Groupe RTI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne l'entreprise. Pour la chaîne de télévision, voir RTI.

Groupe RTI

Description de l'image  Logo RTI.png.
Création
Forme juridique Société anonyme à régime de conseil d'administration
Siège social Drapeau de Côte d'Ivoire Immeuble le Général, Cocody, Abidjan (Côte d'Ivoire)
Direction Ahmadou Bakayoko http://rti.ci/groupe/ Lazare Sayé Aka, Directeur Général du [1]
Actionnaires Gouvernement de Côte d'Ivoire (85 %)
Activité Audiovisuel
Produits Chaînes de télévision, production audiovisuelle, publicité et Internet
Site web www.rti.ci/groupe/
Chiffre d’affaires 5,5 milliards de Franc CFA

Le Groupe RTI une société anonyme Ivoirienne créé le . Il s'agit d'un organisme public de diffusion radiophonique et audiovisuel, financée par la redevance, la publicité et des subventions de l'État. Son conseil d'administration est composé de personnalités désignés par le président de la République, des ministres et des personnes issues de la société civile.

Activités[modifier | modifier le code]

La société comprend deux stations de radio et deux chaînes de télévision :

Radio[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Partenariat[modifier | modifier le code]

Le groupe RTI est partenaire d'autres chaînes nationales. Il a signé un protocole d’accord avec la LC2 (Bénin) et dernièrement lors de la semaine Coréenne avec la chaîne KBS[2].

Le groupe Thomson France s'est engagé après un accord à densifier les équipements de la RTI (équipement, satellite, numérique, qualité d'image,...)[3].


Réhabilitation[modifier | modifier le code]

Bâtiment de la RTI à Abidjan.

Des travaux de réhabilitation des centres émetteurs de la RTI sont en cours, ce qui va coûter plus de 9 milliards de francs CFA (13,65 millions d'euros)[4]. Quatorze nouveaux centres émetteurs seront créés et les treize existants seront entièrement rénovés. Les routes, les bâtiments techniques, et les logements des agents seront également concernés par le programme.

Recouverture du nord[modifier | modifier le code]

Les populations du nord de la Côte d'Ivoire pourront recevoir la RTI. Depuis la crise de 2002-2007 le nord ne percevait que le journal télévisée de la première, les autres programmes étaient verrouillés. Le nécessaire est entrepris pour couvrir la totalité de la Côte d'Ivoire en radiodiffusion sonore et télévisuelle.

Internationalisation[modifier | modifier le code]

Radio Côte d'Ivoire et RTI 1 s'internationalisent, ces derniers sont présents sur le bouquet Canalsat Horizons et sont disponibles dans le monde par satellite et câble. La chaîne RTI 1 est aussi disponible en direct dans le monde par internet par le biais du site Abidjan.net (RTI Live 24/24).

Controverses[modifier | modifier le code]

En , des journalistes de la RTI avaient été publiquement menacés de viol et de mort par des miliciens issus des Jeunes Patriotes, qui avaient investi les locaux du groupe. Tandis que les forces de sécurité ne sont pas intervenues, ces attaques ont suscité de vives inquiétudes auprès des ONG de défense de la liberté d'expression et des Nations unies[5].

Depuis la mise en place du gouvernement de réconciliation nationale, une série d'évictions se sont produits. Des hauts fonctionnaires et journalistes réputés proches ou complaisants à l'égard de l'ancien président Laurent Gbagbo ont été licenciés, dont Georges Aboké, directeur général de la RTI, Jean-Paul Dahilly, secrétaire général de la RTI, Kpan Victor, rédacteur en chef de la première chaîne, Pierre Ignace Tressia, sous-directeur de l’information à la radio, Aka Francis, directeur de la première chaîne.

Recettes[modifier | modifier le code]

Provenance Chiffres d'affaires en 2007 (F CFA)
Publicité 4 milliards
Redevances 800 millions
Sponsorings 700 millions
Total 5,5 milliards

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr), « TF1 : Pascal Brou Aka licencié, Lazare Sayé Aka devient PDG » sur www.rti.ci.,
  2. Vidéo JT La première (RTI) - Vidéo
  3. Séance de travail entre la RTI et Thomson - Vidéo
  4. « Réhabilitation des centres émetteurs de la RTI - Plus de 9 milliards pour effectuer les travaux » - Le Patriote, 23 juillet 2007
  5. Côte d’Ivoire: Des journalistes menacés de mort et de viol en présence de forces de sécurité Ivoiriennes - Amnesty International

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]