Radar de site

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Radar de site à Mill Valley Air Force Station (1973)

Un radar de site est un appareil radar spécialisé dans la détermination de l'altitude d'une cible comme un avion ou un missile. Il balaie l'horizon verticalement avec un faisceau qui a une grande résolution verticale mais faible horizontalement pour trouver l'angle d'élévation, dit aussi de site d'où son nom, de celle-ci mais pas sa distance[1]. Il est un complément au radar primaire qui lui balaie horizontalement pour trouver la distance et l'azimut.

Histoire[modifier | modifier le code]

Plusieurs appareils optiques ont été utilisés à travers les âges dans ce rôle, dont le sextant et le théodolite. Durant la Seconde Guerre mondiale, la United States Navy a commencé à utiliser un appareil stéréoscopique pour trouver l'altitude d'un avion et guider le tir de DCA[2]. Les Japonais ont fait de même[3]. Plus tard durant le conflit, un faisceau radar a été ajouté[4]. Ces radars ont une silhouette particulière avec une antenne mince en largeur mais très grande verticalement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « AN/FPS-6, 6A, 6B & AN/MPS-14 », Online Air Defense Radar Museum, Radomes, Inc. (consulté le 4 mars 2009)
  2. (en) « Status Update for the M2 Height Finder Project », Fort MacArthur Museum Association (consulté le 4 mars 2009)
  3. (en) « Japanese Height Finder », Tactical and Technical Trends, U.S. Military Intelligence Service,‎ 2 décembre 1943 (consulté le 4 août 2007)
  4. (en) « Anti-Aircraft Fire Control Sets », Department Of The Navy - Naval Historical Center (consulté le 4 mars 2009)