République de Molossia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Molosses (Épire).
République de Molossia
Republic of Molossia (en)
Respubliko de Molossia (es)
République de Molossia République de Molossia
Administration
Statut politique Micronation
Gouvernement
- Président
Officiellement république démocratique constitution ; de facto dictature militaire
Kevin Baugh / National Assembly (simple rôle consultatif)
Démographie
Population 27 hab.
Densité 5,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 39° 19′ 22″ N 119° 32′ 22″ O / 39.322805555556, -119.5394722222239° 19′ 22″ Nord 119° 32′ 22″ Ouest / 39.322805555556, -119.53947222222  
Superficie 5,26091 km2
Divers
Monnaie Valora
Fuseau horaire UTC -7 h 29 minutes (Molossian Standard Time)
Hymne Fair Molossia is Our Home
Devise Nothing Ventured, Nothing Gained

La République de Molossie est une micronation, fondée par Kevin Baugh dans un but humoristique comme « république bananière dictatoriale » (dictatorial banana-republic) et réduite à une petite maison près de Dayton dans l’État du Nevada.

Le pays est réduit au domicile de Baugh (appelée Government House), le jardin et environ 1,3 acres (5 260,91 m2) de terrain, comme n'importe quelle propriété de Nevada. Elle a auparavant été déclarée dépendante de la Pennsylvanie. Selon l'auteur John Ryan, Molossia est « une blague... poussée... au ne degré » ("a hobby... that has been pushed... to the nth degree."[1]). Née dans les jeux d'enfants de Baugh en 1977, Molossia est devenue une entité territoriale à part entière vers 1999.

Le nom de Molossia dérivé de l'espagnol morro qui signifie « petite colline rocheuse ». Baugh a ajouté que la tribu antique grecque des Molosses n'avait aucun rapport[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines de Molossia viennent d'un projet d'enfance de création d'une micronation, appelée the Grand Republic of Vuldstein, fondée par Baugh et James Spielman le 26 mai 1977. Vuldstein était dirigé et peuplé par King James I (Spielman), et Prime Minister Baugh, bien que James quitte vite "Vuldstein". Baugh utilisera ce nom pour baptiser plusieurs royaumes nomades au fur et à mesure de ses voyages en Europe.

Le 3 septembre 1999, Baugh crée la République de Molossia comme pays succédant à Vuldstein, et se déclare président.

Le 13 novembre 2012, Kevin Baugh crée une pétition sur le site Internet Whitehouse.gov We the People afin d'obtenir la reconnaissance officielle de la micronation [3]. Elle déclare au dernier recensement (18 mars 2012) 27 habitants [4].

Territoire[modifier | modifier le code]

Pancarte de la frontière, Harmony Province

Molossia compte deux propriétés (trois auparavant), localisées sur le territoire continental des États-Unis et couvrant une superficie de 6,3 acres (25 495,2 m2). Les deux terrains appartiennent à Baugh.

Harmony Province est situé près de Dayton au Nevada et est le plus petit des territoires de Molossia, d'une superficie de moins d'un acre. Il s'agit de la résidence principale de la famille Baugh, et l'emplacement de la capitale, Espera.

The Protectorate of New Antrim est située en Pennsylvanie et était le plus grand des territoires de Molossia, faisant un peu moins de 8 acres (32 374,85 m2). Elle était nommée d'après le comté d'Antrim d'Irlande du Nord et avait son propre gouverneur, Grand Admiral Hess. Son appartenance à Molossia n'est plus affirmée.

En août 2003, Baugh achète une parcelle de terre dans le nord de la Californie. Elle a été baptisée Colony of Farfalla. La propriété a finalement été vendue en 2005, après que Baugh hérite d'un terrain plus grand qu'il a nommé Desert Homestead Province, dans le sud de la Californie[2]. Desert Homestead était la propriété du grand-père de Baugh, et la demeure a été déclarée "monument national" en sa mémoire[2].

Vesperia est le nom d'un territoire déclaré dépendant de Molossia, d'une superficie de 49 881 milles carré (129 191 196 914,91 m2), sur la surface de la planète Vénus.

Molossia déclare avoir l'appartenance d'un îlot appelé Neptune Deep dans l'océan Pacifique Nord, à 750 km au sud-ouest du Mexique[5].

Opérations[modifier | modifier le code]

Président Kevin Baugh.

