Raffaele Garofalo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Raffaele Garofalo

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

R. Garofalo

Naissance 18 novembre 1851
Drapeau : Italie Naples
Décès 18 avril 1934 (à 82 ans)
Drapeau : Italie Naples
Nationalité Italienne
Profession Magistrat, criminologue

Raffaele Garofalo, né à Naples le 18 novembre 1851 et mort dans la même ville le 18 avril 1934, est un magistrat, juriste et criminologue italien. Disciple de Cesare Lombroso, il pense comme lui que le crime ne pourra s'expliquer que s'il est étudié avec des méthodes scientifiques. Considéré, avec Cesare Lombroso et Enrico Ferri, comme l'un des fondateurs de la criminologie au XIXe siècle, il fait partie de l'École positiviste italienne.


Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Di un criterio positivo della penalità, 1880
  • La Criminologie : étude sur la nature du crime et la théorie de la pénalité (Criminologia: studio sul delitto, sulle sue cause e sui mezzi di repressione), 1885[1]
  • Riparazione alle vittime del delitto, 1887
  • Contro la corrente! Pensieri sulla proposta abolizione della pena di morte nel progetto del nuovo codice penale italiano, 1888
  • Riforma della procedura penale in Italia: progetto in un nuovo codice, 1889 (en collaboration avec Luigi Carelli)
  • La superstition socialiste (La superstizione socialista), 1895
  • Idee sociologiche e politiche di Dante, Nietzsche e Tolstoi: studi seguiti dalla conferenza Ignoranza e criminalità al governo di Parigi nel 1871, 1907
  • Metodi educativi di civiltà latina e britannica, 1911

Distinctions[modifier | modifier le code]

Italiennes[modifier | modifier le code]


Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seconde édition parue en 1891 et intitulée : Criminologia: studio sul delitto e sulla teoria della repressione

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Raffaele Garofalo (trad. Auguste Dietrich), La superstition socialiste, Paris, Félix Alcan,‎ 1895 (lire en ligne)
  • Raffaele Garofalo (trad. F. Alcan), La Criminologie : étude sur la nature du crime et la théorie de la pénalité, Paris, Félix Alcan,‎ 1890, 2e éd. (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Cesare Lombroso.
  • Oeuvres de Cesare Lombroso [1]] disponibles en accès ouvert et gratuit à tous dans Les Classiques des sciences sociales.
  • La criminologie. Études sur la nature du crime et la théorie de la pénalité. 2e édition, 1890. Livre disponible, en accès ouvert et gratuit à tous dans Les Classiques des sciences sociales. [http://dx.doi.org/doi:10.1522/030165405]