Rafael Python

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Python est une famille de missile air-air israélien, à courte portée à guidage infrarouge développé par Rafael (Rafael Advanced Defense Systems). Il est issu du Shafrir II.

Python III[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Le Python 3 fait suite l’amélioration du missile Shafrir 2, qui bien que parfaitement au point, ne pouvait engager un appareil que par l’arrière. Le Python est un missile permettant d’engager une cible même en situation frontale.

Il est d’ailleurs plus long, plus lourd, et son autodirecteur plus performant. Il est crédité de la destruction de 35 appareils syriens, durant la bataille de la plaine de la Bekaa en 1982[1].

La Chine en 1982, au vu des performances au combat, a passé commande de quelques exemplaires (Israël fournissant en 1988 les 1 200 premiers kits) avant de le produire sous licence sous le nom PiLi-8 (PL-8).

Python 3 sous l’aile d’un F-15D

Engagement[modifier | modifier le code]

Caractéristiques Python 3[modifier | modifier le code]

  • Longueur : 295 cm
  • Envergure : 80 cm
  • Diamètre : 15 cm
  • Poids : 120 kilogrammes
  • Guidage : IR
  • Charge : 11 kilogrammes
  • Portée : 15 kilomètres
  • Vitesse : Mach 3.5

Python 4[modifier | modifier le code]

Le Python 4 est une version améliorée du Python 3. Bien que gardant les mêmes caractéristiques générale de son prédécesseur (même longueur, même poids, même envergure, même portée), son autodirecteur infrarouge a été modifié afin d’être plus résistant aux leurres et autre système de contre-mesures infrarouge.

Python 4

Historique[modifier | modifier le code]

Le Python 4 est un missile de quatrième génération. Il a été développé au cours des années fin 1980 début 1990, le déploiement sur les chasseurs F-15 et F-16 israéliens s’effectuant dans la foulée. Le missile et son DASH, développé par ELBIT, ont été conçus spécifiquement pour surpasser l'Archer (avec son viseur de casque)des MiG-29, qui ont été déployés dans le Moyen-Orient au début des années 1990[2].

La portée minimum du Python 4 a été ramenée de 600 à 500 mètres.

Python 5[modifier | modifier le code]

Le Python 5 est le dernier né des missiles air-air à courte porte de la famille des Pythons.

Il dispose d'une capacité de tir « au delà de la porté visuelle » en anglais : Beyong Visual Range,BVR, de se verrouiller sur sa cible après le tir, et d'un nouveau système de guidage électro-optique et infrarouge.

Il dispose de plus de 18 surfaces de contrôles, ce qui le rend tres manœuvrable. C'est avec des Python 5 que l'Armée de l'Air Israélienne a abattu deux drones du Hezbollah pendant le conflit israélo-libanais de 2006[3],[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. militaires.net/dossiers/missiles/shafrir-python.php
  2. http://www.sci.fi/~fta/python4.html
  3. http://www.f-16.net/aircraft-database/F-16/airframe-profile/2482/
  4. http://pediaview.com/openpedia/Rafael_Python_5