Résolution 3379 de l'Assemblée générale des Nations unies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Assemblée générale des Nations unies
Résolution 3379

Caractéristiques
Date 10 novembre 1975
Séance no  2400
Code A/RES/3379 (Document)
Vote Pour : 72
Abs. : 32
Contre : 35
Sujet Discrimination raciale
Résultat Adoptée

Membres permanents

Conseil de sécurité
Drapeau de la République de Chine CHN · Drapeau de la France FRA · Drapeau du Royaume-Uni UK · Drapeau des États-Unis USA · Drapeau de l’URSS USSR

La résolution 3379 de l'Assemblée générale des Nations unies, adoptée un an après la résolution 3236 de 1974[1], décrète que « le sionisme est une forme de racisme et de discrimination raciale »[2]. Elle a été révoquée le [3] par la résolution 46/86.

Texte[modifier | modifier le code]

« L’Assemblée générale,

Rappelant sa résolution 1904 du 20 novembre 1963, promulguant la Déclaration des Nations unies sur l’Elimination de Toutes les Formes de Discrimination Raciale, et en particulier son affirmation que "toute doctrine de différenciation ou de supériorité raciales est toujours scientifiquement fausse, moralement condamnable, socialement injuste et dangereuse", et son cri d’alarme face aux "manifestations de discrimination raciale qui ont encore lieu dans quelques régions du monde, et dont certaines sont imposées par des gouvernements par le biais de mesures législatives, administratives ou autres",

Rappelant en outre que, dans sa résolution 3151 G du 14 décembre 1953, l’Assemblée générale avait condamné, entre autres, l’alliance impie entre le racisme sud-africain et le sionisme,

Prenant acte de la Déclaration de Mexico sur l’Égalité des Femmes et Leur Contribution au Développement et à la Paix, en 1975, proclamée par la Conférence Mondiale de l’Année Internationale des Femmes, qui s’est tenue à Mexico du 19 juin au 2 juillet 1975, et qui a promulgué le principe selon lequel "la coopération et la paix internationales requièrent la réalisation de la libération et de l’indépendance nationale, l’élimination du colonialisme et du néo-colonialisme, de l’occupation étrangère, du Sionisme, de la ségrégation et de la discrimination raciale sous toutes ses formes, ainsi que la reconnaissance de la dignité des peuples et de leur droit à l'autodétermination ",

Prenant acte en outre de la résolution 77, adoptée par l’Assemblée des Chefs d’États et de Gouvernements des Organisations de l’Unité Africaine, lors de sa douzième session ordinaire, tenue à Kampala, du 28 juillet au 1er août 1975, qui a estimé "que le régime raciste en Palestine occupée et le régime raciste au Zimbabwe et en Afrique du Sud ont une origine impérialiste commune, qu’ils forment un tout et ont la même structure raciste, et qu’ils sont organiquement liés dans leur politique destinée à opprimer la dignité et l’intégrité de l’être d’humain",

Prenant acte également de la Déclaration Politique et Stratégique de Renforcer la Paix et la Sécurité Internationales et d’Intensifier la Solidarité et l’Assistance mutuelle entre les Pays Non-Alignés, adoptée lors de la Conférence des Ministres des Affaires Étrangères des Pays Non-Alignés, qui s’est tenue à Lima, du 25 au 30 août 1975, qui a très sévèrement condamné le Sionisme comme une menace pour la paix et la sécurité du monde, et a appelé tous les pays à s’opposer à cette idéologie raciste et impérialiste,

Décrète que le sionisme est une forme de racisme et de discrimination raciale. »

Résultats du vote[modifier | modifier le code]

Vert : pays soutenant la résolution.
Vert pâle : pays ayant seulement voté pour.
Beige : abstention.
Rouge : contre la résolution.
Gris : absents lors du vote.

Réactions[modifier | modifier le code]

Le 25 mars 1998, Kofi Annan le secrétaire général de l'ONU soulignant que l’année 1998 marquait le 15e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme a déclaré « Nous devons profiter de l'occasion pour dénoncer l'antisémitisme dans toutes ses manifestations. Ce qui m'amène à la résolution lamentable adoptée par l'Assemblée générale en 1975, assimilant le sionisme au racisme et à la discriminationit raciale » et a exprimé sa satisfaction que cette résolution ait été annulée par l’assemblée générale de l'ONU en 1991[4], la qualifiant de « décision particulièrement malheureuse »[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [hhttp://www.un.org/french/documents/view_doc.asp?symbol=A/RES/3236(XXIX)&Lang=F Résolution 3236], 1974
  2. (en) United Nations General Assembly Resolution 3379 (November 10, 1975)
  3. Résolution 46/86, 1991
  4. (en)http://unispal.un.org/unispal.nsf/52b7d0e66142a40e85256dc70072b982/b0f4c3f48dba5aa3052565d40050a9a7?OpenDocument
  5. (en)UN Chronicle : « The General Assembly resolution of 1975, equating Zionism with racism, was an especially unfortunate decision. I am glad that it has since been rescinded ».

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]