République de Fredonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La République de Fredonia (ou Rébellion de Fredonia), du 21 décembre 1826 au 31 janvier 1827 était la première tentative de colons américains au Texas sous domination mexicaine de faire sécession. Les colons, menés par Haden Edwards, un empresario (agent d'immigration), déclarèrent l'indépendance du Texas mexicain et créèrent la République de Fredonia près de Nacogdoches. L'éphémère république englobait des terres que le gouvernement mexicain avait accordé à Edwards en 1825 et des zones précédemment colonisés. Les agissements d'Edwards étaient la cause d'hostilités croissantes entre les résidents établis et les nouveaux colons recrutés par Edwards, incitant le gouvernement mexicain à révoquer son contrat. En novembre 1826, un groupe de partisans d'Edwards prit le contrôle de la région, en arrêtant et destituant plusieurs officiers municipaux affiliés aux résidents locaux. Un mois plus tard, les partisans d'Edwards déclarent leur indépendance.

Bien que la tribu d'Amérindiens Cherokee voisine signa un traité avec la nouvelle république, les autorités mexicaines et l'empresario respecté Stephen Austin convainquirent les leaders tribaux de rejeter la rébellion. Le 31 janvier 1827, une force de 100 soldats mexicains et 250 miliciens de la colonie d'Austin, marchèrent sur Nacogdoches pour restaurer l'ordre. De nombreux participants à la rébellion dont Edwards fuirent pour les États-Unis. Un commerçant local fut arrêté et condamné à mort mais plus tard gracié.

La rébellion incita le président mexicain Guadalupe Victoria à renforcer la présence militaire dans la région. En conséquence, plusieurs tribus amérindiennes hostiles arrêtèrent leurs raids sur les colonies et acceptèrent de signer des traités de paix. Les Comanches respectèrent ces traités pendant de nombreuses années. Craignant que les États-Unis espèrent contrôler le Texas grâce à une rébellion, le gouvernement mexicain réduisit considérablement l'immigration au Texas. La nouvelle loi sur l'immigration fut âprement contestée par les représentants des colons. Elle causa une contestation croissante du gouvernement mexicain. Certains historiens considèrent que, bien que précoce, la République de Fredonia a jeté, avec neuf ans d'avance, les bases de la future Révolution texane en 1835.