Révolte des Dounganes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Révolte des Dounganes fut une guerre religieuse dans la Chine du XIXe siècle. On l'appelle également Guerre des minorités Hui, ou Révolte musulmane. Cependant, le terme de « Révolte musulmane » est parfois aussi utilisé pour désigner la Révolte des Panthay, qui fut une révolte différente de la révolte des Dounganes.

Cette révolte fut un soulèvement des membres de la communauté Hui (Chinois convertis à l'Islam) ainsi que d'autres groupes ethniques musulmans, dans les provinces chinoises du Shaanxi, du Gansu, du Ningxia, ainsi que du Xinjiang, entre 1862 et 1877.

Causes[modifier | modifier le code]

Elles furent variées :

  • troubles dans la région depuis les années 1820, entraînant la présence dans le Turkestan chinois d'un important contingent mandchou/chinois ;
  • charge financière très élevé du fait de l'importance de ce contingent, générant augmentation des impôts et mécontentement ;
  • rumeurs de massacres anti-musulmans organisés par les Qing ;
  • déstabilisation du régime Qing par l'importance de la révolte des Taiping jusqu'en 1864, qui mobilisait toutes les ressources militaires de la dynastie.

Conséquences[modifier | modifier le code]

Ce fut une des guerres les plus sanglantes de l'histoire de Chine, puisque le nombre total de morts est estimé entre un et huit millions de morts[1]. Le nombre de morts est rendu plus difficile à cerner par la forte émigration qui eut lieu alors vers l'Asie centrale russe.

Ainsi par exemple, avant cette guerre, la population de la province du Shaanxi était d'environ 13 millions d'habitants, parmi lesquels on comptait au moins 1,7 million de Dounganes, c'est-à-dire de Hui. Après la guerre, la population était tombé à 7 millions. La plupart des Douganes a immigré vers le Kirghizistan, où se trouve toujours un grand nombre aujourd'hui.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mike Davis : Late Victorian Holocausts. 1. Verso, 2000. ISBN 1859847390 pg 113

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]