Radio périphérique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les radios périphériques sont des stations de radio émettant en France mais dont l'émetteur ne se trouvait pas sur le sol français.

Par exemple :

Si l'émetteur devait se situer à l'étranger en raison du monopole d'État de la radio en France entre 1945 et 1981, les studios et même les sièges sociaux de ces stations pouvaient se trouver en France, d'autant plus que l'État participait le plus souvent dans le capital de ces radios (Sofirad pour Europe 1, RMC, Sud-Radio ; Havas pour RTL). Europe 1 et RTL ont leurs studios principaux à Paris depuis toujours, Sud Radio a les siens à Toulouse depuis sa création tandis que RMC avait ses studios principaux dans la principauté mais possédait également des studios annexes en France (Paris, Marseille, Lyon et Montpellier, par exemple).

Les radios périphériques RTL et Europe 1 s'affrontent frontalement dans le nord du pays, idem pour les deux stations andorranes Radio Andorre et Sud-Radio qui se partagent le sud-ouest tandis que RMC règne sur le sud-est. La rivalité RTL/Europe 1 débute dès 1955, date de lancement d'Europe N°1. En effet, Radio Luxembourg, c'est le nom de RTL jusqu'en 1966, propose des programmes que l'on peut qualifier d'avant-guerre. Europe secoue les habitudes notamment en matière d'informations et d'animation et contraint Luxembourg à réagir. Après des années 1960 marquées par l'émission de jeunes « Salut les Copains », Europe s'impose comme une station référence.

Lors de la période du monopole, bon nombre de ces radios périphériques étaient « contrôlées » par l'État français via le holding audiovisuel Sofirad.