Proclamations[modifier | modifier le code]

La République de Molossia se déclare être un état-nation souverain et indépendante, enclavée dans les États-Unis. En conséquence, il adopte un système gouvernemental de structure semblable à celui d'un état souverain.

Structure[modifier | modifier le code]

Molossia est une république constitutionnelle possédant une Assemblée nationale et plusieurs structures d'État. Cependant, « en raison de la menace étrangère incessante hors des frontières », le pays est sous le coup de la loi martiale, autorisant le Président, Kevin Baugh, à exercer tout pouvoir de gouvernance, dont les affaires étrangères. Ce faisant, l'Assemblée Nationale devient un simple corps consultatif ayant un pouvoir législatif quasi nul[2].

Relations étrangères[modifier | modifier le code]

Molossia reconnait plusieurs micronations, traités à l'appui[2]. En mai 2008, un sommet a été tenu par le Grand Duc Paul, chef du Grand Duché de Greifenberg, une autre micronation. Des plans ont été lancés pour la revitalisation de la League of Small Nations, une organisation aujourd'hui dissoute dédié à la prospérité des micronations réclamant des territoires. Ce fut la première visite officielle du chef de Molossia[6]. Molossia affirme avoir été l'une des premières nations à reconnaître l'existence de la République du Kosovo, le lendemain de la déclaration d'indépendance par rapport à l'Albanie, le 18 février 2008, Baugh ayant envoyé une lettre officielle au gouvernement nouvellement formé[7]. Molossia est en relation informelle avec d'autres États.

Services postaux et télégraphiques[modifier | modifier le code]

Le Molossian Postal and Telegraph Service ne fonctionne qu'à l'intérieur de la République de Molossia dans la mesure où la micronation n'est pas reconnue et n'a aucun équivalent hors de ces frontières. Le Postal and Telegraph Service produit actuellement des Cinderella stamps[8],[9].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Poste frontière de Molossia

Les travaux lancés par le président Baugh, comme des musées d'art des micronations ou l'aménagement du territoire autour de son domicile, ont permis le début du tourisme en Molossia[6] avec une moyenne de 10 touristes par an.

Les visites sont possibles uniquement sur accord et incluent une visite de 45 minutes organisée par Baugh lui-même en uniforme. Les visiteurs doivent présenter leurs passeports et le change pour entrer[10]. Baugh a déclaré exempter de ces obligations les ressortissants d' Andorre, du Liechtenstein, de Saint-Marin, de Monaco, de Seborga et de « toute nation reconnue par Molossia[2]. »

Le transit de plusieurs denrées est interdit en Molossia, dont le tabac et les ampoules à incandescence[11].

Guerre avec l'Allemagne de l'Est[modifier | modifier le code]

La République de Molossia était en guerre avec l'Allemagne de l'Est[12] et a demandé des fonds pour les frais[13]. Cette guerre aurait commencé le 2 novembre 1983[12].

Drapeau[modifier | modifier le code]

Le drapeau de la république de Molossia est identique au drapeau du royaume d’Araucanie et de Patagonie. Ce royaume d’Araucanie et de Patagonie est un royaume éphémère (1860-1862) devenu une micronation.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Molossia est au cœur de KIckassia, la mini-série produite à l'occasion des deux ans du site That Guy With The Glasses. Doug Walker a produit une mini-série de six épisodes présentant les membres de Channel Awesome, prenant place entre Molossia et un hôtel proche. Dans le film, le Nostalgia Critic tente d'envahir Molossia et d'y créer un nouveau pays dont il serait le leader, avec l'aide des autres membres de That Guy With the Glasses. Kevin Baugh joue son propre rôle, celui du dirigeant qui contre l'invasion. Finalement, les podcasteurs l'emportent et fondent "Kickassia", mais Baugh fait de la résisitance et crée des dissensions dans le groupe, qui finit par destituer le Nostalgia Critic et rendant ses terres[14].

Molossia fait également une apparition parmi les micronations citées dans le webcomic japonais Hetalia: Axis Powers. Il est principalement vu en intercation avec d'autres micronations comme Sealand, Seborga et la principauté de Wy. Molossia est également citée dans Micronations: The Lonely Planet Guide to Home-Made Nations.

Problèmes fiscaux[modifier | modifier le code]

En 1998 et 2010, le comté de Storey, qui entoure le territoire, a assigné le pays pour impôts non payés[15]. À ce jour, aucun paiement n'aurait été versé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

(en) Site officiel