Région de Magway

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Région de Magway
မကွေးတိုင်းဒေသကြီး
Drapeau de la Région de Magway
Drapeau de la Région de Magway
Localisation de la Région de Magway (en rouge) à l'intérieur de la Birmanie.
Localisation de la Région de Magway (en rouge) à l'intérieur de la Birmanie.
Administration
Pays Drapeau de la Birmanie Birmanie
Capitale Magwe
Date de création 1900
Démographie
Population 4 464 000 hab.
Densité 100 hab./km2
Groupes ethniques Birmans, Chins, Rakhines, Shans, Karens
Géographie
Superficie 44 819 km2

Magwe, que le régime birman actuel écrit Magway, est une Région[1] du centre de la Birmanie (République de l'Union du Myanmar). Située entre les latitudes 18° 50' et 22° 47' et les longitudes 93° 47' et 95° 55', elle est bordée par les Régions de Sagaing au nord, Mandalay à l'est, Bago au sud et les États d'Arakan et Chin à l'ouest. Avec une superficie de 44 819 km2, c'est la plus grande des Régions du pays.

Sa capitale est la ville du même nom (Magwe, 300 000 habitants en 1994). Les autres villes importantes sont Pakokku et Minbu. Il existe 5 districts : Magwe, Minbu, Pakokku, Thayetmyo et Gangaw.

Depuis 1902, la Région de Magwe produit l'essentiel du pétrole et du gaz naturel du Myanmar.

Démographie[modifier | modifier le code]

Les 4 464 000 habitants de la Région sont à plus de 95 % birmans. Il y a quelques petites minorités Chin, Arakanaise, Karen, Shan et autres, dont un minuscule groupe anglo-birman : ce sont les descendants des ouvriers occidentaux de l'époque coloniale et de leurs femmes birmanes.

Un très ancien groupe ethnique, censé représenter les « purs » birmans, vit autour des villes de Kanma et Min Don.

La population est bouddhiste à environ 98 %.

Économie[modifier | modifier le code]

La principale production de la Région est le pétrole.

En mai 2002, la Russie a passé un accord pour aider la Birmanie à construire un réacteur nucléaire de 10 mégawatts et deux laboratoires dans la région[2]

Les autres productions sont le ciment, le coton, les textiles, le tabac, le fer et le bronze. La Région de Magwe produit aussi de grandes quantités d'huiles alimentaires, ce qui ajouté au pétrole (oil ou huile en anglais) lui a valu le surnom de « pot à huile du Myanmar ».

L'agriculture est aussi importante. Outre les oléagineux (sésame et arachide) les cultures principales sont le riz, le millet, le maïs, le tournesol, les différents haricots, le tabac, le vin de palme, les piments, oignons et pommes de terre. Deux produits réputés sont le "thanaka" (cosmétique extrait de la Rutacée Limonia acidissima) et le Phangar (fruit de Chebulic myrobalan).

Le tourisme est presque inexistant, malgré l'existence d'un aéroport. Le Collège de Magwé dépend de l'Université des Arts et des Sciences de Mandalay[3]

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle est peu distincte de celle des autres Régions du centre de la Birmanie.

Des fossiles de primates de plus de 40 millions d'années ont été découverts dans la région de Pondaung et Ponnya, ce qui a permis au gouvernement de proclamer que « le Myanmar est le berceau mondial de l'Humanité ».

Le site d'une ancienne cité Pyu, Peikthano-myo, datant d'environ 2 000, se trouve à Taungdwingyi. La Région possède aussi une pagode célèbre, Mya Thalun.

Au moment des Guerres anglo-birmanes, les rois de la dynastie Konbaung construisirent deux forts contre les britanniques. Le fort de Minhla Fort, dans la ville du même nom, et, sur la rive opposée de l'Irrawaddy, le fort de Kway Chaung, dissimulé sous une petite montagne.

Le Général Aung San, père de l'indépendance birmane, est né à Nat Mauk, dans la Région de Magwe.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les « divisions » ont été renommées « régions » le 20 août 2010.
  2. (en) Burma's Nuclear Ambition The Irrawaddy On Line 30 mai 2007, consulté le 30 décembre 2007
  3. Magwe, Encyclopaedia Britannica online