rPerf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le rPerf[Note 1] est une unité de mesure de puissance de serveur informatique propre à IBM, destinée à estimer les performances d'un système POWER AIX d'un point de vue commercial, et à comparer les puissances relatives de ces systèmes dans un environnement transactionnel.

Contrairement au TpmC, il n'existe pas de publication officielle soumise à une organisation indépendante, ni de publication pour des modèles d'autres constructeurs. L'unité dérive d'un modèle analytique, à la fois du TPC et du SPEC basé sur un modèle bien défini : le pSeries 640 monoprocesseur équipé d'un CPU Power3-II à 375 MHz, possédant un cache primaire de 32/64 Ko et un cache secondaire de 4 Mo. Par définition le rperf de ce système a été déclaré égal à 1 rPerf[1].

Le rPerf est utilisé pour passer outre certaines contraintes de publication officielle des TPC-C. Il n'y a pas de correspondance officielle, car les tests ne sont pas totalement identiques. La mesure de rPerf a remplacé le ROLTP (Relative On Line Transaction Performance)[2].

Une mesure rPerf ne tient pas compte des entrées/sorties disques ni du réseau[3]. Toutefois, le constat est que ces étalonnages représentent la puissance d'un système utilisé en transactionnel, et l'usage est de considérer qu'un rPerf vaut environ 8,900 tpmC[Note 2].

Valeurs de rPerf pour quelques modèles[4][modifier | modifier le code]

Modèle type CPU rPerf
520 P6 1 Core 4.2 Ghz 8.39
520 P6+ 4 Core 4.7 Ghz 39.73
550 P6 2 Core 3.5 Ghz 15.85
550 P6+ 8 Core 3.5 Ghz 78.60
570 P6 16 Core 4.2 Ghz 122.67
770 P7 16 Core 3.3 Ghz 173.1
770 P7+ 64 Core 3.8 Ghz 729.3
780 P7+ 128 Core 3.72 Ghz 1380.2
795 P7 256 Core 4.0 Ghz 2978.16

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Exploring IBM eServer pSeries : The Instant Insider's Guide to IBM's Family of UNIX Servers, Jim Hoskins, Robert Bluethman (ISBN 1931644047)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le terme rPerf vient de l'anglais relative Performance
  2. Présentation interne IBM

Références[modifier | modifier le code]