Réserve nationale Los Flamencos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réserve nationale Los Flamencos
Image illustrative de l'article Réserve nationale Los Flamencos
Salar de Tara
Catégorie UICN IV (aire de gestion des habitats/espèces)
Identifiant 30043
Pays Drapeau du Chili Chili
Régino Région d'Antofagasta
Ville proche San Pedro de Atacama
Coordonnées 23° 14′ 29″ S 67° 43′ 51″ O / -23.241346, -67.730713 ()23° 14′ 29″ Sud 67° 43′ 51″ Ouest / -23.241346, -67.730713 ()  
Superficie 740 km2
Création 1990
Classement  Site Ramsar (1996, Salar de Tara)
 Site Ramsar (2009, Salar de Pujsa)
Administration Corporación Nacional Forestal

Géolocalisation sur la carte : Chili

(Voir situation sur carte : Chili)
Réserve nationale Los Flamencos

La réserve nationale Los Flamencos est une réserve naturelle située sur la commune de San Pedro de Atacama, dans la région d'Antofagasta au nord du Chili. La réserve couvre une superficie totale de 740 km2 dans l'écorégion Puna sèche des Andes centrales[1] et est divisé en sept sections.

Sections[modifier | modifier le code]

Salar de Tara-Salar de Aguas Calientes[modifier | modifier le code]

Cette section est composée de deux déserts de sel : Tara à 23° 05′ S 67° 15′ O / -23.083, -67.25 () et Aguas Calientes à 23° 07′ S 67° 25′ O / -23.117, -67.417 ()[2].

En 1996, le Salar de Tara est désigné a humide d'importance internationale par la convention de Ramsar. Plusieurs lacs permanents et saisonniers sont situés dans la région. Le lac Tara est le principal d'entre eux, il est alimenté par le río Zapaleri[3].

Le Salar de Tara abrite divers espèces rares et en danger d'extinction, parmi lesquelles la viscache des montagnes, la vigogne et le nandou de Darwin. D'autres, telles que l'ouette des Andes, la foulque cornue, la mouette des Andes, le tinamou quioula et trois espèces de flamands vivant au Chili, sont considérées comme vulnérable. Les statuts de conservation de Ctenomys fulvus et du renard de Magellan sont inconnus[3]. The latter lives in all the sections of the reserve[4].

L'érosion due au vent est importante dans cette zone.

Salar de Pujsa[modifier | modifier le code]

Le Salar de Pujsa est un désert de sel situé à 23° 12′ S 67° 32′ O / -23.2, -67.533 ()[2] au nord-est du volacan Acamarachi. Ce désert de sel reçoit les eaux des criques Quepiaco et Alitar. Le site est inscrit sur la convention de Ramsar en 2009[5]. Les oiseaux qui migrent d'un hémisphère à l'autre utilisent les déserts de sel et leurs environs comme aire de repos, parmi lesquels le Phalarope de Wilson[5].

Lagunas Miscanti y Miñiques[modifier | modifier le code]

Cette zone comprend les lagunes de Miscanti à 23° 43′ S 67° 46′ O / -23.717, -67.767 () et de Miñiques à 23° 46′ S 67° 47′ O / -23.767, -67.783 () situées au pied du Cerro Miscanti et du volcan Miñiques. Cette section est située à proximité du Salar de Talar et de la Laguna Lejía.

Cette partie de la réserve abrite une grande variété d'espèces d'oiseaux, parmi lesquelles flamant des Andes, flamant du Chili, foulque cornue, grèbe aux belles joues, mouette des Andes et sicale olivâtre[6].

Salar de Atacama, section Soncor[modifier | modifier le code]

La Laguna Chaxa est située dans cette partie de la réserve, tout comme le Salar de Atacama.

La Laguna Chaxa est l'habitat d'espèces d'oiseaux parmi lesquelles flamants des Andes, flamants du Chili, avocette des Andes, sarcelle tachetée, Crested Duck, pluvier de la puna et bécasseau de Baird[6].

Le Sistema hidrológico de Soncor (système hydrologique de Soncor), tout comme le Salar de Tara, est un site de la convention de Ramsar. Il comprend quatre lacs salés peu profonds[7].

Salar de Atacama, Laguna Aguas de Quelana[modifier | modifier le code]

Valle de la Luna[modifier | modifier le code]

Article principal : Valle de la Luna.

Des Thylamys pallidior peuvent être observés dans cette zone[4].

Cette partie de la réserve comprend le site archéologique de Tulor.

Tambillo[modifier | modifier le code]

Elle est composée principalement de la forêt Tamarugo (Prosopis tamarugo).

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) D. M Olson et E. Dinerstein, « Terrestrial Ecoregions of the World : A New Map of Life on Earth », BioScience, vol. 51, no 11,‎ 2001, p. 933–938 (lien [0933:TEOTWA2.0.CO;2 DOI]?, lire en ligne)
  2. a et b (en) Earth Info, earth-info.nga.mil webpage: [1].
  3. a et b (en) Salar de Tara Information Sheet on Ramsar Wetlands.
  4. a et b « Reserva Nacional Los Flamencos », CONAF
  5. a et b (en) « The Annotated Ramsar List : Chile », Ramsar
  6. a et b http://web.mit.edu/edbert/Chile/
  7. (en) Soncor Basin Information Sheet on Ramsar Wetlands.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :