Révolte du rhum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La révolte du rhum (en anglais, Rum Rebellion) est une révolte survenue en Nouvelle Galle du Sud, en Australie, en 1808, suite aux tentatives du gouverneur William Bligh pour mettre fin au trafic du rhum auquel se livraient John Macarthur et le New South Wales Corps.

Cette révolte est la seule de toute l'histoire de l'Australie au cours de laquelle le gouvernement du pays ait été renversé par les armes. Le gouverneur de Nouvelle Galle du Sud, William Bligh (déjà rendu célèbre par la mutinerie de la Bounty) est alors déposé par le Corps de Nouvelle Galle du Sud (New South Wales Corps) sous le commandement du major George Johnston, travaillant en relation étroite avec John Macarthur, le 26 janvier 1808.

Causes et déroulement[modifier | modifier le code]

William Bligh, alors gouverneur de la Nouvelle-Galles du Sud, est à l'origine de cette rébellion lorsqu'il tente de normaliser les échanges commerciaux en interdisant l'usage des spiritueux comme monnaie d'échange pour le paiement de produits. Bligh vise par là à réduire le pouvoir des négociants en rhum et du New South Wales Corps, le premier corps d'infanterie installé dans la région, qui sont impliqués dans ce commerce. Ces deux groupes n'acceptent pas son interférence et la querelle dégénère en rébellion militaire le 26 janvier 1808. Le groupe de mutins est mené par John Macarthur. Bligh est arrêté par le major George Johnston du New South Wales Corps qui prend le contrôle de la colonie. Bligh est détenu pendant plus d'une année, jusqu'à ce qu'il accepte de repartir pour l'Angleterre.

Conclusion[modifier | modifier le code]

En 1809, le gouvernement britannique remplace Bligh par Lachlan Macquarie. Macquarie prend la tête de la colonie avec son propre régiment et met fin au pouvoir du New South Wales Corps. Johnston passe devant la cour martiale en Angleterre en 1811. Macarthur, quant à lui, évite la punition due à un traître à la couronne et revient en 1817 en Australie, où il reprend et fait prospérer son commerce de laine.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]