Résultats du Racing Club de Lens en Coupe de la Ligue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le RC Lens en coupe de la Ligue
Le trophée actuel de la coupe de la Ligue.
Éditions disputées 17
Première participation 1995
Meilleur résultat Vainqueur (1) : 1999[Note 1]
Meilleurs buteurs Jemâa, Moreira et Utaka (4)
Crystal Clear app kworldclock.png
Pour la compétition à venir, voir :
Coupe de la Ligue de football 2011-2012
Dernière mise à jour effectuée le 4 février 2011.

La coupe de la Ligue de football, compétition créée sous son format actuel en 1994, est le second tournoi remporté par le Racing Club de Lens, un an après son sacre de 1998 en championnat. Historiquement, cette coupe réussit plutôt bien aux lensois, qui accèdent en moyenne une fois sur deux aux quarts de finale. Cela s'explique par ses primes de qualification importantes et par son format, mettant en scène les clubs de première division à partir des seizièmes de finale.

Depuis sa création, Lens fait partie de ces vingt-cinq équipes qui n'ont pas manqué une seule édition[1].

Cette page s'intéresse aux résultats du club dans la compétition après 1994, depuis que celle-ci qualifie son vainqueur pour la Ligue Europa, anciennement appelée coupe UEFA. En effet, les éditions précédant cette date ne sont pas reconnues officiellement par la Ligue de football professionnel, son organisateur[2].

Historique du Racing en coupe de la Ligue[modifier | modifier le code]

Premières participations[modifier | modifier le code]

En 1997, Lens tombe une seconde fois d'affilée contre le futur vainqueur de première division.

La victoire de 1999[modifier | modifier le code]

Pour son premier match de l'édition 1998-1999, Lens se rend au stade Michel-d'Ornano de Caen pour affronter Marseille, le 10 janvier 1999, son stade étant suspendu[3]. Alors que ce match devait avoir lieu à Bollaert, la ligue avait décidé auparavant de le faire jouer sur terrain neutre. Dans cette rencontre de haut-niveau, entre les champions en titre et les futurs finalistes de la coupe UEFA, c'est pourtant l'arbitre qui se met en évidence, accordant à la soixante-troisième minute un but à Christophe Dugarry, alors que celui-ci était sorti du terrain au moment du départ du ballon du point de corner à l'origine de son but de la tête. Après l'égalisation de Pascal Nouma, les deux équipes n'arrivent pas à prendre le dessus l'une sur l'autre, et se dirigent donc vers la séance des tirs au but. Lors de celle-ci, Bruno Derrien commet une nouvelle erreur, refusant le tir au but vainqueur d'Éric Roy, qui était pourtant entré avant de rebondir de l’autre côté de la ligne, et laissant les lensois en course pour la qualification[3],[4]. Grâce à [Qui ?], Lens se qualifie pour les huitièmes, obligeant quelque part Derrien, suspendu un mois de toute compétition[5], à admettre s'être trompé[6]. Un mois plus tard, les lensois continuent la compétition contre Le Havre, club de deuxième partie de tableau. Grâce une nouvelle fois à Nouma, mais aussi à Stéphane Dalmat, Lens passe ce tour sans encombre, et gagne le droit de se rendre une troisième fois dans le Grand Ouest français. Face au Stade rennais, les lensois bataillent pour ouvrir le score, et doivent encore leur salut à leur recrue estivale, qui qualifie son équipe grâce à une [Quoi ?] à deux minutes de la fin.

Finaliste malheureux, Metz s'incline de nouveau contre les Sang et Or, suite à une somptueuse reprise de volée du Maubeugeois Daniel Moreira, qui offre aux nombreux supporters présents un deuxième titre national en deux ans : « Quelle belle fin de siècle ! ». Victorieux une troisième fois, Pascal Nouma inscrit son nom dans l'histoire de la coupe.

Suite du parcours[modifier | modifier le code]

Des éliminations précoces[modifier | modifier le code]

La finale et l'affaire de la banderole[modifier | modifier le code]

Histoire récente[modifier | modifier le code]

Tableau récapitulatif[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente le bilan saison par saison du club dans la compétition.

