Raúl Ibáñez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif Raúl Ibáñez Baseball pictogram.svg
Raul Ibanez Mariners.jpg
Angels de Los Angeles d'Anaheim
Voltigeur, frappeur désigné
Frappeur gaucher  Lanceur droitier
Premier match
1er août 1996
Statistiques de joueur (1996-2013)
Moyenne au bâton ,276
Coups sûrs 1993
Circuits 300
Points produits 1181
Équipes

Raúl Javier Ibáñez (né le à New York, États-Unis) est un joueur de champ extérieur et frappeur désigné des Ligues majeures de baseball évoluant pour les Angels de Los Angeles d'Anaheim.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mariners de Seattle[modifier | modifier le code]

Ibáñez joue au baseball avec son lycée, le Miami Sunset Senior High, avant de rejoindre le Miami Dade College. Il évolue à cet endroit lorsqu'il est drafté en 36e ronde par les Mariners de Seattle en juin 1992[1]. Ne figurant pas très haut dans les priorités des Mariners, une équipe en émergence à la fin des années 1990, Ibanez est confiné à un rôle de joueur réserviste et alterne entre les ligues mineures et majeures au cours d'un premier séjour à Seattle qui se termine en 2000. Il effectue ses débuts dans le baseball majeur avec les Mariners le . Son premier coup sûr dans le baseball majeur est un triple contre le lanceur Doug Drabek des White Sox de Chicago le 16 août 1997[2]. Le 26 septembre suivant, il claque son premier coup de circuit au plus haut niveau, une frappe de trois points face au lanceur Mike Oquist des Athletics d'Oakland[3].

Après un total de 52 parties au niveau majeur de 1996 à 1998, il voit un peu plus de temps de jeu les deux saisons suivantes, disputant 87 et 92 parties, respectivement, au cours des saisons 1999 et 2000. Cette dernière année, Seattle accède aux séries éliminatoires. Ibanez frappe trois coups sûrs et maintient une moyenne au bâton de ,375 en trois matchs en Série de divisions contre les White Sox de Chicago, mais il est blanchi en neuf présences au bâton dans la Série de championnat de la Ligue américaine que les Mariners perdent contre les champions du monde, les Yankees de New York.

Royals de Kansas City[modifier | modifier le code]

Ibáñez devient agent libre après la saison 2000 et signe chez les Royals de Kansas City avec lesquels il joue trois saisons. En 2001, il dispute 104 parties et frappe pour une moyenne au bâton de ,280 avec 13 circuits et 54 points produits.

Il s'impose comme un des bons joueurs du baseball en 2002 alors qu'il frappe 24 circuits et produit 103 points en 137 parties jouées, élevant sa moyenne au bâton à ,294. Avec un nouveau record personnel de 179 coups sûrs réussis en 2003, Ibanez réussit 18 circuits et produit 90 points, frappant de nouveau pour ,294 et aidant les Royals à enregister leur première saison gagnante depuis 1993[4].

Retour à Seattle[modifier | modifier le code]

Raul Ibanez avec Seattle en 2007.

De nouveau joueur autonome, Ibáñez revient chez les Mariners le 19 novembre 2003 et connaît en 2004 une saison où sa moyenne au bâton (,304) est sa plus élevée en carrière. En 123 parties, il frappe 16 circuits et produit 62 points.

Suite au départ à la retraite d'Edgar Martínez, Ibáñez est principalement utilisé comme frappeur désigné en 2005. Il joue toutes les parties (162) de son club et atteint pour la seconde fois les 20 circuits frappés en une année. Il produit 89 points et sa moyenne au bâton s'élève à ,280.

L'arrivée de Carl Everett chez les Mariners durant l'hiver 2005-2006 permet à Ibáñez de retrouver son poste dans le champ gauche. Il enchaîne trois saisons consécutives de 100 points produits ou plus, soit 123 en 2006, 105 en 2007 et 110 en 2008. Ses moyennes au bâton se maintiennent entre ,289 et ,292 ces années-là. Il frappe un nouveau record personnel de 33 circuits en 2006, sa production baisse à 21 longues balles en 2007, puis en 2008 il réussit son plus haut total (34) en une année. Il apparaît au 20e rang du vote désignant le joueur de l'année en Ligue américaine en 2008[5] après avoir été crédite d'une 21e place en 2006[6].

Phillies de Philadelphie[modifier | modifier le code]

Raúl Ibañez en 2011 avec les Phillies.

Le , Ibáñez paraphe un contrat de trois ans chez les Phillies de Philadelphie pour 31.5 millions de dollars[7].

À sa première année à Philadelphie, il aide l'équipe à décrocher le titre de la division Est en tapant 34 coups de circuits et en produisant 93 points. À l'âge de 37 ans, il est invité au match des étoiles pour la toute première fois de sa carrière. Il produit cinq points en quatre parties dans la Série de divisions où les Phillies éliminent les Rockies du Colorado. Après une mauvaise Série de championnat face aux Dodgers de Los Angeles, il fait bien à sa première Série mondiale en carrière : une moyenne de ,304 (7 coups sûrs en 23) avec un circuit et quatre points produits. Mais les Phillies perdent le titre et la finale de 2009 aux mains des Yankees de New York.

