Régis Dericquebourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Régis Dericquebourg est sociologue, Maître de Conférences en psychologie sociale à l’Université Charles de Gaulle à Lille. Il est membre du Groupe de sociologie des religions et de la laïcité au CNRS. Il a également un diplôme d’études supérieures spécialisées en psychologie clinique.

En 1986, il commence à étudier les « religions de guérison », dont les Antoinistes et la science chrétienne. Il a également participé à un livre collectif au sujet de la scientologie en 2009 [1].

Il est l’auteur de la première thèse française sur les Témoins de Jéhovah [2]

Il présente son étude des groupes religieux comme une « approche de terrain » refusant d’envisager le phénomène religieux « comme une pathologie sociale réceptacle des pathologies individuelles »[3]. Il a été fait chevalier des palmes académiques.

De l'universitaire au militant[modifier | modifier le code]

Vivant à Lille, ville du Nord où les Témoins de Jéhovah ont connu une implantation dès le début du XXe siècle, Dericquebourg a commencé son travail sur les sectes par une immersion dans le mouvement jéhoviste (Social Compass, 1977). Puis il a étudié au fil des ans nombre de mouvements dits sectaires (Antoinisme, Science chrétienne, la Scientologie, Association Alliance universelle) qui ne sont jamais qualifiés ainsi par lui[4]. Une recherche bibliographique simple montre qu'il est à peu prés le seul en France à avoir publié sur les "religions de guérison" qu'il a tenté de conceptualiser dans plusieurs articles (voir références bibliographiques ci-dessous). Sur ce point, il est une référence pour des étudiants qui s'adressent à lui pour travailler sur cette problématique sociologique[réf. nécessaire].

Régis Dericquebourg pratique une sociologie dite participante divergente de celle des médias et des associations antisectes dont le traitement serait plus alarmiste [5]. Cela lui a été vivement reproché (ainsi qu'à l'ethnologue Maurice Duval) par certains de ses pairs qui ménagent leurs arrières. Danièle Hervieu-Léger notamment, plus investie dans au contexte des religions établies (elle est spécialiste du catholicisme) a reproché à Dericquebourg sa participation militante à un ouvrage collectif sur la Scientologie[réf. nécessaire][6], patronné et publié par la scientologie elle-même. Ce livre recueille les contributions d'universitaires internationaux [7]. Il ne prend pas position sur les faits reprochés à ce mouvement. Il aborde uniquement l'angle de l'intellectualité volontariste d'un projet religieux contemporain.

Régis Dericquebourg a cofondé l'Observatoire Européen des Religions et de la Laïcité sous la forme d'une association sans but lucratif dont le siège est à Bruxelles[8]. Cet observatoire a organisé le premier colloque international sur la Scientologie  : "Scientology in a scholarly perspective" réunissant 23 chercheurs (européens et américains) les 24 et 25 janvier 2014 à la Faculté d' Etude Comparative des religions (FWG) d'Anvers ( à Wilrijke).

Régis Dericquebourg est cofondateur avec Willy Fautré de Human Rights Without Frontiers[réf. nécessaire] dont le siège est à Bruxelles.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Toutes ses publications Sur le site du CAIRN

  • Les religions de guérison, Paris Cerf, 1988.
  • Les mouvements religieux minoritaires, aspects et problèmes, Cahier spécial de Mouvements religieux, Sarreguemines, 1992.
  • Les Antoinistes, Paris-Turnhout, Brépols, 1993.
  • La Christian Science, Milan, L.D.C. 1999.
  • Croire et guérir, Paris, Dervy, 2001.
  • Georges Roux dit "Le Christ de Montfavet". Ecologisme, ésotérisme et guérison. Bruxelles, Editions E.M.E., 2012.
  • Le (mal)traitement des nouveaux hérétiques. Les minorités religieuses en France. Paris. L'Harmattan. 2013.Direction de l'ouvrage.

Articles publiés dans des périodiques à comité de lecture[modifier | modifier le code]

