Réserve de Gobustan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Paysage culturel d’art rupestre de Gobustan *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Aserbaidschan 1987 023.jpg
Coordonnées 40° 07′ 30″ N 49° 22′ 30″ E / 40.125, 49.37540° 07′ 30″ Nord 49° 22′ 30″ Est / 40.125, 49.375  
Pays Drapeau de l'Azerbaïdjan Azerbaïdjan
Subdivision District d’Apchéron
Type Culturel
Critères (iii)
Superficie 537 ha
Zone tampon 3 096 ha
Numéro
d’identification
1076
Zone géographique Europe et Amérique du Nord **
Année d’inscription 2007 (31e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

La réserve de Gobustan (en azéri : Qobustan Dövlət tarixi-bədii qoruğu), à environ 65 km au sud-ouest de Bakou, fut fondée en 1966 pour préserver et protéger l'art rupestre de la région ainsi que les volcans de boue et les monolithes appelés « gaval dash ». C'est la réserve la plus visitée d'Azerbaïdjan.

Elle abrite environ 600 000 peintures rupestres représentant des hommes, des batailles, des danses, des bateaux, des guerriers armés de lances, des combats de taureaux, des bateaux chargés de soldats, des caravanes de chameaux, le soleil et les étoiles, etc. Les dessins sont vieux de 5 000 à 20 000 ans[1].

Art rupestre[modifier | modifier le code]

L'art rupestre (dessins et sculptures) et les pétroglyphes décrivent des scènes fascinantes de la vie préhistorique dans le Caucase. Les dessins, assez bien préservés, montrent des personnes dans des bateaux de roseaux, des hommes chassant l'antilope et des taureaux sauvages, et des femmes dansant, entre autres scènes de la vie quotidienne[2]. Le célèbre anthropologue norvégien Thor Heyerdahl visita la région plusieurs fois entre 1961 et sa mort en 2002, étudiant les sites de Gobustan dans sa Recherche d'Odin.

Volcans de boue[modifier | modifier le code]

On estime qu'environ 300 des 700 volcans de boue du monde se trouve au Gobustan et dans la mer Caspienne[3]. Beaucoup de géologues, touristes étrangers ou locaux visitent des sites comme le cratère de Firouz, le Gobustan ou Salyan pour se badigeonner de boue aux vertus réputées thérapeutiques[4]. En 2001 un volcan de boue à 15 km de Bakou fit la une dans le monde entier lorsque des flammes hautes de quinze mètres commencèrent à s'échapper de son cratère[5].

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Gobustan State Reserve » (voir la liste des auteurs)

  1. (en) Gobustan Reserve ; aznet.org
  2. (en) Ronnie Gallagher et Abbas Islamov ; Early Man in Azerbaijan: When Ancient Stones Speak ; printemps 2003
  3. (en) Ronnie Gallagher ; Mud Volcanoes: Mysterious Phenomena Fascinate Scientists and Tourists ; été 2003
  4. (en) Mud Volcanoes
  5. (en) Clare Doyle ; Azeri mud volcano flares ; 29 octobre 2001

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :