Radio Nacional de España

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir RNE.

Radio Nacional de España

Description de l'image  Logo RNE.svg.
Présentation
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Siège social Pozuelo de Alarcón, Communauté de Madrid
Propriétaire RTVE
Slogan La radio de todos
Langue Espagnol, catalan
Statut Service public
Site Web http://www.rtve.es/radio/
Historique
Création 19 janvier 1937
Diffusion
AM oui Oui
FM oui Oui
RDS RNE
Numérique oui Oui
Numérique terrestre oui Oui
Satellite oui Oui
Streaming oui Oui
Podcasting oui Oui

Radio Nacional de España (RNE) est un organisme public regroupant plusieurs stations de radios espagnoles. Depuis 1973, il appartient à l’organisme public RTVE, qui inclut également la télévision publique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Radio Nacional de España est créée le 18 janvier 1937 à Salamanque par les nationalistes, au cours de la Guerre d'Espagne, et dépend alors de la Delegación del Estado para Prensa y Propaganda. Ses studios se situent dans le palais d’Anaya, à Salamanque, siège de l’Oficina de Prensa y Propaganda, dont les premiers directeurs le sont aussi de RNE.

Le premier émetteur, d’une puissance de 20kW, de la marque Telefunken, est un cadeau de l’Allemagne nazie au régime franquiste.

À ce moment le potentiel de propagande de la radio apparaît au grand jour, et les deux camps en présence ne s’en privent pas.

À partir du 14 juin 1937 RNE assume la fonction de source de la radio nationaliste. Jusqu’à cette date cette fonction incombait à Radio Castilla, située à Burgos, qui élaborait l’information et la propagande que toutes les stations nationalistes devaient obligatoirement diffuser.

Durant cette étape, ainsi que pendant la Seconde Guerre mondiale, jusqu’en 1942, RNE collabore avec les puissances de l’Axe en diffusant les nouvelles en espagnol des radios officielles d’Allemagne et d’Italie.

L’après-guerre civile[modifier | modifier le code]

Le 9 octobre 1939, Franco ordonne aux stations privées de se soumettre à la censure préalable de la Phalange et confie à la RNE l’exclusivité de l’information. La conséquence est que toutes les stations, aussi bien publiques que privées, doivent entrer en relation avec RNE pour diffuser les journaux parlés réalisés par la voie officielle. Ces journaux parlés, il y en avait un à midi et un autre la nuit, sont connus sous le nom de el parte

Dans cette situation, les seules informations non officielles auxquelles accèdent les espagnols sont les émissions en espagnol de la BBC, de RFI, ou de Radio España Independiente, connue sous le nom de La Pirenaica, une station du parti communiste espagnol basée à Moscou.

Ont également lieu des émissions pour l’étranger faites en plusieurs langues.

À partir de la fin de du second conflit mondial commence un long chemin pour la radio publique espagnole, dû à la pénurie de moyens ainsi qu’au blocage international qui empêche RNE d’intégrer l’Union Européenne de Radiodiffusion(U.E.R.)

À la fin des années 1950 et au début des années 1960 des inniovations techniques commencent d’être introduites comme la modulation de fréquence ou les émissions stéréophoniques. De plus est créée une station supplémentaire, de caractère commercial, appelée Radio Peninsular.

La fin du régime franquiste[modifier | modifier le code]

En 1964 a lieu la première grande restructuration de la station. Un réseau de centres émetteurs est créé, doté d’émetteurs puissants en ondes moyennes avec une puissance de 250 et de 500 kW, qui permettent une couverture totale du territoire espagnol et d’une bonne partie de l’Europe. Ces centres, interconnectés aux studios centraux de Madrid, émettent normalement le même signal, bien que certains disposent de studios pour émettre leurs propres informations à certaines heures.

En novembre 1965 apparaît un second programme à travers un réseau de stations de radio en FM, consacré à la musique, profitant des qualités spéciales de cette méthode de diffusion. Cette station porte actuellement le nom de Radio Clásica. En 1971 RNE inaugure un nouveau centre d’émission en ondes courtes pour le service extérieur, situé à Noblejas. En 1975 ce service connaît une profonde réorganisation, en favorisant les émissions destinées aux espagnols expatriés et en supprimant celles en langues slaves.

La Démocratie[modifier | modifier le code]

Le siège de RNE à Pozuelo de Alarcón (Casa de la Radio).

L’arrivée de la démocratie produit plusieurs changements, comme la suppression le 25 octobre 1977 de l’obligation faite aux radios privées de se connecter à RNE pour la diffusion de journaux parlés. Ainsi chaque station peut réaliser ses propres bulletins d’information.

À la fin des années 1970 une station de radio à contenu éducatifs et culturels créée en 1953 et audible seulement à Madrid, nommée Tercer Programma(RNE 3), voit sa diffusion étendue à toute l’Espagne et sa programmation inclure également de la musique.

De forme similaire aux radios privées et à celles de RNE, d’autres stations, semi-officielles, ont fonctionné sous la dictature de Franco. Elles appartenaient aux Sindicatos Verticales(Cadena de Emisoras Sindicales), au Movimiento(Red de Emisoras del Movimiento), et à l’Organización Juvenil (Cadena Azul de Radiodifusión). Ces organisations disparues, leurs stations de radio sont regroupées en 1981 dans une société d’Etat appelée Radio Cadena Española. Mais certaines sont fermées car elles ne font pas partie des fréquences assignées à l’Espagne dans les conventions internationales de distribution du spectre radioélectrique.

En 1989 Radiocadena Española et Radio Nacional fusionnent, initiant la situation actuelle, avec six stations thématiques.

Stations de RNE[modifier | modifier le code]

RNE possède six stations de radio:

Liens externes[modifier | modifier le code]