Rémi Després

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rémi Després

Description de cette image, également commentée ci-après

Rémi Després

Naissance 16 janvier 1943
Paris (France)
Nationalité Française
Diplôme École polytechnique (France)
Université de Californie à Berkeley
Renommé pour La conception de Transpac, le réseau téléinformatique des PTT français ouvert en 1978; l'Avis X.25 du CCITT, standard mondial des transmissions de données de cette époque; la technologie 6rd pour accélérer l'augmentation des adresses d'utilisateurs d'Internet.

Rémi Després, né le 16 janvier 1943 à Paris 15e, est un ingénieur et entrepreneur français en informatique et télécommunications. Il est diplômé de l'École polytechnique (promotion 1961), et de l'université de Californie à Berkeley (MS 1967, PhD 1969).

Biographie[modifier | modifier le code]

À partir de 1963, il étudie l'Informatique au Centre national d'études des télécommunications (CNET) et à l'université de Berkeley. Après des travaux sur les langages de programmation, il se consacre aux systèmes d'exploitation des ordinateurs. Pour un ordinateur du CNET, exploité en temps partagé, il conçoit, et documente[1] le premier ordonnanceur de tâches à partage équitable pondéré (en anglais WFQ, pour weighted fair queuing ).

De 1971 à 1980, il est responsable technique du projet des PTT français d'un réseau de transmission de données à commutation de paquets. Avec une équipe du CNET, il formalise, puis met au point sur un réseau expérimental, la notion de circuits virtuels. Ceux-ci seront à la base du standard international des réseaux informatiques des années 1970-1980 (l'Avis X.25 du CCITT). Le réseau public français Transpac, ouvert en 1976[2], et ses homologues de l'époque, seront conformes à ce standard.

Après un an chez Cap-Sogeti, et quatre ans chez SESA (Société d'études des systèmes d'automation), il fonde la startup RCE (Réseau de Communication d'Entreprises). Celle-ci sera le plus grand et dernier constructeur français de réseaux locaux d’entreprise, puis le premier fournisseur de France Télécom en équipements de relais de trames (technologie intermédiaire entre celle de X.25 et celle d'internet).

Suite au rachat de RCE par la Compagnie des signaux en 1994, il crée en 1998 Streamcore SA, société qui vend des solutions de gestion de la qualité de service en protocoles d'internet (TCP/IP). L'entreprise s'est honorée du soutien de Vint Cerf, l'un des deux pères fondateurs d'internet, en tant qu'actionnaire et conseiller. Les produits de Streamcore SA, dotés d'une gestion de files d'attente que Rémi Després avait lui même brevetée, ont été repris en 2004 par les fondateurs d'une nouvelle startup Streamcore Systems SA.

De 2003 à 2011, en tant que chercheur-consultant indépendant, il s'est consacré aux technologies d'internet permettant d'augmenter le nombre de ses adresses d'utilisateurs (transition d'IPv4 à IPv6). Dans ce cadre, il invente le mécanisme 6rd grâce auquel l'opérateur français Free déploie IPv6 en seulement 5 semaines[3], et ce plusieurs années avant ses concurrents. Ce mécanisme est ensuite entériné par l'IETF pour en faire un des standards d'Internet[4].

Références[modifier | modifier le code]