  • L'équipe qui évolue à domicile est annoncée au début de case. Si c'est le score qui apparaît, alors c'est Lens qui reçoit.
  • Le score est toujours annoncé dans le sens de Lens.


Saison 32e de finale Seizième de finale Huitième de finale Quart de finale Demi-finale Finale
1994-1995 Niort (D2) 3-2 Toulouse (D2) 2-2 (1-2)
1995-1996 Auxerre (D1) 0-2
1996-1997 Niort (D2) 2-0 Toulon (D2) 1-0 0-1 Monaco (D1)
1997-1998 1-0 Rennes (D1) 1-0 Niort (D2) Sochaux (D2) 4-1 Paris (D1) 1-2 [Note 2]
1998-1999 Marseille (D1) 1-1 (6-5) Le Havre (D1) 2-0 Rennes (D1) 1-0 2-0 Sochaux (D1) 1-0 Metz (D1)
1999-2000 Toulouse (D2) 2-3
2000-2001 4-0 Nîmes (D2) 1-3 Lyon (D1) [Note 2]
2001-2002 Monaco (D1) 1-4
2002-2003 Beauvais (L2) 3-3 (1-3)
2003-2004 1-1 (4-3) Lyon (L1) 2-0 Bordeaux (L1) 0-4 Sochaux (L1) [Note 2]
2004-2005 Nice (L1) 1-1 (5-4) Bastia (L1) 1-0 0-3 St Etienne (L1)
2005-2006 2-3 Auxerre (L1)
2006-2007 Créteil (L2) 4-0 Le Mans (L1) 1-3
2007-2008 1-0 Lille (L1) Monaco (L1) 2-1 3-0 Nancy (L1) Le Mans (L1) 5-4 1-2 Paris (L1)
2008-2009 4-1 Sedan (L2) Lorient (L1) 3-0 Sochaux (L1) 1-0 Paris (L1) 0-2
2009-2010 Montpellier (L1) 4-3 (ap) 1-2 Lorient (L1)
2010-2011 Monaco (L1) 0-1
2011-2012 Compétition à venir.
Saison 32e de finale Seizième de finale Huitième de finale Quart de finale Demi-finale Finale
Légende : (-) = Tirs au but (avec prolongation préalable) ; (ap) = après prolongation.
      Victoire finale ;       Qualification ;       Élimination

Statistiques[modifier | modifier le code]

Bilan[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 22 septembre 2010, après Monaco - Lens[1].
Saisons Titres / Finales J V D Bp Bc +/-
17 1 / 1 41 25 16 70 56 +14

Avec dix-sept participations, Lens fait partie des vingt-cinq équipes qui n'ont manqué aucune édition. En dix-sept ans, les lensois ont disputé quarante-et-un matches, ce qui les place à la quatrième place du classement, à six rencontres de Paris[1]. Victorieux vingt-cinq fois, les lensois ont éliminé leur adversaire dix-sept fois avant le temps réglementaire, cinq fois lors des prolongations, et trois fois lors des tirs au but[7]. En effet, Lens s'est qualifié pour la première fois lors de cette épreuve finale le
10 janvier 1999 contre Marseille au stade Michel-d'Ornano de Caen, victoire qui créa la polémique[6], puis le 28 octobre 2003 contre Lyon à la Licorne d'Amiens et enfin un an plus tard à Nice. Inversement, le RC Lens s'est fait éliminer à trois reprises après les quatre-vingt-dix minutes réglementaires, dont deux fois lors des tirs au but, le 24 janvier 1995 au Stadium de Toulouse et le 7 décembre 2002 contre Beauvais, club de deuxième division.

Les Sang et Or ont l'une des meilleures attaques de la compétition, avec soixante-dix buts inscrits (soit dix de moins que le premier, Paris, aidé par son buteur vedette Pedro Miguel Pauleta, meilleur réalisateur de la coupe avec quinze buts[8]). Par contre, sa défense s'est montrée moins efficace, encaissant cinquante-six buts, soit le plus mauvais total du quatuor.

