Raúl Argemí

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Raúl Argemí

Activités Romancier, journaliste
Naissance 21 février 1946 (68 ans)
La Plata, Drapeau de l’Argentine Argentine
Langue d'écriture Espagnol
Genres Roman policier, biographie

Raúl Argemí, né le 21 février 1946 à La Plata, est un journaliste et un écrivain argentin, auteur de roman policier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Acteur, directeur de théâtre[1], il participe à la lutte armée dans les années 1960, est emprisonné pendant la dictature militaire et n’est libéré qu’avec le retour à la démocratie[2]. Il devient alors journaliste, notamment au Monde Diplomatique.

Il vit à Barcelone, en Espagne.

Œuvres traduites en français[modifier | modifier le code]

  • Le Gros, le Français et la Souris, [« El Gordo, el Francès y el ratón Pèrez »], trad. de Jean-François Gérault, Paris, Éditions Payot & Rivages, coll. « Rivages/Noir » no 579, 2005, 202 p. (ISBN 2-7436-1453-6)
  • Les morts perdent toujours leurs chaussures, [« Los muertos siempre pierden los zapatos »], trad. de Jean-François Gérault, Paris, Éditions Payot & Rivages, coll. « Rivages/Noir » no 640, 2007, 330 p. (ISBN 978-2-7436-1661-8)
  • Patagonia tchou tchou, [« Patagonia tchou tchou »], trad. de Jean-François Gérault, Paris, Éditions Payot & Rivages, coll. « Rivages/Noir » no 792, 2010, 263 p. (ISBN 978-2-7436-2146-9)
  • Les Aventures de Léon, p(eu)reux chevalier, vol 1, Léon contre la sorcière et le voleur de parapluies, [« El ladrón de paraguas »], trad. de Nathalie Nédélec-Courtès, Namur, Belgique, Éditions Mijade, 2012, 158 p. (ISBN 978-2-87423-063-9)
  • Ton avant-dernier nom de guerre, [« Penúltimo nombre de guerra »], trad. d’Alexandra Carrasco-Rahal, Paris, Éditions Payot & Rivages, coll. « Rivages/Noir » no 929, 2013, (ISBN 978-2-7436-2630-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Un "inédit" du romancier Raul Argemi pour L'Humanité et le Festival de Pau », sur humanite.fr,‎ 4 Avril 2013 (consulté le 12 septembre 2013)
  2. « Raúl Argemí », sur k-libre.fr (consulté le 12 septembre 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]