Radical Face

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Radical Face

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Radical Face en concert à Yverdon-les-Bains en 2012 lors de la tournée européenne

Informations générales
Pays d'origine USA
Genre musical Indie / Folk
Années actives 2002-aujourd'hui
Labels Bear Machine
Nettwerk
Morr Music
Lirico
Site officiel radicalface.com
Composition du groupe
Membres Ben Cooper

Radical Face est un pseudonyme de Ben Cooper (né en 1982), habitant Jacksonville, en Floride. Ben Cooper est aussi un des deux musiciens de Iron Orchestra et de Electric President, ainsi qu'un des trois membres de Mother's basement. Le pseudonyme a été trouvé par Cooper sur un prospectus déchiré, un dépliant de chirurgie esthétique intitulé "Radical Face-Lift" dont le mot "lift" était arraché.

Albums[modifier | modifier le code]

The Junkyard Chandelier[modifier | modifier le code]

Commencé en 2002, fini en 2003, c'est le premier album enregistré par Ben Cooper sous ce pseudonyme. Cependant, c'est bien Ghost qui est sorti le premier.

Cooper avait déjà enregistré une cinquantaine de chansons mais pour la première il mit ces enregistrements sous la forme d'un album. Il utilisa un enregistreur numérique 8-pistes ainsi que deux micros. Il essaya de promouvoir son album par le biais de petits labels, mais les seuls qui montrèrent de l'intérêt firent faillite. Il proposa donc son album en libre téléchargement sur son site internet.

Titres :

  1. "Stitches In My Side" - 3:27
  2. "The Scarecrows Are Marching" - 4:51
  3. "Martyr" - 3:47
  4. "Chewing Bottles" - 5:14
  5. "Junkyard Chandelier" - 6:19
  6. "Paper Birds" - 5:24
  7. "Fog In The House Of Lightbulbs" - 6:38
  8. "Runs In The Sidewalk" - 5:36
  9. "Confidants And Fish Hooks" - 4:59
  10. "Pockets Full Of Ink" - 5:20
  11. "Burning Bridges" - 3:13

Ghost[modifier | modifier le code]

Lorsque Ben Cooper a décidé de composer cet album, il avait déjà écrit une quantité considérable de chansons depuis 2004. Après avoir enlevé les chansons qui lui parlaient le moins, il en resta tout de même un certain nombre, qu'il dut partager en deux parties. La première partie constitue l'album Ghost. L'autre partie a été réservée pour de futurs albums.

Ghost, sorti en mars 2007 et produit par le label Morr Music, est un album concept basé sur l'idée de maisons, ayant gardé en mémoire toutes les histoires qui se sont déroulées en elles. Chaque chanson est une histoire, et quelques-unes sont racontées du point de vue de la maison. Cooper a cité une vieille maison, dans laquelle il vivait, comme l'une de ses sources d'inspiration pour Ghost. Une grande partie de son travail a été réalisé dans un vieux hangar derrière sa maison. Emeral Cooper (son plus jeune frère et collaborateur dans Iron Orchestra), Mark Hubbard et Alex Kane ont collaboré avec Ben Cooper pour certains titres.

L'enregistrement a duré 10 mois.

Titres :

  1. "Asleep on a Train" - 2:01
  2. "Welcome Home" - 4:48 (Emeral Cooper au piano et Mark Hubbard à la caisse claire)
  3. "Let the River In" - 5:07
  4. "Glory" - 6:13 (Alex Kane à la basse)
  5. "The Strangest Things" - 4:26 (Alex Kane à la basse)
  6. "Wrapped in Piano Strings" - 3:38
  7. "Along the Road" - 4:18
  8. "Haunted" - 4:44
  9. "Winter Is Coming" - 4:24
  10. "Sleepwalking" - 4:43
  11. "Homesick" - 3:44

La chanson Welcome Home a été utilisée dans plusieurs publicités et films : dans une publicité de Nikon diffusée dans plusieurs pays d'Europe, une publicité pour la Volt de Chevrolet en 2011, ainsi que dans une pub pour l'Université de l'Oregon qui a été diffusée au cours de la BCS Championship 2011 opposant Auburn et l'Oregon. Elle est utilisée au moment du climax émotionnel dans le film The Vicious Kind, ou encore lors de l'accueil dans les locaux de France 3 de Stéphane Taponier et Hervé Ghesquière après leur libération en juin 2011. Elle a aussi été reprise dans de nombreux autres films. Welcome Home a atteint la 92e place du UK Music Charts en août 2011. Le clip de Welcome Home totalise plus de 17 millions de vues sur YouTube.

Touch The Sky EP[modifier | modifier le code]

Sorti en novembre 2010, seulement en version numérique, Touch The Sky est considéré comme étant un pont entre Ghost et la trilogie The Family Tree[1]. Selon Ben Cooper, cet EP est issu du travail qu'il avait déjà commencé pour The Roots, mais également de versions revues de l'album Ghost. On retrouve donc deux versions de Welcome Home, ainsi qu'une version acoustique de Glory. Aux États-Unis, des utilisateurs d'iTunes ont pu profiter de l'album dès août, celui-ci ayant été accidentellement diffusé.