Les buteurs du Racing[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 13 janvier 2010, après Lens - Lorient[9]
  1. Jemâa, Moreira, Utaka : 4 buts
  2. Boukari, Brunel, Dindane, Maoulida, Nouma : 3 buts
  3. Carrière, Déhu, Demont, Foé, Sartre, Tiéhi : 2 buts
  4. Bąk, Bakari, Cousin, Dalmat, Debève, Diouf, Drobnjak, Eduardo, Eloi, Fuertes, Job, Se. Keita, Si. Keita, Monterrubio, Pieroni, Rémy, Rool, Roudet, Roux,
    Sakho, Sibierski, Sikora, Thomert, Vairelles, Vercruysse, Yahia, Ziani : 1 but
+ 4 buts contre son camp.

Record de participations[modifier | modifier le code]

Mis à jour le 13 janvier 2010, après Lens - Lorient[10].
Joueurs Matches
Guillaume Warmuz 19
Frédéric Déhu 15
Philippe Brunel 15
Yoann Lachor 14
Mickaël Debève 14

Comme dans de nombreux clubs (Bordeaux[11], Lyon[12], Lille[13] …), c'est un gardien de but qui totalise le plus de matches en coupe de la Ligue au Racing. En effet, c'est Guillaume Warmuz qui se place en tête avec dix-neuf titularisations, devançant Frédéric Déhu et Philippe Brunel, qui ont tous les deux disputé quinze matches[10]. Le portier originaire de Saint-Vallier a pris part au total à huit éditions de la coupe, depuis sa création jusqu'en 2002. En huit ans, il n'a manqué aucune rencontre, étant titulaire à Lens du 3 janvier 1995 contre Niort jusqu'au 1er décembre 2001 au stade Louis-II de Monaco.

Au total, il est le septième joueur le plus capé avec un même club de l'histoire de la compétition, derrière Fabien Cool d'Auxerre, Frédéric Da Rocha de Nantes, Cédric Lécluse (vingt-trois matches) de Nancy, Julien Sablé (vingt-deux) de Saint-Étienne, Mickaël Isabey de Sochaux et Ulrich Ramé (vingt) de Bordeaux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Notes :
  1. Lens avait remporté l'édition de 1994, mais cette victoire n'est pas comptée officiellement.
  2. a, b et c Le club vainqueur est celui qui a éliminé Lens.
  • Références :
  1. a, b et c Bilan des clubs en Coupe de la Ligue sur le site de la LFP. Consulté le 4 février 2011.
  2. Palmarès de la coupe sur le site de la LFP. Consulté le 4 février 2011.
  3. a et b Souvenirs entre Lensois et Marseillais … sur lensois.com, le 25 novembre 2009.
  4. L'effet papillon sur europeangoldfoot.net, le 4 septembre 2009.
  5. Vous avez interviewé l'arbitre Bruno Derrien sur le site de 20 minutes, le 4 février 2009.
  6. a et b À bas l’arbitre : le livre du Brestois Bruno Derrien fait un carton sur blog.breizh.bz, le 25 mars 2009.
  7. Statistiques du RC Lens en coupe de la Ligue sur le site de la LFP. Consulté le 16 avril 2010.
  8. Classement des buteurs de la coupe de la Ligue sur le site de la LFP. Consulté le 16 avril 2010.
  9. Classement des buteurs du RC Lens en coupe de la Ligue sur le site de la LFP. Consulté le 16 avril 2010.
  10. a et b Effectif du RC Lens en coupe de la Ligue sur le site de la LFP. Consulté le 17 avril 2010.
  11. Effectif des Girondins de Bordeaux en coupe de la Ligue sur le site de la LFP. Consulté le 17 avril 2010.
  12. Effectif de l'Olympique lyonnais en coupe de la Ligue sur le site de la LFP. Consulté le 17 avril 2010.
  13. Effectif du Lille OSC en coupe de la Ligue sur le site de la LFP. Consulté le 17 avril 2010.