Réserve de Nazinga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réserve de Nazinga
Image illustrative de l'article Réserve de Nazinga
Un éléphant dans la réserve en 2010
Pays Drapeau du Burkina Faso Burkina Faso
Coordonnées 11° 11′ 06″ N 1° 29′ 04″ O / 11.185, -1.484444 ()11° 11′ 06″ Nord 1° 29′ 04″ Ouest / 11.185, -1.484444 ()  
Superficie 970 km2

Géolocalisation sur la carte : Burkina Faso

(Voir situation sur carte : Burkina Faso)
Réserve de Nazinga

La réserve de Nazinga, ou Ranch de Nazinga, est un espace protégé de 913 km2, situé près de dans le sud du Burkina Faso.

Elle résulte de la nationalisation par l'état Burkinabé du Ranch de gibier de Nazinga, fondé en 1979 par les frères Robert et Clark Lungren. Ces deux naturalistes ont expérimenté un concept nouveau à l'époque pour l'Afrique de l'ouest, le « ranching », qui combine le tourisme de vision et la chasse contrôlée. La réserve comprend encore aujourd'hui trois zones distinctes[1] : une zone de conservation (84,5 km2), une zone tampon (48,3 km2), une zone de chasse (789,6 km2), ainsi que des zones de chasse villageoises. Elle jouxte la forêt classée de la Sissili (327 km2), qui est également exploitée pour la chasse. Enfin, elle est proche du parc national de Kaboré Tambi, mais est beaucoup plus riche en faune que ce dernier.

Compte tenu de la bonne gestion de cet espace protégé (en particulier dans les années 80), une faune importante a trouvé refuge à Nazinga. On compte une population de plus de 600 éléphants sur l'écosystème Nazinga-Sissili-Kabore Tambi, la grande majorité de cette population se situant sur la zone Nazinga-Sissili[2]. Il s'agit d'une densité exceptionnelle de ces animaux pour l'Afrique de l'ouest, et les éléphants sont les véritables stars de Nazinga. De nombreux touristes viennent spécifiquement dans cette réserve pour les observer. Outre les éléphants, on trouve à Nazinga une forte densité d'antilopes, avec de nombreux hippotraques, ainsi que des cobes de Buffon, des cobes Defassa, des Bubales, etc. Les buffles sont également présents sur la réserve. Enfin, on peut y observer les trois espèces de singes de la région (babouins, vervets et patas), de nombreux crocodiles dans les mares, ainsi qu'une avifaune importante.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. W. Delvingt, C. Vermeulen, Nazinga, ISBN 978-2-87016-083-1
  2. Recensement aérien total de la faune dans l’Ecosystème naturel Po-Nazinga-Sissili (PONASI), Mai 2003, programme CITES-MIKE


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Willy Delvingt et Cédric Vermeulen, Nazinga, Les Presses agronomiques de Gembloux, Gembloux, 2007, 312 p. (ISBN 978-2-87016-083-1)
  • Urbain Gnourègma Yaméogo, Le feu, un outil d'ingénierie écologique au Ranch de Gibier de Nazinga au Burkina Faso, Université d'Orléans, 2005, 268 p. (thèse de Physiologie et biologie des organismes, populations et interactions)
  • Evaluation de l'efficacité de la gestion des aires protégées : parcs et réserves du Burkina Faso, Ouagadougou, PACO/IUCN Regional Office for Western Africa, 2009, 81p, ISBN 978-2-8317-1182-9
  • Philippe Bouché, Clark G. Lungren et Bernard Hien, Recensement aérien total de la faune dans l’Ecosystème naturel Po-Nazinga-Sissili (PONASI), rapport définitif, mai 2004, Programme CITES-MIKE, 95p.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]