Titres:

  1. "Welcome Home (EP Version) - 4:47
  2. "Glory (Acoustique)" - 4:34
  3. "Doorways" - 3:00
  4. "A Little Hell" - 2:13
  5. "The Deserter's Song" - 4:55
  6. "Welcome Home (Reprise)" - 2:29

The Family Tree[modifier | modifier le code]

La trilogie Family Tree est l'occasion pour Ben, leader du groupe, de développer un sujet qu'il voulait aborder depuis longtemps : la famille. Il s'inspire pour cela de généalogie fictionnelle, mais aussi de sa propre famille et de ses expériences personnelles.

The Bastards, Volume One[modifier | modifier le code]

The Bastards, Volume One est sorti environ un mois avant la sortie de The Roots. Selon Cooper, au moins deux autres volumes devraient voir le jour durant le projet Family Tree. Il considère ces EP comme un endroit où mettre les chansons qui ne correspondent pas au disque. Tous ces EP sont gratuits, et il est possible qu'ils soient tous compilés dans un seul album lorsqu'ils seront tous sortis.

Titres :

  1. "All Is Well (It's Only Blood) - 2:45
  2. "All Is Well (Goodbye, Goodbye)" - 4:05
  3. "We're On Our Way" - 4:08

The Roots[modifier | modifier le code]

Premier album du triptyque, commencé en 2007, sorti en 2011. Il est basé sur l'histoire d'une famille américaine, au XIXe siècle. On reconnaît le concept de murder ballads, dans lequel le narrateur, le meurtrier, plante le décor du crime et exprime ses pensées, le tout dans une atmosphère musicale prenante. Chaque chanson est une histoire. Histoire de règlement de comptes, de frères, de fantômes, tout est là pour plonger l'auditeur dans un univers orbitant autour du thème de la famille. Radical Face a décidé de n'utiliser que des instruments qui existaient à l'époque, soit : guitare acoustique, piano, tom et voix. Quelques ajouts « électroniques » sont effectués dans certaines chansons, mais seulement lorsque, selon Ben, "la chanson appelle cette modification"[2]

Titres :

  1. "Names" - 1:15
  2. "A Pound of Flesh" - 3:35
  3. "Family Portrait" - 4:40
  4. "Black Eyes" - 4:44
  5. "Severus and Stone" - 4:28
  6. "The Moon Is Down" - 3:18
  7. "Ghost Towns" - 3:54
  8. "Kin" - 4:04
  9. "The Dead Waltz" - 5:23
  10. "Always Gold" - 5:56
  11. "Mountains" - 4:51

The Bastards : Volume Two[modifier | modifier le code]

Ce deuxième EP est sorti en octobre 2013. Il a exactement le même but que le précédent : annoncer la sortie imminente de l'album The Branches, et réunir les chansons qui n'étaient pas forcément en harmonie avec le reste de l'album, en termes de rythme, de ton.

Titres :

  1. "Second Family Portrait" - 4:56
  2. "West" - 4:50
  3. "Letters Home (Aftermath)" - 1:19

The Branches[modifier | modifier le code]

La suite de la trilogie The Family Tree est sortie le 22 octobre 2013 aux États-Unis et le 1er novembre 2013 en Europe.Gardant une logique de temporalité, l'histoire se déroule désormais entre 1860 et 1910 et Ben Cooper incorpore de nouveaux instruments qui auraient été disponibles à l'époque comme la viole de gambe ou le basson.

Titres :

  1. "Gray Skies" - 0:43
  2. "Holy Branches" - 3:37
  3. "The Mute" - 3:56
  4. "Reminders" - 3:33
  5. "Summer Skeletons" - 4:50
  6. "The Crooked Kind" - 4:39
  7. "Chains" - 2:11
  8. "Letters Home" - 4:11
  9. "From the Mouth of an Injured Head" - 4:04
  10. "Southern Snow" - 3:21
  11. "The Gilded Hand" - 6:14
  12. "We All Go the Same" - 3:30

Ben Cooper travaille sur un autre projet en collaboration avec Electric President, nommé Clone.

Concerts et tournées[modifier | modifier le code]

Radical Face donne régulièrement des concerts et des shows aux États-Unis, mais également au Canada. Début 2012, une tournée a été engagée dans une dizaine de villes européennes, en France, en Suisse et en Belgique, pour partager avec le public son album Ghost. Radical Face s'est également rendu au Japon en mars 2012. Il était à l'affiche du Sasquatch Festival en mai 2013, parmi d'autres artistes du milieu tels que Mumford & Sons, The XX, ou encore Sigur Ros. Enfin, pour la sortie de son dernier album Family Tree : The Branches, le groupe a effectué une tournée aux États-Unis, mais aussi une dizaines de dates en Europe, préférant se concentrer sur la poursuite de ses projets.

Accompagnements et premières parties[modifier | modifier le code]

Lors de ses concerts, Ben Cooper est rarement seul. La majeure partie du temps il est accompagné de deux autres musiciens, un batteur et un guitariste/bassiste/pianiste.

Lors de sa tournée de 2012, le groupe était précédé du chanteur folk Benjamin Francis Leftwich.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]