Radar Daryal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Carte montrant la couverture approximative de radars Daryal soviétiques, on y en voit 2 qui furent opérationnels et 5 qui ne le furent pas.

Le radar de type Daryal (en russe : Дарьял) (Code OTAN: Pechora) est un radar bistatique à antenne réseau à commande de phase ayant servi à l'URSS de moyen de détection précoce d'éventuelles intrusions de missiles balistiques intercontinentaux.

Il est constitué de deux grandes antennes réseau à commande de phase distants de 500 m à 1,5 km. La surface émissive est de 30x40 m et la surface de réception de 80x80m. Le système opère en VHF à une longueur d'onde comprise entre 1,5 et 2 mètres (fréquence de 150 to 200 MHz). Sa capacité initiale était de 50 MW avec un cible de 350 MW[1].

Ruine du radar Daryal-UM à Mukachevo, Ukraine.
Radar Daryal à Pechora.

Installations[modifier | modifier le code]

Désignation Localisation Coordonnées Type construction Détails
RO-1 Olenegorsk, Russie 68° 06′ 59.63″ N 33° 55′ 08.69″ E / 68.1165639, 33.9190806 () receiver Daugava 1975 Utilisait le radar de Dnistr comme émetteur[2] ,[3]
RO-2 Skrunda-1, Lettonie 56° 43′ 40.92″ N 21° 58′ 58.1″ E / 56.7280333, 21.982806 () récepteur Daryal-UM 1985-1994 Démoli en 1995[4]
- Hantsavitchy, Kleck-2, Biélorussie 52° 49′ 59.95″ N 26° 28′ 31.83″ E / 52.8333194, 26.4755083 () émetteur
52° 51′ 41.98″ N 26° 28′ 02.88″ E / 52.8616611, 26.4674667 () récepteur
Volga 1986-2003 en opération
RO-5 Mukachevo, Ukraine 48° 23′ 06.56″ N 22° 48′ 01.72″ E / 48.3851556, 22.8004778 () émetteur
48° 23′ 18.41″ N 22° 47′ 37.71″ E / 48.3884472, 22.7938083 () récepteur
Daryal-UM 1996 en ruine
RO-7 Qabala, Azerbaïdjan 40° 52′ 16.62″ N 47° 48′ 32.25″ E / 40.8712833, 47.8089583 () émetteur
40° 52′ 04.54″ N 47° 47′ 44.6″ E / 40.8679278, 47.795722 () récepteur
Daryal 1977-1987 en attente ?
RO-30 Pechora Kamenka, République des Komis, Russie 65° 12′ 36.59″ N 57° 17′ 43.38″ E / 65.2101639, 57.2953833 () émetteur
65° 12′ 36.55″ N 57° 16′ 34.68″ E / 65.2101528, 57.2763 () récepteur
Daryal 1978-1984 en opération
OS-1 Mishelevka, Irkoutsk, Sibérie, Russie 52° 51′ 20.11″ N 103° 13′ 53.94″ E / 52.8555861, 103.23165 () émetteur
52° 51′ 42.02″ N 103° 14′ 20.49″ E / 52.8616722, 103.239025 () récepteur
Daryal-U 1979-1984 détruit en 2011. Remplacé par un radar Voronezh[5].
OS-2 Balkhash-9, Sary Shagan, Kazakhstan 46° 35′ 19.48″ N 74° 27′ 59.19″ E / 46.5887444, 74.4664417 () émetteur
46° 36′ 02.7″ N 74° 29′ 51.67″ E / 46.60075, 74.4976861 () récepteur
Daryal-U 1992-2004 récepteur détruit dans un incendie en 2004[6]
OS-3 Yeniseysk-15, Krasnoïarsk, Sibérie 57° 52′ 05.67″ N 93° 07′ 07.26″ E / 57.8682417, 93.1186833 () émetteur
57° 52′ 24.22″ N 93° 06′ 28.09″ E / 57.8733944, 93.1078028 () récepteur
Daryal-U 1983-1987 stoppé en 1991 puis démantelé[7]

Références[modifier | modifier le code]

[8],[9],[10],[11],[12],[13]

  1. (en) « Pechora LPAR - Daryal », GlobalSecurity.org (consulté le 15 janvier 2012)
  2. History and the Current Status of the Russian Early-Warning System, vol. 10,‎ 2002, 21-60 p. (lire en ligne)
  3. Shko, « СПРН (early warning) »,‎ 2010 (consulté le 15 janvier 2012)
  4. « LPAR facility », Controlled Demolition, Inc. (consulté le 15 janvier 2012)
  5. Pavel Podvig, « Daryal-U radar in Mishelevka demolished », Russian strategic nuclear forces,‎ 21 juin 2011 (consulté le 15 janvier 2012)
  6. Rakhim Safiullin, « Пожар на сооружении №2, 17 сентября 2004 года (Fire in building number 2, September 17, 2004) »,‎ 2005-09-08 (consulté le 15 janvier 2012)
  7. Pravda Video, « Разрушение Красноярской РЛС (The destruction of the Krasnoyarsk radar) »,‎ 21 mars 2011 (consulté le 15 janvier 2012)
  8. « Мощные РЛС дальнего обнаружения РЛС СПРН и СККП (Powerful radar early warning radar early warning system and SKKP) », RTI Mints (consulté le 15 janvier 2012)
  9. « История РТИ (History) », RTI Mints (consulté le 15 janvier 2012)
  10. « Mishelevka », GlobalSecurity.org (consulté le 15 janvier 2012)
  11. « Yeniseysk (Krasnoyarsk) », GlobalSecurity.org (consulté le 15 janvier 2012)
  12. Sean O'Connor, « Russian/Soviet Anti-Ballistic Missile Systems », Air Power Australia,‎ 2009 (consulté le 15 janvier 2012)
  13. Michael Holm, « 1st Missile Attack Early Warning Division », Soviet Armed Forces 1945-1991,‎ 2011 (consulté le 15 janvier 2012)

Articles connexes[modifier | modifier le code]