78e Frasers Highlanders

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les 78e Fraser Highlanders furent le premier régiment composé de highlanders à servir dans l'armée britannique. Il servit durant la guerre de Sept Ans en Amérique de 1756 à 1763. Il joua un rôle important dans différentes batailles, soit la prise le Louisbourg en 1758 et les trois batailles - celles de Beauport et des plaines d'Abraham en 1759 et celle de Sainte-Foy en 1760 - à Québec. Le régiment fut dissous en Écosse suite à la signature du traité de Paris en 1763. Cependant plusieurs soldats de ce régiment, après avoir demandé la permission au gouverneur Murray, s'installèrent dans ce qui devint la province de Québec, se mariant avec des canadiennes et s'intégrant dans la population locale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Highlanders étaient les habitants de la région montagneuse des Highlands en Écosse. Ils étaient reconnus pour leur caractère farouche et leur courage au combat. Dix ans après la sanglante répression des Britanniques de 1746 dans les Highlands, qui culmina avec la défaite des clans écossais Jacobites dans la lande de Culloden, le chef du clan Fraser, Simon Fraser, proposa au gouvernement britannique de lever un contingent de 1500 soldats qui viendraient du clan Fraser et de certains autres clans affiliés aux Fraser. En effet, le clan Fraser était un des clans qui s'étaient joints à la cause Jacobite en se rebellant contre le gouvernement britannique. Cette aventure avait connu une issue sanglante à Culloden en 1746 où les Fraser et d'autres clans avaient été vaincus. Les clans qui s'étaient révoltés étaient en disgrâce, il leur était interdit de porter le kilt et de jouer de la cornemuse entre autres, et leurs terres étaient confisquées. Si le clan fournissait 1500 soldats à l'armée britannique, la couronne donnerait son pardon au clan et ses anciens droits et coutumes seraient rétablies.

Ainsi fut formé le 78e régiment des Fraser Highlanders (78e regiment of foot), composé de recrues venant du clan Fraser mais aussi d'autres clans, comme les Cameron par exemple. Les highlanders étaient bien connus pour leurs fameuses charges à l'épée, de type claymore ou claybeg, une épée à grosse garde renforcée et à lame droite à double tranchant. Le régiment des 78e Fraser Highlanders utilisait la Claybeg, assez légère pour être manipulée avec une main. Plusieurs sources certifient que les Fraser Highlanders chargèrent avec ces épées l'armée française en déroute à la bataille des plaines d'Abraham. Les Fraser Highlanders utilisèrent aussi, à cette époque, baïonnette et fusil à silex (appelé aussi à tort mousquet) comme le faisaient les régiments anglais.

Reconstitution historique[modifier | modifier le code]

Au fort de l'île Sainte-Hélène, un soldat porte l'uniforme du régiment

Le régiment est maintenant de retour dans la ville de Québec au grand plaisir des résidents de la ville, sous la forme d'un régiment historique, avec sa musique militaire et son escouade de jeunes étudiants jouant le rôle de soldats du régiment original.

Liens externes[modifier | modifier le code]