Rabattement de nappe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un rabattement de nappe est une baisse du niveau piézométrique zéro (plafond) d'une nappe phréatique induit par un pompage ou une vidange naturelle ou accidentelle de la nappe.

3 piézomètres posés à une certaine distance d'un forage actif (pompage d'eau de la nappe phréatique libre) permettent de mesurer l'importance du rabattement de nappe autour du point de captage. En rouge : le déficit par rapport au niveau théorique dit "niveau piézométrique zéro", ici figuré par le pointillé bleu horizontal, correspondant au plafond théorique de la nappe).

Rabattement involontaire[modifier | modifier le code]

Un rabattement peut survenir lors du pompage des eaux d'une nappe phréatique[réf. souhaitée].

Rabattement volontaire[modifier | modifier le code]

Il consiste à abaisser, durablement ou temporairement (le temps d'un chantier par exemple), le niveau d'eau d'une nappe phréatique ou d'une nappe d'eau souterraine (voire d'une étendue d'eau : lacs, anciennes carrières, etc.).

Ceci peut se faire suivant les méthodes suivantes :

  • Par des pointes ou aiguilles filtrantes réparties autour de la zone de rabattement. Les pointes filtrantes sont reliées à un réseau en dépression (ce qui limite la profondeur à environ 6 mètres). Cette méthode est réservée pour des sols de perméabilité de 10-7 à 10-4 m/s (peu perméables). Diamètre approximatif : 100 mm pour chaque pointe.
  • Par des puits filtrants. Des pompes sont installées au fond des puits. Cette méthode est réservée pour des sols de perméabilité de 10-4 à 10-2 m/s (perméables). Diamètre approximatif 0,3 à 1 mètre.
  • Par tranchées drainantes.

Cette technique peut être utilisée dans le but d'extraire des roches meubles d'un sol ou pour réaliser des travaux de génie civil à proximité.

Voir aussi[modifier | modifier le code]