Réserve naturelle régionale des Gorges de la Loire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réserve naturelle régionale des Gorges de la Loire
Image illustrative de l'article Réserve naturelle régionale des Gorges de la Loire
La Loire du côté de Saint-Victor-sur-Loire
Catégorie UICN IV (aire de gestion des habitats/espèces)[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Loire
Ville proche Saint-Étienne
Coordonnées 45° 26′ 31″ N 4° 15′ 39″ E / 45.4419, 4.2607 ()45° 26′ 31″ Nord 4° 15′ 39″ Est / 45.4419, 4.2607 ()  
Superficie 355,02 ha[1]
Création 8 mars 1988 (RNV)
Classement 12 juillet 2012[1] (RNR)
Administration Syndicat mixte d'aménagement des Gorges de la Loire (SMAGL)
FRAPNA Loire
Site web Site officiel

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Réserve naturelle régionale des Gorges de la Loire

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Réserve naturelle régionale des Gorges de la Loire

La réserve naturelle régionale des Gorges de la Loire (RNR77) est une réserve naturelle régionale (RNR) située en Rhône-Alpes. Créée le 8 mars 1988, sous la forme d'une réserve naturelle volontaire, elle a été classée en RNR en 2012. Elle couvre une superficie de 355 hectares dans les gorges de la Loire.

Localisation[modifier | modifier le code]

Limite nord de la réserve naturelle

Le territoire de la réserve naturelle est dans le département de la Loire, sur les communes de Saint-Étienne et Unieux.

Histoire du site et de la réserve[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle fut élaborée en 1986 par la commune de Saint-Étienne qui possède une partie du territoire. À l'origine, elle s'étendait sur 214 hectares situés le long de la rive droite de la Loire à partir du lac de Grangent. Elle s'appelait "Réserve Naturelle Volontaire de Saint-Étienne/Saint-Victor".

En 1996, la réserve naturelle s'agrandit avec des parcelles sur la commune de Unieux pour atteindre 314 hectares. L'objectif du classement est de limiter l'expansion urbaine des villes avoisinantes sur les Gorges.

En 2012 le classement en réserve naturelle régionale a été validé pour une période de 20 ans ainsi qu'une augmentation de sa superficie passant à 355 hectares[2].

Écologie (biodiversité, intérêt écopaysager…)[modifier | modifier le code]

Le relief des Gorges de la Loire est très accidenté et se trouve à l'origine des milieux variés rencontrés sur le site : pelouses, zones rocheuses, prairies, landes, vallons et forêts. On y rencontre aussi bien des espèces d'affinité atlantique que méridionales ou montagnardes[3].

Flore[modifier | modifier le code]

La flore compte l'Ajonc nain, l'Amélanchier, le Groseillier des Alpes, le Trèfle souterrain, l'Érable de Montpellier, la Véronique de Dillenius et le Myosotis de Balbis[3].

Faune[modifier | modifier le code]

L'avifaune compte plus de 80 espèces d'oiseaux dont le Hibou grand-duc, le Circaète Jean-le-blanc et le Milan royal. On a recensé au moins 439 espèces de papillons dont l’Azuré du serpolet. Les amphibiens et reptiles comptent 17 espèces comme le Sonneur à ventre jaune. Le Lucane cerf-volant est présent de même qu'un coléoptère endémique, le Ca­rabe his­pa­nique, sous es­pèce ber­nar­dii[3].

Intérêt touristique et pédagogique[modifier | modifier le code]

Le site est ouvert au public toute l'année et sillonné par des sentiers balisés. Des visites pour groupes et scolaires sont organisées sur rendez-vous à la maison de la réserve.

Administration, plan de gestion, règlement[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle est gérée par la FRAPNA Loire et le Syndicat Mixte d'Aménagement des Gorges de la Loire (SMAGL).

Outils et statut juridique[modifier | modifier le code]

Le classement de la RNV date du 8 mars 1988. La réserve naturelle régionale a été créée par une délibération du 12 juillet 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Muséum national d'Histoire naturelle, « Gorges de la Loire (FR9300071) », sur Inventaire national du Patrimoine naturel,‎ 2003+ (consulté le 23 juin 2014)
  2. http://www.zoomdici.fr/actualite/Les-Gorges-de-la-Loire-toujours-plus-protegees-id123389.html
  3. a, b et c « Les Gorges de la Loire - Plaquette », sur RNF