Robert Le Gall (musicien)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis ROBERT LE GALL)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Le Gall.
Robert Le Gall en 2007

Robert Le Gall, né le 27 octobre 1952 à Brest, est un compositeur-arrangeur-multi-instrumentiste. Il fut l'un des leaders du groupe breton Gwendal puis guitariste et directeur musical d'Alan Stivell de 1995 à 1998. Avec Gwendal il obtient le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros 1990.

Il accompagne sur scène des artistes comme Nolwenn Leroy, Hugues Aufray, Murray Head, Michel Delpech, Roberto Alagna, Soldat Louis, Nana Mouskouri, Sylvie Vartan[1]...

En 2002 il devient l'arrangeur et directeur musical du méga-show Georgian Legend produit par Gérard Louvin et TF1.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cadet de trois frères, il entame à 7 ans une formation de violoniste au conservatoire et découvre la musique baroque et musique classique (J.S Bach, Vivaldi, Beethoven . L'arrivée de la musique pop, (Jimi Hendrix, Beatles, Frank Zappa) est un bouleversement musical chez les jeunes. Ses parents lui offrent alors une guitare, avec laquelle il cherche à reproduire les chansons des groupes anglais de l’époque. En 1967 avec des amis il crée un trio où il joue à la basse des reprises de Jimi Hendrix. Il se marie à 18 ans et part à Nantes. Puis il suit à Laval le groupe "Les Shouters". Avec Paul Faure il arrange et réalise les albums d'artistes régionaux.

En 1980, Daniel Hamelin crée à Laval en 1980, la première radio décentralisée de Radio France. Robert Le Gall a l’opportunité de composer indicatifs et jingles pour Radio France Mayenne. Bernard Foulquier lui confie ensuite l’habillage sonore de l’émission "Le Téléphone sonne" de France Inter, et quelques années plus tard l’habillage entier de Radio France internationale (RFI).

En 1982, lors d’une cession d’enregistrement, il fait appel à Youenn Le Berre, un ami d'enfance alors membre du groupe Gwendal. Les deux amis restent en contact, et dans le courant de l’année 1983, Youenn lui demande d’intégrer le groupe. Durant plusieurs années, Gwendal arpente les routes espagnoles.

En 1984, Robert Le Gall s’installe à Paris. Zizi Jeanmaire chante un texte de Valentine Petit sur une musique de Robert arrangée par Maurice Vander dans le répertoire du spectacle qu’elle donne aux Bouffes Parisiens. En 1985, Tony Bonfils écrit et réalise l’album d’Anna Baum. Trois semaines à l’espace Européen sont nécessaires à la promotion de l’artiste, Tony préfère tenir la baguette et demande à Robert de jouer la basse.

En 1990, il reçoit le Grand Prix de l'Académie Charles-Cros pour récompenser la création de l'album "Glen River" de Gwendal. Il accompagne dès lors des artistes de variétés tels que Sylvie Vartan, Philippe Lavil, et il rejoint le groupe Soldat Louis durant environ trois ans. En 1993, Robert Le Gall séjourne plusieurs mois à Barcelone pour produire artistiquement des groupes espagnols de musique traditionnelle et de rock dont Juegos Amargos. Lors d’un concert de Gwendal à Madrid qui attirera 17 000 personnes, Robert Le Gall sympathise avec Alan Stivell. Alan fait appel à lui pour diriger son équipe de 1995 à 1998. Robert Le Gall produit plus tard 4 titres de l’album "An Douar" et joue pour le concert "Bretagnes à Bercy".

En 1998, il rencontre Hugues Aufray. Durant 3 ans, Robert accompagne le chanteur sur les scènes françaises et continue de participer à des spectacles donnés dans la capitale. Il rencontre également le groupe Manau, avec lequel il enregistre 4 albums. En 1999, il rencontre André Manoukian lors de l’enregistrement du dernier album de Gilbert Bécaud sur lequel il joue sept instruments. André fait participer Robert à un certain nombre de ses réalisations dont un album avec la chanteuse Malia.

En 2000, Il participe, en tant que multi-instrumentiste, à la comédie musicale "Tristan et Iseut" de Jacques Berthel, composée par Marc Demelemester et produite par Pierre Cardin. En 2001, il écrit les arrangements et réalise l’album du spectacle "Georgian Legend", produit par Gérard Louvin et TF1. Le CD devient disque d'or après cinq semaines de spectacle au Palais des congrès et part ensuite en tournée. En 2002, Lucien Dinapoli lui propose de participer aux tournées internationales de Nana Mouskouri, en tant que violoniste, mandoliniste, guitariste. Quatre ans de concerts dans les théâtres et opéras des États-Unis, Canada, Australie, Asie, Royaume-Uni et Europe du Nord.

En 2004, il participe au spectacle de Vincent Malone, le Roi des Papas, à la Grande Halle de La Villette, et concerts dans la France entière. En 2005, il rencontre Jean Patrick Teysseire producteur de Gold, Julie Pietri, qui lui demande de réaliser trois albums instrumentaux pour la collection JET – LAG. En 2006, il participe au concert Le Grand Rex avec Michel Delpech. Enregistrement d’un DVD en live avec 13 invités dont Alain Souchon, Julien Clerc, Bénabar, Alain Chamfort, Christophe. À la suite de ce concert, Michel Delpech lui offre de l’accompagner sur une tournée qui durera trois ans.

Robert Le Gall lors de la tournée de Nolwenn Leroy en 2012

En 2007, il rencontre Yvan Cassar qui lui offre, sur les conseils de Claude Engel, de participer à l’enregistrement d’un album du grand ténor Roberto Alagna. Dans la même année, le chanteur anglais Murray Head fait appel à Robert qui l’accompagne aussi bien en duo qu’avec la formation anglaise dont Phil Palmer est le guitariste. En 2008, il accompagne Roberto Alagna en concert, avec Yvan Cassar à la direction, Claude Engel, Laurent Vernerey, Nicolas Montazeaud, Lionnel Suarez. En octobre 2008, André Manoukian propose à Robert Le Gall d’accompagner Gaétane Abrial en première partie du spectacle d’Élie Sémoun à l'Olympia et dans les Zéniths de Province.En 2009, il accompagne Michel Delpech, Roberto Alagna, Murray Head, Hugues Aufray, Nana Mouskouri. Il rencontre Jean-Yves D'Angelo et collabore sur des réalisations musicales.

En 2010, il participe à la tournée de Michel Delpech, à la tournée des Zéniths spéciale "Luis Mariano" avec Roberto Alagna. Puis suivent les concerts de Murray Head, les show cases de Nolwenn Leroy. En 2011, tournée de Nolwenn Leroy, enregistrement de "Pasion" avec Roberto Alagna, arrangements et enregistrement de l'album "Retouches" avec Dardenne dédié à Brassens. En 2012, il rencontre Charles Berling dont il assure la direction musicale sur les concerts consécutifs à la sortie de l'album Jeune Chanteur. Il démarre une nouvelle tournée avec Nolwenn Leroy et réalise la direction musicale de l'Olympia 2012 d'Alan Stivell. En 2014, il est musicien pour l'émission consacrée à Florent Pagny sur France 2.

Discographie[modifier | modifier le code]

Gwendal[modifier | modifier le code]

  • 1983 : Locomo
  • 1985 : Danse la musique
  • 1989 : Glen river
  • 1995 : Pan Ha Diskan

Solo[modifier | modifier le code]

Georgian Légend[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Samaïa - Arrangements-Direction Musicale
  • 2003 : DVD - Arrangements-Direction Musicale

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]