Régulation magnétique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La régulation magnétique est une méthode de régulation d'un convertisseur d'électronique de puissance qui utilise les propriétés des inductances saturables.

En effet en général on utilise une inductance dans la zone B(H) linéaire de manière à ce que l'inductance ne change pas de valeur, ce qui est très important pour maintenir fixe la fréquence de coupure d'un filtre par exemple.

Dans le cas d'une inductance saturable au contraire on se "débrouille" pour que la caractéristique B(H) soit fortement non linéaire proche d'une caractéristique rectangulaire.

Une inductance utilisée dans ces conditions présente des caractéristiques intéressantes :

  • quand elle est saturée c'est une impédance très faible (proche d'un fil)
  • quand elle est non saturée c'est une très forte impédance (proche d'un circuit ouvert)

L'inductance saturable présente donc les propriétés d'un interrupteur idéal

Cette technique a été abandonnée depuis l'avènement des interrupteurs silicium ( MOS , IGBTS , BIPOL...) mais certaines études s'y intéressent car dans certaines applications très pointues ce pourrait être une bonne solution d'autant que les matériaux magnétiques ont beaucoup évolués.

Mais l'étude des convertisseurs à régulation magnétique se heurte à de nombreux problèmes : contrôle de l'état, modélisation de l'hystérésis...

Liens externes[modifier | modifier le code]