Rachat du premier-né

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pidyon HaBen P6020102.JPG

Dans la tradition juive, tout père doit racheter son enfant, le premier-né masculin à Dieu[1].

Cette tradition ne s'applique pas aux Cohanim.

Le Pidyon Haben (en hébreu: פדיון הבן) est toujours observé aujourd'hui, en particulier par les Juifs orthodoxes ou traditionalistes. Cette pratique s'inscrit dans une conception plus générale qui veut que chaque premier produit du travail de l'Homme ou de ses biens soit consacré à Dieu.

Le rachat des premiers-nés est estimé à 5 sicles d'argent du santuaire (ou 100 guéras) pour un mâle d'un mois et au-dessus ; il se fera pour tout premier-né âgé d'un mois.

Calcul du prix de rachat

Nombres 18:16 - Tu les feras racheter dès l'âge d'un mois, d'après ton estimation, au prix de 5 sicles d'argent, selon le sicle du sanctuaire qui est de 20 guéras.

Le guéra équivalait 160 grains d'orge, environ 465 g (16.4 onces ou 1.025 lb).

  • 5 sicles X 20 guéras =
  • 100 guéras X 465 g ou 160 grains d'orge =
  • 46.5 KG OU 16,000 GRAINS D'ORGE*

*C'est à la valeur de l'orge qu'on déterminera l'équivalence en argent. À titre informatif, le prix de l'orge du printemps 2014 s'estimait à 187€/T.

À qui remettre le rachat du premier-né ?

À ceux qui se consacrent au service de Dieu. À l'époque de Moise, la tribu qui recevait le rachat des premiers-nés était la tribu de Lévi, dont tous les membres étaient entièrement dédiés au sacerdoce et à l'offrande des sacrifices à Dieu. Il faut donc utiliser son bon jugement et bon sens pour déterminer à qui remettre le prix du rachat, ou à tout Cohen légitime, chomer chabbat et mitsvot, afin que le rachat de votre premier-né soit agréable devant Dieu.

*

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Exode 13:2 ; 13:12-15, 22:29 ; 34:19 ; Lévitique 27:25 ; Nombres 3:51 ; 8:17 ; 18:15