Rachid Nourgaliev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rachid Nourgaliev
Rachid Nourgaliev, le 22 février 2011
Rachid Nourgaliev, le 22 février 2011
Fonctions
Conseil de sécurité de la Fédération de Russie
En fonction depuis le 22 mai 2012
Prédécesseur Vladimir Poutine
9e ministre russe des Affaires intérieures
9 mars 200421 mai 2012
Président Vladimir Poutine
Dmitri Medvedev
Vladimir Poutine
Prédécesseur Boris Gryzlov
Successeur Vladimir Kolokoltsev
Biographie
Nom de naissance Рашид Гумарович Нургалиев
Date de naissance 8 octobre 1956 (57 ans)
Lieu de naissance Jitiqara
oblys de Kostanaï
RSS Kazakhe
Nationalité Russe

Rachid Nourgaliev

Rachid Goumarovitch Nourgaliev (en russe : Рашид Гумарович Нургалиев) est un militaire, avec le grade actuellement de général d'Armée, et homme politique russe, né le 8 octobre 1956 à Jitiqara en RSS Kazakhe et actuel Kazakhstan mais ayant fait une partie de sa scolarité, ses études et une large part de sa carrière professionnelle en Carélie. Il est d'origine tatare.

Diplômé de l'université d'État Kuusinen de Petrozavodsk, il entre en 1981 au KGB de la République de Carélie dont il accède à terme à la tête du département de la lutte anti-terroriste. Après la dissolution du KGB en 1991, il continue sa carrière dans les services de renseignement russes, que ce soit dans le FSK puis dans le FSB, et entre dans le bureau central de ces organismes à partir de 1995.

En 2002, il est nommé premier vice-ministre de l'Intérieur dans le gouvernement fédéral russe, comme second alors du ministre Boris Gryzlov. Lorsque ce dernier est élu à la présidence de la Douma le 31 décembre 2003, Rachid Nourgaliev prend la tête par intérim du MVD jusqu'à ce qu'il soit confirmé à ce poste le 9 mars 2004.

Sanctions européennes[modifier | modifier le code]

Rachid Nourgaliev fait l'objet d'une interdiction de pénétrer[1]dans le territoire des pays de l'Union européenne, depuis le 26 juillet 2014, ainsi que du gel de ses « éventuels avoirs » en Union européenne, dans le cadre des sanctions européennes à l'encontre de la Fédération de Russie pour son immixtion dans la crise ukrainienne de 2013-2014.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) RIA Novosti, article du 28 juillet 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :