Rúgbrauð

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rúgbrauð
Image illustrative de l'article Rúgbrauð
Un rúgbrauð fait maison.

Autre nom Þrumari
Lieu d’origine Drapeau de l'Islande Islande
Place dans le service Pain
Température de service Température ambiante
Ingrédients Farine de seigle
Mets similaires Rugbrød, pumpernickel

Le rúgbrauð est un pain islandais à base de farine de seigle de couleur sombre, dense, sans croûte et à la saveur douce presque sucrée. Traditionnellement, il est cuit à la vapeur par la chaleur du sol, placé dans un pot où un récipient en bois enterré pendant plusieurs heures près d'une source chaude ; il est aussi produit de manière industrielle selon des procédés plus conventionnels.

Il est servi avec du beurre et accompagne le pâté de mouton, le hangikjöt (agneau fumé) et le hareng.

Il se conserve longtemps mais une fois sec, il peut être mixé et mélangé à du babeurre pour donner une sorte de porridge.

Le seigle servant à la confection du pain était à l'origine importé du Danemark lorsque l'Islande était une possession danoise.

Une consommation excessive pouvant entraîner une flatulence, il est surnommé þrumari, ce qui peut être traduit par « pain tonnerre ».

Du rúgbrauð (tranches sombres dans l'assiette de droite) au sein d'un þorramatur.

Référence[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]