  • « Les Témoins de Jéhovah dans le Nord de la France : implantation et expansion », Social Compass, XXIV, 1, 1977, N°3, p.71-82.
  • Attitude des Témoins de Jéhovah et des Baptistes face à l’occupant dans le Nord de la France », Revue du Nord, Juin, 1978, p.439- 444.
  • « Le Béthel, un ordre religieux jéhoviste ? » Archives de Sciences Sociales des Religions, n° 50/1, 1980, P. 77-88.
  • « La place des Témoins de Jéhovah dans les groupes sectaires d’après leurs écrits officiels », Mélanges de Science Religieuse, XXXVIII, 1981, N°2, p.127-132.
  • « Religion et thérapie », Archives de Sciences Sociales des Religions, n° 55/2, 1983.
  • « Le Jéhovisme : une conception comportementaliste de la vie religieuse », Archives de sciences sociales des religions, 62/3 1986.
  • « Quelques caractéristiques du mouvement jéhoviste, conclusions d’une enquête psychosociologique sur les Témoins de Jéhovah », Conscience et Liberté, n° 33, 1 er semestre 1987.
  • « Le Jéhovisme, contre-emprise à la modernité? », Archives de Sciences Sociales des religions, 68/1-1989, p. 93-112.
  • « Stigmates, préjugés, discrimination dans une perspective psychosociale », Bulletin du CESERE , N° 9, daté 1988-1989. Paru en 1990.
  • « La thérapie spirituelle antoiniste », Syzygy, Center for Academic Publication, Stanford University Branch, Hiver-printemps 1993. Vol 2, n°1-2.
  • L’observation participante dans la recherche en sciences sociales, Analele Scientifice Ale Universitatii « AL. I. Cuza » Din Iasi, Tome III, 1994, pp. 70-78.
  • « La guérison par la religion », Revue Française de Psychanalyse, Juillet 1997, N° “3, pp. 957-971. Classé B’
  • Avant propos de Religion et ethnicité, (numéro dirigé par Régis Dericquebourg), Etude inter-ethniques, Lille III, 1997.
  • “Les Religions de guérison, perspectives sur une recherche”, Religiologiques, 18, automne 1998, p. 113-131. UQAM, Montréal.
  • “De la thérapie à la religion et inversement : l’exemple de la scientologie et du rebirth” », Recherches Sociologiques, Vol. XXIX, 1998/2. (Numéro : Religion et santé : de la “guérison spirituelle” aux “thérapies psychospirituelles”, sous la direction de Martine Cohen et Régis Dericquebourg).
  • Les stratégies des groupes religieux minoritaires face à la lutte anti-secte française. Religiologiques. 22, automne 2000, p. 119-130.
  • “Mystagogie et religions de guérison : Max Weber revisité”. Archives de Sciences Sociales des Religions, n° 113, janvier-mars 2001.
  • L’implantation des salles du royaume. Les Annales de la recherche urbaine, no 96 : Urbanité et liens religieux, novembre 2004. p. 83-89.
  • Le cure spirituali : terapie sociolosiche ? in Quaderni di sociologia , Vol. XLVIII, 2004,35. pp. 119-129.
  • Comment les thérapies religieuses sont elles plausibles ? Politica Hermetica n° 18, décembre 2004.
  • Souffrance, compétence et résilience. Le cas des Témoins de Jéhovah. In (D. Casajus ed.) : l’Excellence de la souffrance, numéro de Système de pensée en Afrique Noire, EPHE-CNRS, 17, 2005, pp.91-120.
  • How to consider the ceremonies of the Church of Scientology ?, Acta Comparanda XVII, FVG, Anvers, Juin 2006, p 79-98
  • Les adeptes du Christ de Montfavet. Vers la résurgence d’un culte ou la transformation d’un groupe religieux minoritaire en un cercle de pensée ? ethnographiques.org, Numéro 15 – février 2008.
  • Diversité et fausse nouveauté des dits « Nouveaux Mouvements religieux ». Leur place dans l’évolution actuelle du champ religieux. Débats de psychanalyse. Paris, PUF, 1999. Pp 37-50 ; Revue classée B.
  • Les charismes spécifiques chez Max Weber. Apport de cette notion à la question du lien entre le charisme et la domination. Archives de Sciences sociales des religions, Janvier-mars 2007, p.21-41.
  • The healing religions. A specific sub-group within the global field of religion. Australian Religious Studies Rewiew, numéro 20 (2), août 2007. P.139-157.
  • Les adeptes du Christ de Montfavet. Vers la résurgence d’un culte ou la transformation d’un groupe religieux minoritaire en un cercle de pensée ? ethnographiques.org, Numéro 15 – février 2008.
  • Western Healing Churches. Manifestations of Archaic Processes or at Ease with Modernity/Hypermodernity? International Journal for the Study of New Religions 2.1 (2011) 105–124

Articles parus dans des ouvrages collectifs[modifier | modifier le code]

