Réserve naturelle nationale du delta de la Dranse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réserve naturelle nationale du Delta de la Dranse
Image illustrative de l'article Réserve naturelle nationale du delta de la Dranse
Environ 200 mètres en amont du delta de la Dranse, des îlots servent d'abris aux espèces endémiques.
Catégorie UICN IV (aire de gestion des habitats/espèces)[1]
Identifiant 15149
Pays Drapeau de la France France
Région Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Ville proche Thonon-les-Bains
Coordonnées 46° 24′ 14″ N 6° 31′ 09″ E / 46.40389, 6.5191746° 24′ 14″ Nord 6° 31′ 09″ Est / 46.40389, 6.51917  
Superficie 52 ha[1]
Création 17 janvier 1980[1]
Administration ASTERS
Remarque décret du 8 février 1994

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Réserve naturelle nationale du Delta de la Dranse

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Réserve naturelle nationale du Delta de la Dranse

La réserve naturelle nationale du delta de la Dranse (RNN43) est une réserve naturelle nationale qui s'étend sur le site du delta de la rivière la Dranse en bordure du lac Léman. Créée en 1980, elle occupe une surface de 52 hectares.

Localisation[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle est située à l'est de Thonon-les-Bains dans le département de Haute-Savoie, sur la commune de Publier. Longue de 1,5 kilomètre et large de 500 mètres, elle correspond à l'exutoire de la Dranse dans le lac Léman. Le site représente une petite surface (52 hectares) entre 372 et 380 mètres d'altitude, et offre une grande richesse botanique et ornithologique.

Histoire du site et de la réserve[modifier | modifier le code]

Le delta est le fruit d'une histoire géologique liée au retrait du glacier des Alpes, aux variations de niveau du lac et à la dynamique de ses eaux qui ont donné naissance à des deltas imbriqués dont subsistent des terrasses étagées.

Paul Géroudet note l'intérêt ornithologique du site dès les années 1930. Dans les années 1960, il lance l'idée de réserve naturelle. Elle se concrétise en 1980[2].

Embouchure du delta de la Dranse et réserve naturelle.

Écologie (Biodiversité, intérêt écopaysager…)[modifier | modifier le code]

Couple de Sterne pierregarin
Couple de Sterne pierregarin

Dernier delta lacustre sauvage des rives du Léman, constitué d’alluvions, de sables, de graviers et de galets, formant des grèves et des îlots, modelés et remodelés au fil des crues d'une rivière torrentielle, le site contient un foisonnement de milieux naturels différents très riches en faune et en flore. On y trouve des milieux contrastés, secs et humides, depuis les zones marécageuses au nord, aux landes caillouteuses sèches au sud[3].

L’intérêt du site est essentiellement ornithologique (Sterne pierregarin). La réserve naturelle protège le lit et les berges de la rivière sur une certaine distance en amont du lac Léman[2].

Flore[modifier | modifier le code]

Campanule fluette
Campanule fluette

On y trouve une flore riche qui rassemble le tiers de la flore haut-savoyarde, soit près de 800 espèces, avec 3 groupes de plantes mitoyens : les espèces méridionales, notamment les 23 espèces d'orchidées, de nombreuses espèces montagnardes subalpines, telles que la Campanule fluette, et enfin des espèces cultivées totalement étrangères à la flore locale : Pavot somnifère, etc[3].

Faune[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle est située sur une des grandes voies de migration européenne et offre une étape à de nombreux oiseaux (plus de 200 espèces) dont notamment la Nette rousse, la Mouette rieuse et le Petit gravelot. Elle correspond au seul site de nidification de la Sterne pierregarin pour tout le bassin supérieur du Rhône et au point le plus méridional où niche le Goéland cendré. De nombreuses espèces de reptiles et d'amphibiens sont aussi bien représentés. Le Castor est également installé sur le site. Le Delta de la Dranse accueille également la truite du lac[3].

Intérêt touristique et pédagogique[modifier | modifier le code]

Le site est très accessible depuis les deux rives de la Dranse et quelques sentiers permettent de le parcourir. Toute l'année, un programme d'animations est proposé.

Administration, Plan de gestion, règlement[modifier | modifier le code]

La réserve naturelle est gérée par ASTERS, le Conservatoire d'espaces naturels de Haute-Savoie.

Outils et statut juridique[modifier | modifier le code]

Le site est protégé depuis janvier 1980[4] et a été déclaré zone de protection spéciale depuis septembre 1986.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Muséum national d'Histoire naturelle, « Delta de la Dranse (FR3600043) », sur Inventaire national du Patrimoine naturel,‎ 2003+ (consulté le 6 janvier 2014)
  2. a et b I. Mauz, « Histoires et mémoires des réserves naturelles de Haute-Savoie », sur ASTERS,‎ 2005 (consulté le 6 mars 2014)
  3. a, b et c « Delta de la Dranse », sur ASTERS
  4. Décret ministériel n° 80-97 du 17 janvier 1980 portant création de la réserve naturelle du delta de la Dranse