Rachel Kolly d'Alba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rachel Kolly d'Alba

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Rachel Kolly d'Alba en juillet 2009

Nom de naissance Rachel Elise Marie-Claude Kolly
Naissance 21 mai 1981
Lausanne Drapeau de la Suisse Suisse
Activité principale Violoniste
Formation Haute école de Berne et Paris
Maîtres Igor Ozim, Franco Gulli, Hansheinz Schneeberger
Récompenses Prix Paderevski 1997, Eurovision 2000, Kiefer Hablitzel 2000, Prix Fridl Wald 2002, Prix Leenards 2004, Julio Cardona 2005, ICMA Award 2012
Site internet site web de Rachel Kolly d'Alba

Rachel Kolly d'Alba, née le 21 mai 1981 à Lausanne, est une violoniste suisse soliste.

Formation[modifier | modifier le code]

Considérée par de nombreux médias comme la meilleure soliste suisse de sa génération [1],[2],[3],[4], Rachel Kolly d'Alba commence le violon et le piano à l'âge de 5 ans. Elle obtient un diplôme d'enseignement à 15 ans au Conservatoire de Lausanne (Suisse)[5]. Elle poursuit ses études dans la classe d'Igor Ozim à la Berner Musikhochschule. Par la suite, sa formation l'amène à Paris. Elle se perfectionne avec Franco Gulli, Ivry Gitlis, Thomas Brandis, Boris Kushnir ainsi que Thomas Kakuska (Quatuor Alban Berg) ou Hansheinz Schneeberger. Elle étudie également l'orchestration auprès du compositeur vaudois Jean Balissat lorsqu'elle a 16 ans. Plus tard, elle étudie la composition avec le compositeur Michael Jarrell.

Carrière[modifier | modifier le code]

Kolly d'Alba fait ses débuts en soliste avec orchestre à 12 ans; elle se produit avec des orchestres tels que l'Orchestre symphonique de la NHK Tokyo, L'Orchestre philharmonique de la BBC, l'Orchestre de chambre de Lausanne, l'Orchestre symphonique national de la RAI, l'Orchestre National des Pays de la Loire, le Berner Symphonie-Orchester, L'Orchestre symphonique de Milan aka laVerdi, l'Orchestra della Svizzera Italiana, la Philharmonie de Jena, l'Orchestre de la WDR de Cologne, l'Orchestre Symphonique de la Radio de Frankfurt, l'Orchestre de chambre de Berne, l'Orchestre National de Lituanie, L’Orchestre de chambre de Toulouse, l’Orchestre de chambre fribourgeois, l'Orchestre symphonique Bienne, L'orchestre Real de Seville, ou encore l’Orchestre de chambre de Bolzano et travaille avec des chefs d’orchestres tels que Dmitri Kitayenko, Laurent Gendre, John Axelrod, Pascal Rophé, Kaspar Zehnder, Jonathan Harrisson, Jean-Jacques Kantorow, Zolt Nagy, Hervé Klopfenstein, Daniel Kawka ou Marc Kissoczy.

Elle est invitée dans plusieurs festivals internationaux comme au Festival Menuhin à Gstaad, Festival International Beethoven de Chicago[6], au Festival de Divonne, au Festival de Menton, au Festival International de musique de chambre à Este, au Festival "Schleswig-Holstein", au Festival de Poitiers ou encore au Festival "Encuentros" et "Mozarteum" de Buenos Aires (au Teatro Colon) et "Sigall" au Chili, International festival of Flanders ainsi que les Murten classics et remporte de nombreuses récompenses internationales.

Rachel Kolly d'Alba joue un violon d'Antonio Stradivari prêté par un collectionneur français depuis 2011.

Rachel Kolly d'Alba a créé de nombreuses œuvres de compositeurs tels que Tristan Murail, Eric Gaudibert, Frederic Perreten, Valentin Villard, Fréderic Danel, Marco Attila, Katrin Frauchiger, Brice Catherin, Jonas Kocher parmi d'autres.

C'est en 2010 que sa carrière prend son véritable essor internationalement à la faveur d'un contrat de disque avec le major WARNER CLASSICS [7] et avec le travail de trois agences internationales. Cette année là, son CD "Passion Ysaÿe" consacré aux 6 sonates de son compositeur fétiche Eugène Ysaÿe [8] sort chez le major WARNER CLASSICS[7] et reçoit les louanges unanimes de la presse et attire l'attention de l'industrie classique[9]. Elle devient ainsi la première suissesse à enregistrer pour Warner Music group. Son CD suivant, "French Impressions", sort pour le même Label en octobre 2011, cette fois en soliste auprès des chefs Jean-Jacques Kantorow et John Axelrod[10]. Il est consacré à la musique française pour violon et orchestre de Saint-Saëns, Chausson, Ravel et Ysaÿe. Cet enregistrement obtient le prix ICMA 2012 (International Classical Music Awards) du meilleur enregistrement de l'année dans la catégorie "concerto"[11]. Son CD suivant, American Serenade, présente trois compositeurs américains réunis autour du thème de l'amour: la Serenade de Bernstein, Carmen de Waxman, et Porgy & Bess de Gershwin-Courage. Ce CD est nominé pour le même prix ICMA, reçoit un Supersonic, 5 Diapason, 5 étoiles de la revue BBC Mag et la note maximale de la revue International Record Review[12]. Enregistré de nouveau avec le chef John Axelrod [10] - lui-même ancien élève de Bernstein - et l'Orchestre National des Pays de la Loire.

Sa saison 2013/2014 la voit jouer avec de très grandes phalanges: Orchestre philharmonique de Rotterdam, Mariinsky Orchestra, WDR Köln, HR Frankfurt pour le traditionell concert du Nouvel-An, ou encore avec le BSO. La sortie de son prochain disque est prévue pour avril 2014 pour le même Label, en musique de chambre, et coïncidera avec des débuts au Wigmore Hall de Londres[13].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Rachel Kolly d'Alba vit à Montreux, Suisse, et est maman d'une fille née en 2006. Ses intérêts incluent les voyages, la musicologie et l'écriture[14]. Elle est aussi ambassadrice de Handicap International depuis 2012 et a été au Cambodge pour sa première mission en mars 2013[15].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2005 - Musique contemporaine suisse et arménienne pour violon et Ensemble. (Vassena violin concerto, Gaudibert, Frauchiger...)
  • 2006 - Récital français pour violon-piano (Debussy, Fauré, Ysaÿe, Boulanger, Ravel) avec Atena Carte, piano
  • 2007 - "Tournée Européenne" (Concerto pour violon et chœur de Nystedt, "Ave Maria") avec le "Chœur des XVI".
  • 2010 - "Passion Ysaÿe" : 6 sonates pour violon seul de Eugène Ysaÿe (2010 chez Warner Classics)
  • 2011 - "french impressions" : œuvres pour violon et orchestre de Ravel, Chausson, Saint-Saëns, Eugène Ysaÿe (2011 chez Warner Classics)
  • 2012 - "American Serenade" : œuvres pour violon et orchestre de Gershwin, Bernstein, Waxman, auprès du Maestro John Axelrod (2012 chez Warner Classics)
  • 2014 - "Fin de siècle" : en préparation - sortie prévue avril 2014 chez Warner Classics

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]