  • “ De la cure à prévention dans les religions de guérison”, In Gestions religieuses de la santé, Françoise Lautman, ed. Paris, L’Harmattan, 1995, pp. 39-59.
  • « Les résistances aux groupes religieux minoritaires en France » In Pour en finir avec les sectes , Massimo Introvigne et J. Gordon Melton ed., Milan, Cesnur- Di Giovanni, 1996, pp. 73-84. Réédité chez Dervy, 1996.
  • Les Témoins de Jéhovah et le rapport d’enquête parlementaire », In Pour en finir avec les sectes, Massimo Introvigne et J. Gordon Melton ed. , Milan, Cesnur-Di Giovanni, 1996, pp.255-260. Réédité chez Dervy 1996.
  • Les phénomènes de rupture dans les sectes, In Ruptures dans le religieux contemporain, Bruno Béthouard ed., Lille, Presses du Septentrion., 1996. p. 47-60.
  • Prophétesses, inspiratrices de prophètes… figures de femmes dans les groupes religieux minoritaires, in Ni Eve, Ni Marie (sous la direction de F. Lautman), Genève, Labor et Fides, 1998. pp. 65-85.
  • Les Témoins de Jéhovah, in La montée des phénomènes religieux dans les quartiers, St Denis, Profession Banlieue ed., 1998. pp 83-106.
  • La controverse sur les sectes en France, In Croyances et société, sous la direction de B. Ouellet et de R. Bergeron, Montréal, St Laurent, Fides, 1997. pp. 79-102.
  • Les Témoins de Jéhovah : vers la sortie de la logique sectaire ?., in Françoise Champion et Martine Cohen (ed.): Sectes et Démocratie, Paris, Seuil, 1999.
  • Diversité et fausse nouveauté des groupes religieux minoritaires. Leur place dans l’évolution actuelle du champ religieux. In Les sectes (Paul Denis & Jacqueline Schaeffer ed.), Paris, P.U.F., 1999, 37-50.
  • Protestation, refus du monde et action humanitaire dans des groupes religieux minoritaires, In P. Bréchon, B. Duriez, J. Ion (ed.), Religion et action dans l’espace public, Paris, L’Harmattan, 2000. p. 75-87.
  • Construction d’un type-idéal des religions de guérison à partir d’un échantillon de groupes religieux minoritaires in Convocations thérapeutiques du sacré , Sous la direction de Raymond Massé et Jean Benoist, Paris, Karthala, 2002. pp. 39-59.
  • Ellen White (1827-1915) et la fondation de l’adventisme du septième jour. Rôle et réception d’un charisme de la vision prophétique au féminin. In Ces protestants que l’on dit Adventistes, Paris, L’Harmattan, 2008, 149-175.
  • How To Regard The ceremonies of The Church of Scientology, In Scientology (Lewis J. ed.), Oxford University Press, 2009, Pp 165-182.
  • Becoming a New Ager : A Conversion, An Affiliation, A fashion ? In G. Giordano ed.  : Conversion in the Age of Pluralism, Leiden, Brill, 2009. Pp. 131-162.
  • Legitimizing the Belief through the Authority of Science. The Case of the Church of Scientology . In Handbook of Religion and the Authority of Science. Edited by James R. Lewis and Olav Hammer, Brill, Leiden, New York, 2010.
  • La Science Chrétienne et les Psaumes. In Psaumes. Chants de l'humanité. Villeneuve d'Ascq. Ed. du Septentrion. 2010. P. 82-83.
  • Le frère André de l’Oratoire, Louis Antoine et autres mystiques : les destins de la mystagogie et du prophétisme. In Les religions au canada. Utopie réalisées et contestées. Colloque International organisé par PPF le Canada en devenir : utopie et prophétie, le CECIB (Centre d’étude canadienne interuniversitaire de Bordeaux, Master Religion et sociétés), 16-décembre 2010. Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, Université de Bordeaux 3. Jeudi 16/12/2010, 15h. Paru in Bernadette Rigal-Cellard ed. : Prophétie et utopies religieuses au Canada, Bordeaux, Presses de l’université de Bordeaux, 2011, p. 63-83.
  • Religious education in France In The Routledge International Handbook of Religious Education. Edited by Derek H. Davis and Elena Miroshnikova. London and New York. Routledge, Taylor & Francis Group. 2012. P.113-121.
  • FECRIS : European Federation of Research and Information Center on Sectarianism. In Besier G. , Seiwert H. ed. : Freedom of religion or Belief. Anti-sect Movements and State Neutrality. A case Study : Fecris. Zeitschrift für Glaubenformen und Welstanschauungen. 13, Jahrgang 2012. Helft 2. 183-196.
  • Psychologues et Groupes religieux minoritaires, débats sur le statut de psychothérapeute.In Kounkou D. ed. : Réveil du religieux. Eveil de la société. Paris. L'Harmattan. 2013.159-183.
  • Psychologiser pour normaliser.Les psys français au service de la lutte contre les hérétiques. In R. Dericquebourg ed. ; Le (Mal)traitement des nouveaux hérétiques. La France et ses minorités religieuses. Paris. L'Harmattan, 2013. 97-126.
  • Jehovas Zeugen im Frankreich des 20. Jahrhunderts. In Gerhard Besier and Katarzyna Stoklosa : Jehovas Zeugen im Europa. Geschichte und Gegenwart. LTD Verlag.Dr W Hopf. Berlin. 2013.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sur l'observatoire des religions
  2. Sur Ethnographiques
  3. Sur le site du GSRL
  4. Cicns, interview de Dericquebourg sur Youtube
  5. Pour en finir avec les sectes, Gordon Melton et Massimo Introvigne, Cesnur Di Giovanni, 1996
  6. Théologie et pratique d'une religion contemporaine, la Scientologie, New Era, 1998
  7. note : New Era est une des maisons d'édition scientologues; contributeurs de l'ouvrage : Bryan Wilson, Oxford; Frank Flint, université de Washington; Régis Dericquebourg, université de Lille; Darrol Bryant, Waterloo, Canada; Alejandro Frigerio, Buenos Aires; Urbano Alonso Galan, université grégorienne de Rome; Fumio Sawada, maître du Shinto
  8. Observatoire Européen des Religions et de la Laïcité, ASBL, BE 0835.666.678, 'Moniteur belge', 03/05/2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]