Radeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Le Radeau
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : RADDHO.
Un radeau à Lychen dans le Brandebourg.
Une navata dans le rio Gallego.

Un radeau, du mot occitan radèl, désignant à l'origine un assemblage de poutres, puis ayant pris le sens actuel [1] est une embarcation basse sur l'eau, souvent sommaire, permettant de naviguer ou d'atteindre la terre ferme, parfois dans des conditions particulières (par exemple un naufrage). Généralement fait d'un assemblage de divers objets flottants (bois, bidons, caisses, etc.) il n'a pas vocation à être durable. Une extrapolation des radeaux est devenue la Jangada, petite embarcation archaïque de pêche côtière au Brésil, faite de troncs assemblés et qui navigue à la voile. L'inclinaison du mât fait office de réglage de l'incidence de la voile.

Sauvetage[modifier | modifier le code]

Le radeau de sauvetage est une embarcation réglementaire à bord d'un navire. Obligatoire dès que l'on aborde la navigation hauturière, il doit être soumis à un contrôle périodique pour s'assurer de son bon état. La plupart du temps auto-gonflable, leur nombre à bord est soumis à une règlementation.

Transport de bois[modifier | modifier le code]

Un radeau de bois est un ensemble de troncs abattus dans les forêts et qui, assemblés ou retenus par une aussière, descend un fleuve afin d'être débité ou chargé sur un navire. On appelle radelier la personne chargée de former et de conduire les radeaux. C’était une activité économique dans certaines régions, comme les Pyrénées tant françaises qu’espagnoles : des radeaux amenaient, des forêts de montagne jusqu’aux ports, les troncs destinés à la construction navale ou d’autres usages (navata en Aragon, almadía en Navarre, rai en Catalogne). Souvent constituant un « train » de plusieurs radeaux, ils étaient dirigés par un long gouvernail placé à l’avant du premier radeau.

Cette activité est encore exercée en 2012 par quelques radeliers au Monténégro, sur la rivière de la Tara[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire historique de la langue française, sous la direction d'Alain Rey, Dictionnaires Le Robert
  2. 360° - GEO, Arte Allemagne, 2012, 43 min

Articles connexes[modifier | modifier le code]