Réséda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reseda.
Reseda odorata ou réséda odorant

Les résédas sont des plantes herbacées à fleurs, généralement odorantes, appartenant au genre Reseda de la famille des Résédacées.

Ce genre comprend une cinquantaine d'espèces annuelles, bisannuelles ou vivaces, originaires d'Afrique du Nord, d'Europe et d'Asie occidentale.

Étymologiquement, « réséda » vient du latin resedare, calmer, en référence aux propriétés médicinales attribuées à certaines espèces.

Description[modifier | modifier le code]

Plantes herbacées, annuelles, bisannuelles ou vivaces, de 40 cm à 1,30 m environ de haut. Les feuilles alternes, de 1 à 15 cm de long, entières, dentées ou pennées, forment une rosette basale et s'étagent le long de la tige.

Les fleurs sont peu spectaculaires, petites (4 à 6 mm de diamètre), blanches, jaunes, orange ou vertes. Elles comptent de 4 à 6 pétales et sont groupées en longues inflorescences (grappes ou épis). Les fruits sont des capsules contenant plusieurs graines noires.

Principales espèces[modifier | modifier le code]

Utilisation[modifier | modifier le code]

  • plantes ornementales
  • plantes médicinales
  1. Vulnéraire
  2. Diurétique
  3. Sudorifique.

Divers[modifier | modifier le code]

  • Charles Darwin utilisa Reseda odorata pour ses études sur les plantes autofertiles, qu'il publia dans son ouvrage The Effects of Cross and Self-Fertilisation in the Vegetable Kingdom (Les effets de la reproduction croisée ou autogame dans le royaume végétal).

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Marie-Odile Mergnac, Les prénoms du calendrier révolutionnaire, Paris : Archives et culture, 2006, (ISBN 2-35077-003-6), p. 56.