Réseau routier roumain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réseau routier roumain

Le réseau routier roumain est formé d'environ 81 713 km de voies diverses[1].

Gestion du réseau[modifier | modifier le code]

Le réseau routier roumain est géré par l'État et les collectivités territoriales (à l'intermédiaire de la C.N.A.D.N.R. - Compagnie Nationale des Autoroutes et des Routes Nationales de Roumanie). Fin 2009, le réseau routier roumain était formé de[1] :

  • routes nationales : 16 503 km (dont 321 km d'autoroutes)
  • routes départementales (gérées par les conseils départementaux) : 35 048 km
  • routes communales (gérées par les conseils communaux) : 30 162 km

Tout véhicule utilisant le réseau routier roumain extra-muros doit être muni d'une vignette (dénommée Rovinieta) vendue par la C.N.A.D.N.R. (Compania Nationala de Autostrazi si Drumuri Nationale din Romania).

En outre, le réseau de routes intra-muros comprenait 119 988 km de voies reparties de la façon suivante[2] :

  • routes dans les localités urbaines : 22 328 km
  • routes dans les localités rurales : 97 660 km

Réseau autoroutier[modifier | modifier le code]

L'A3 à proximité de Cluj.
Article détaillé : Liste des autoroutes de Roumanie.

Fin 2010, le réseau autoroutier roumain est peu étendu, totalisant 333 km. En 2014, il devrait atteindre 1 372 km[3].

La première autoroute roumaine (Autostrada A1), reliant Bucarest à Pitești, fut construite de 1968 à 1973 ; depuis 2009, des travaux sont en cours afin de la prolonger jusqu'à Nădlac (frontière hongroise), sa longueur finale sera alors de 558 km.

La construction de l'autoroute A2 (Autostrada A2), longue de 225 km et reliant Bucarest à Constanța commença dans les années 1980. Elle fut terminée en 2012.

L'autoroute A3 (Autostrada A3 ou Autostrada Transilvania), ouverte à la circulation dans un premier temps sur 54 km, de Câmpia Turzii à Gilău[4],[5], fut terminée en 2013.

Routes nationales[modifier | modifier le code]

À peu près 50 % des routes nationales ont été modernisées depuis 2005.

La plus connue est la DN1 reliant Bucarest à la frontière hongroise.

Routes départementales et communales[modifier | modifier le code]

Fin 2009, des 35 048 km de routes départementales 24 100 km étaient goudronnées et 10 948 km étaient en gravier, alors que des 30 162 km de routes communales 6 043 km étaient goudronnées et 24 119 km étaient en gravier[1]. Cependant, le rythme de modernisation des routes s'est accru depuis 2005.

Règles et limitations de vitesse[modifier | modifier le code]

  • l'allumage des feux de croisement est obligatoire 24h/24 hors agglomération ;
  • L'Alcoolémie maximale autorisée : nul (0,0 g/L d'alcool dans le sang) ;
  • les limitations de vitesse en vigueur sont les suivantes :
    • 50 km/h en ville
    • 90 km/h hors agglomération
    • 130 km/h sur autoroute

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Rapport de l'Institut national de statistique Consulté le 24 oct. 2010
  2. Site officiel du réseau routier roumain Consulté le 24 oct. 2010
  3. [PDF] Projets d'autoroutes selon le Ministère des transports Consulté le 5 déc. 2010
  4. Article Jurnalul Național du 2 déc. 2009
  5. Hotnews.ro du 13 nov. 2010

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]