Radislav Krstić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krstić.

Radislav Krstić, né le 15 février 1948, est un général serbe de Bosnie condamné par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie comme l'un des organisateurs du massacre de Srebrenica, commis contre des Bosniaques lors de la guerre de Bosnie, en juillet 1995.

Le 2 août 2001, le TPIY l'a reconnu coupable de génocide et l'a condamné à 46 ans de prison pour son rôle dans le massacre de milliers de Bosniaques à Srebrenica.

Cependant celui-ci fit appel de cette décision et le 19 avril 2004, la chambre d'appel le prononça non coupable de génocide mais retint l'accusation de complicité dans un génocide. Sa peine fut réduite de 11 ans[1].

Le 20 décembre 2004, il fut transféré et incarcéré au Royaume-Uni dans la prison de Wakefield[2] pour purger sa peine de 35 ans d'emprisonnement.

Le 7 mai 2010, il a été retrouvé battu, et la gorge coupée, dans sa cellule et conduit aux urgences dans un état critique. Trois détenus sont suspectés de cette tentative d’assassinat: L’un d’entre eux, Indrit Krasniqi, un Albanais du Kosovo ancien de l’UÇK a été condamné à perpétuité en 2006 pour participation à la torture, au viol et meurtre de Mary-Ann Leneghan, un autre est un Bosniaque Musulman[3].

Il a ensuite été deplacé vers une prison aux Pays-Bas et devrait être fin mars 2013 envoyé dans une autre prison en Pologne[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Case information sur le site de l'ONU [1]
  2. La Haye: Le Tribunal est inquiet en raison de l’attaque sur le général Krstic
  3. Brutal revenge: In a high-security British jail, a Serbian warlord has his throat slashed by three Muslim inmates
  4. Varsovie accueille un criminel de guerre serbe

Liens externes[modifier | modifier le code]