Révolte du Whisky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Washington mène ses troupes dans l'ouest de la Pennsylvanie (Metropolitan Museum of Art)

La Révolte du whisky (en anglais Whiskey Rebellion) est un soulèvement populaire qui débuta en 1791 et connut son apogée en 1794 dans la localité de Washington, dans la vallée de la Monongahela. La rébellion commença peu après que les Articles de la Confédération furent remplacés par la Constitution de 1789, qui instaurait un pouvoir exécutif plus fort. Elle tire son origine du déficit budgétaire causé par la guerre d'indépendance américaine qui amena le Secrétaire du Trésor Alexander Hamilton à trouver de nouveaux expédients : il convainquit le Congrès d'augmenter les taxes sur les spiritueux et les alcools forts comme le whisky. Les comtés de l'Ouest des États-Unis engagèrent alors des opérations de harcèlements contre les collecteurs de taxes. Les « Whiskey Boys » organisèrent des manifestations violentes dans le Maryland, en Virginie, dans les Caroline et en Géorgie. En 1794, cette agitation se transforma en révolte armée. Le Président américain George Washington décréta la loi martiale et mena une armée contre les rebelles en octobre 1794 qui furent écrasés. Il souhaitait alors faire de la Pennsylvanie un terrain d'affirmation de la puissance fédérale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]