Régiment de Normandie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Régiment de Normandie
Drapeau d’Ordonnance du régiment de Normandie
Drapeau d’Ordonnance du régiment de Normandie

Période 1615 – 1793
Pays France
Allégeance Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Type régiment
Rôle infanterie de ligne

Le régiment de Normandie est un régiment d’infanterie du Royaume de France créé en 1615.

Lignage[modifier | modifier le code]

  • 16 août 1615 : création du régiment du Maréchal d’Ancre
  • 16 août 1616 : renforcé par incorporation du régiment de Boniface
  • 1617 : renommé régiment de Normandie
  • 7 octobre 1691 : 15 compagnies du régiment contribuent à la formation du régiment de Noailles
  • 25 mars 1776 : dédoublé, ses 1er et 3e bataillons formant le régiment de Neustrie
  • 1er janvier 1791 : renommé 9e régiment d’infanterie de ligne
  • 1er septembre 1793 : réformé, par incorporation de son 1er bataillon à la 17e demi-brigade de bataille lors de la formation de la demi-brigade

Équipement[modifier | modifier le code]

Drapeaux[modifier | modifier le code]

12 drapeaux dont un blanc colonel et 11 d'ordonnances tous jaunes et croix blanches

Habillement[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Colonels et mestres de camp[modifier | modifier le code]

  • 1er mars 1574 : Jean d’Hémery de Villers
  • 26 avril 1594 : N.-Boniface de La Môle
Régiment du Maréchal d’Ancre
  • 16 août 1615 : Concino Concini, marquis d’Ancre, maréchal de France par état du 18 novembre 1613, † 24 avril 1617
  • 10 mai 1616 : Henri-Concini, comte de La Pesne, fils du précédent
Régiment de Normandie
  • 16 mai 1617 : Honoré d’Albert, duc de Chaulnes, maréchal de France par état du 6 décembre 1619, † 30 octobre 1649
  • 19 avril 1627 : Achille de Longueval, comte de Manicamp, maréchal de camp le 11 janvier 1636, lieutenant général le 30 octobre 1646
  • 28 février 1643 : Louis de Buade-Palluau, comte de Frontenac, maréchal de camp le 16 août 1646, † 28 novembre 1698
  • juillet 1653 : Antoine de Gobelin, marquis de Brinvilliers
  • 15 mai 1657 : Etienne de La Palud, comte de Bouligneux
  • 27 mars 1674 : Louis, comte de Guiscard, brigadier le 15 février 1689, maréchal de camp le 19 octobre 1690, lieutenant général le 30 mars 1693, † 10 décembre 1720
  • mars 1691 : Jean-Georges de Guiscard, comte de La Bourlie
  • 1er mars 1700 : Anne Auguste de Montmorency, comte d’Esterre, prince de Robecque, brigadier le 10 février 1704, maréchal de camp le 29 mars 1710, lieutenant général le 30 mars 1720, † 27 octobre 1745
  • février 1713 : Pierre-Charles Regnauld, comte d’Angennes
  • 15 novembre 1717 : Philippe-Charles, marquis de La Fare, brigadier le 1er janvier 1716, maréchal de camp le 10 avril 1720, lieutenant général le 1er août 1734, maréchal de France par état du 19 novembre 1746, † 14 septembre 1752
  • 28 octobre 1721 : Charles Paul Sigismond de Montmorency-Luxembourg, duc de Boutteville, puis de Châtillon, brigadier le 20 février 1734, maréchal de camp le 1er mars 1738, lieutenant général le 13 août 1744, † 28 février 1769
  • 26 juillet 1737 : Daniel-Marie Anne de Talleyrand-Périgord, marquis de Talleyrand
  • 11 mai 1745 : Gabriel-Marie de Talleyrand-Périgord, comte de Périgord
  • 26 juillet 1753 : Louis Nicolas de Perusse, chevalier, puis marquis d’Escars, brigadier le 10 février 1759
  • 1er février 1762 : Louis-Pierre de Chastenet, comte de Puységur
  • 5 juin 1763 : Charles-Louis Texier, comte d’Hautefeuille
  • 13 avril 1780 : René-Louis, marquis de Sainte-Hermine
  • 10 mars 1788 : Pierre-Michel, comte de Lambertye
  • 5 février 1792 : Jean-François-Louis Picault Desdorides

Composition[modifier | modifier le code]

Régiment du Maréchal d’Ancre
  • 16 mai 1616 : 20 compagnies
Régiment de Normandie
  • 3 août 1624 : compagnies portées à 200 hommes
  • 26 mai 1626 : compagnies réduites à 60 hommes
  • 4 juillet 1633 : compagnies portées à 100 hommes
  • 8 juillet 1635  : porté à 30 compagnies
  • 15 septembre 1684 : réduit à un bataillon de 15 compagnies ordinaires et d’une ou deux compagnie(s) de grenadiers
  • mars 1687 : augmenté d’un bataillon, tous les bataillons étant de 15 compagnies ordinaires et d’une compagnies de grenadiers, toutes de 45 hommes
  • 20 août 1688 : augmenté de 40 compagnies de garnison de 35 hommes
  • 30 septembre 1688 : porté à 135 compagnies de 50 hommes
  • octobre 1689 : porté à 189 compagnies
  • 10 décembre 1691 : bataillon de campagne modifié à 13 compagnies ordinaires et une de grenadiers
  • octobre-novembre 1692 : 13 compagnies de garnison du régiment de Normandie sont employées à la formation de compagnies de campagne dans de nouveaux régiments
  • janvier 1693 : 13 compagnies de garnison du régiment de Normandie sont employées à la formation de compagnies de campagne dans de nouveaux régiments
  • 1715 : 3 bataillons et 12 compagnies de garnison
  • 10 novembre 1733 : formation d’un 4e bataillon

D'après l'Ordonnance du Roi du 8 janvier 1737, le régiment était composé de 159 officiers en pied et de 4 bataillons, soient 2 040 soldats[1].

  • 18 novembre 1746 : formation d’un 5e bataillon
  • 20 décembre 1748 : suppression du 5e bataillon
  • 25 mars 1776 : 2 bataillons après dédoublement

Campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

Le régiment est formé le 16 août 1615 à Amiens, à partir des vieilles bandes de Normandie qui gardaient sa citadelle, par Concini, maréchal d’Ancre.

  • 1745 : prend part à la bataille de Fontenoy.
    • 8-9 mai 1745 : au siège de Tournay, un magasin de poudre saute dans la tranchée par suite de l’imprudence d’un soldat ; le marquis de Talleyrand, colonel de Normandie, et 80 soldats sont tués

Mémoire et traditions[modifier | modifier le code]

Personnalités ayant servi au régiment[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lemau de la Jaisse, Cinquième abrégé de la carte générale du militaire de France, sur terre et sur mer, (Paris),‎ 1738, 109 p. (lire en ligne).
  • Chronologie historique-militaire, par M. Pinard, tomes 2, 3, 4, 5, 6 et 8, Paris 1760, 1761, 1761, 1762, 1763 et 1778
  • Histoire de l’infanterie française, par le lieutenant-colonel Belhomme, tomes 1, 2 et 3, Paris, Henri Charles-Lavauzelle

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]