En 2010, Ibanez frappe pour ,275 avec 16 circuits et 83 points produits. En 2011, sa fiche est de 20 circuits et 84 points produits mais sa moyenne au bâton chute à ,245. En séries éliminatoires, il est cependant plutôt discret. En 2010, il ne fait compter aucun point dans les deux rondes disputées par les Phillies. En 2011, il réussit un circuit et produit quatre points contre les Cardinals de Saint-Louis en Série de divisions mais termine avec seulement trois coups sûrs en 15 présences au bâton pour une faible moyenne de ,200.

Yankees de New York[modifier | modifier le code]

Raúl Ibañez en 2012 à sa seule saison chez les Yankees.

Le 20 février 2012, il se joint aux Yankees de New York qui l'engagent pour en faire leur frappeur désigné pour un an, en échange de 1,1 million de dollars[8]. Ibanez dispute 130 matchs à sa seule année avec les Yankees mais patrouille le champ extérieur la plupart du temps et ne remplaçant qu'occasionnellement Andruw Jones comme frappeur désigné. Il frappe 19 circuits, produit 62 points et affiche une moyenne au bâton de ,240 en saison régulière. Il brille durant la Série de divisions qui oppose les Yankees aux Orioles de Baltimore au premier tour des séries éliminatoires. Dans le troisième match, disputé au Yankee Stadium, Ibanez est amené en fin de neuvième manche comme frappeur suppléant à la place de la vedette Alex Rodriguez, qui connaît des éliminatoires difficiles[9]. Ibanez claque un coup de circuit contre le stoppeur Jim Johnson après un retrait pour priver les Orioles d'une victoire et créer l'égalité 2-2. En fin de 12e manche, Ibáñez frappe son deuxième circuit en solo du match, cette fois contre le lanceur Brian Matusz, et New York l'emporte 3-2[10]. Le voltigeur des Yankees obtient quatre coups sûrs en neuf avec ses deux circuits et trois points produits en quatre matchs disputés dans cette série remportée trois victoires à deux par New York. En Série de championnat contre les Tigers de Détroit, il frappe pour ,231 avec un circuit et deux points produits et les Yankees sont éliminés rapidement après quatre défaites de suite.

Avec les départs du voltigeur Nick Swisher pour Cleveland et celui du frappeur désigné Andruw Jones pour le Japon, les Yankees sont intéressés à ramener le vétéran voltigeur dans le Bronx pour 2013, mais la chose ne se concrétise pas[11].

Troisième séjour chez les Mariners[modifier | modifier le code]

Le 26 décembre 2012, Raúl Ibáñez, maintenant âgé de 40 ans, rejoint officiellement les Mariners de Seattle pour la troisième fois, obtenant un contrat de 2,75 millions de dollars pour une saison[12].

En 124 matchs joués en 2013 pour Seattle, Ibáñez frappe pour ,242 avec 110 coups sûrs et 65 points produits. Il frappe 29 circuits, son plus haut total depuis 2009 et, malgré l'environnement peu favorable aux frappeurs de puissance qu'est le Safeco Field de Seattle, 17 de ces circuits sont réussis au domicile des Mariners[13].

Angels de Los Angeles[modifier | modifier le code]

Le 27 décembre 2013, Ibáñez rejoint les Angels de Los Angeles pour une saison[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) 36th Round of the 1992 MLB June Amateur Draft, baseball-reference.com.
  2. (en) Sommaire du match Seattle-Chicago du 16 août 1997, baseball-reference.com.
  3. (en) Sommaire du match Oakland-Seattle du 26 septembre 1997, baseball-reference.com.
  4. (en) Kansas City Royals Team History & Encyclopedia, baseball-reference.com.
  5. (en) 2008 AL MVP Voting, baseball-reference.com.
  6. (en) 2006 AL MVP Voting, baseball-reference.com.
  7. (en) « Phillies sign Raul Ibanez », le , sur le site officiel des Philadelphia Phillies.
  8. (en) New York Yankees sign Raul Ibanez to 1-year, $1.1 million contract, Mark Feinsand, New York Daily News, 20 février 2012.
  9. (en) Continuing to pinch hit for A-Rod?, ESPN, 11 octobre 2012.
  10. (en) Stunning blows by Ibanez drop O's in Game 3, Brittany Ghiroli / MLB.com, 11 octobre 2012.
  11. (en) Cashman: Yankees talking to Ibanez, George A. King III, New York Post, 19 décembre 2012.
  12. (en) On one-year deal, Ibanez joins Mariners for third stint, Greg Johns / MLB.com, 26 décembre 2012.
  13. (en) Home or Away, baseball-reference.com.
  14. (en) Angels finalize deal with veteran Ibanez, Alden Gonzalez / MLB.com, 27 décembre 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]