Région d'Arica et Parinacota

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
15e région d'Arica et Parinacota
XV Región de Arica y Parinacota
Région d'Arica et Parinacota Région d'Arica et Parinacota
Image illustrative de l'article Région d'Arica et Parinacota
Administration
Pays Drapeau du Chili Chili
Capitale Arica
Intendant Emilio Rodríguez Ponce
Démographie
Population 189 692 hab.
Densité 11 hab./km2
Géographie
Superficie 16 873,3 km2
Liens
Site web http://www.gorearicayparinacota.cl

La Région d'Arica et Parinacota (en espagnol : XV Región de Arica y Parinacota) est la plus septentrionale des quinze régions du Chili. Elle est limitée au nord par la République du Pérou, au sud avec la Ire Région de Tarapacá, à l'est par la Bolivie et à l'ouest par l'Océan Pacifique. Elle est composée des provinces d'Arica et de Parinacota. Sa superficie est de 16.873,3 km² et sa population de 189.644 habitants (estimation de 2006). La Région d'Arica et Parinacota a été formée après scission de l'ancienne région de Tarapacá, quand la loi No 20.175 est entrée en vigueur, le 8 octobre 2007.

Histoire[modifier | modifier le code]

Historiquement, Arica a été une partie différente du territoire de Tarapacá. Pendant la République Péruvienne, en 1857, le département de Moquegua a été créé en regroupant les provinces de Tacna, Arica, Moquegua et Tarapacá. En 1875 le Département de Tacna est créé avec les provinces d'Arica, Tacna et Tarapacá. La province Litoral de Tarapacá devient le Département de Tarapacá en 1878.

Après la guerre du Pacifique et le Traité d'Ancón, le Pérou perd la région au profit du Chili.

La frange limitrophe de la région pourrait être concernée par un projet de récupération d'un accès à la mer de la Bolivie, projet négocié depuis des années entre le Chili, la Bolivie et Pérou.

Création d'une nouvelle région[modifier | modifier le code]

Le projet de loi qui a été présenté comportait trois principales réformes :

  • Création d'une nouvelle région d'Arica et Parinacota à partir des provinces d'Arica et Parinacota de la Ire Région de Tarapacá.
  • Création d'une nouvelle circonscription de sénateurs.

Gouvernement et administration[modifier | modifier le code]

La région comprend les communes de Arica, Camarones, Putre et General Lagos

La région est placée sous l'administration de l'Intendant du gouvernement régional, la charge étant actuellement exercée par Rodolfo Barbosa Barrios et par le Conseil régional.

Géographie[modifier | modifier le code]

Par sa situation, cette région montre des caractéristiques désertiques. Sa géographie présente 5 lignes clairement marquées.

Économie[modifier | modifier le code]

Morro de Arica.

L'économie de la région est basée principalement sur l'extraction des ressources naturelles, en particulières les ressources minières et la pêche. À la fin du XIXe siècle, la principale richesse était le salpêtre.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon les informations du dernier recensement (2002) la population de la région s'élève à 189.644 habitants. Sa densité est de 9,94 habitants par km². Cette région concentre la plus grande part de la population Aimara et une quantité importante des immigrants du Pérou, de Bolivie et de descendants d'asiatiques. Les villes les plus peuplées sont Arica (175.441 hab.) et Putre (1.235 hab.).

Culture[modifier | modifier le code]

L'influence des traditions natives est importante dans la région, notamment dans les communautés à l'intérieur. Dans autres localités on fait des fêtes religieuses pour célébrer à la Vierge du Carmen.

Liens externes[modifier | modifier le code]