Ragheb Harb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ragheb Harb ou Cheikh Ragheb Harb (الشيخ راغب حرب) (né en 1952, mort le 16 février 1984) était imam dans un village chiite du Liban sud; c'est l'un des fondateurs du Hezbollah.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ragheb Harb est né en 1952, dans le village de Jibchit dans le Jebel Amel au Liban sud. Il est scolarisé à l'âge de sept ans, et étudie la littérature avant de partir étudier dans la ville de Nabatieh où il suivra des études en sciences islamiques. En 1969, il quitte sa ville natale pour partir vivre à Beyrouth, puis à Najaf en Irak où il poursuivra ses études religieuses. En 1974, il est obligé de revenir au Liban suite à l'arrivée du parti Baath au pouvoir. De retour dans son village natal de Jibchit, il devient Imam et guide la prière du vendredi.

Après l'invasion du Liban par l'armée israélienne, il est retenu prisonnier pendant quelques jours. D'après l'armée israélienne, c'était en raison de l'aide qu'il apportait à des mouvements armés, mais il semble que ce soit son refus de collaborer avec les autorités israéliennes qui lui a valu cette arrestation. Ce n'est qu'après des manifestations et des grèves de la part de la population chiite libanaise qu'il est libéré[1].

Chef du Hezbollah, il est assassiné par l'armée israélienne le 16 février 1984.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archive du Monde diplomatique: La résistance à l’occupation israélienne s’amplifie