Résident (colonie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Résidence.

À l'époque coloniale, un résident était le représentant officiel d'une puissance coloniale pratiquant un gouvernement indirect. C'était en général un diplomate ou un militaire. Le résident habitait et travaillait dans les petites entités politiques autonomes, les protectorats ou les États sur lequel la puissance coloniale exerçait sa souveraineté. Son rôle était celui d'un conseiller politique détaché auprès du souverain local. Il agissait comme ambassadeur de son gouvernement, mais à un niveau protocolaire inférieur, car les nations européennes considéraient les États indigènes comme inférieurs.

En Tunisie, durant le protectorat français (1881-1956), le représentant officiel du gouvernement français portait le titre de résident général de France en Tunisie.

La même fonction pouvait porter un titre différent, tel qu'« agent politique » ou, chez les Britanniques, resident commissioner.

Articles connexes[modifier | modifier le code]