Rémy Vancottem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rémy Vancottem
Biographie
Naissance 25 juillet 1943
Tubize
Ordination sacerdotale 27 juin 1969
par le card. Léon-Joseph Suenens
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 21 mars 1982
à Wavre par le card. Danneels
Évêque de Namur
Depuis le 31 mai 2010
Précédent André Léonard
Évêque in partibus d'Unizibira
15 février 198231 mai 2010
Précédent Pius Bonaventura Dlamini
Évêque auxiliaire de Malines-Bruxelles
15 février 198231 mai 2010
Autres fonctions
Fonction religieuse
De 1982 à 2010 : Vicaire général du cardinal Danneels et évêque auxiliaire pour le Brabant Wallon

Blason
« Et votre joie sera parfaite »
(Jn,16.24).
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Rémy Vancottem, né le 25 juillet 1943 à Tubize est religieux catholique belge. 30e Évêque de Namur depuis le 31 mai 2010, il a précédemment occupé les fonctions d'évêque auxiliaire de l'archidiocèse de Malines-Bruxelles et d'évêque titulaire d'Unizibira[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans le Brabant wallon en 1943, Rémy Vancottem fait ses études supérieures à l'école normale Saint-Thomas à Bruxelles puis à la faculté de psychologie de l'Université catholique de Louvain. Il étudie la philosophie et de théologie au séminaire de Malines et complète sa formation au Centre médico-psychologique pour prêtres et religieux (AMAR) de Paris. Il est ordonné prêtre le 27 juin 1969 par le cardinal Léon-Joseph Suenens et devient, à partir de 1974, accompagnateur au séminaire de Bruxelles et, à partir de 1975, responsable de la formation permanente des prêtres de Bruxelles et du Brabant wallon. Il sera aussi responsable des groupes ANIME (formation d'animateurs laïcs).

Évêque auxiliaire de Bruxelles[modifier | modifier le code]

Nommé évêque auxiliaire de Malines-Bruxelles et évêque titulaire de Uniziba par Jean-Paul II le 15 février 1982, il est ordonné évêque à Wavre. À 38 ans, il devient alors le plus jeune évêque de Belgique et choisit comme devise épiscopale : « et votre joie sera parfaite » d'après l'évangile selon Jean[2]. Il devient également vicaire général pour le Brabant wallon et seconde le cardinal Danneels. Le successeur de ce dernier, André Léonard le maintient dans ces deux fonctions.

Évêque de Namur[modifier | modifier le code]

Le 31 mai 2010, le pape Benoît XVI le nomme à la tête du diocèse de Namur dont il devient le 30e évêque en succédant à André Léonard, devenu archevêque de Malines-Bruxelles en janvier 2010. Cette nomination est présentée comme une surprise par la presse[3]. Il prend possession de son siège épiscopal lors d'une célébration en la Cathédrale de Namur, le dimanche 20 juin 2010 à 16h.

Fonctions et engagements[modifier | modifier le code]

Au sein de la Conférence épiscopale de Belgique, il est responsable de la pastorale des jeunes, du Centre National des Vocations pour la partie francophone du pays et de la commission sur l’Évangélisation. Rémy Vancottem a en outre présidé le Comité Européen des Évêques des Médias Francophones (C.E.E.M.F.) entre 1987-1993.

Depuis qu'il est évêque, Rémy Vancottem insiste sur la nécessité de l'évangélisation, du contact personnel et des paroisses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Titre honorifique : il s'agit d'un diocèse antique aujourd'hui disparu
  2. Jn 16. 24
  3. Riccardo Gutierrez, Rémy Vancottem nouvel évêque de Namur, in Le Soir, 31/05/2010, en ligne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sources partielles[modifier | modifier le code]