Régime Dukan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le régime Dukan (aussi appelé régime Protal pour protéine et alternance) est un régime amaigrissant mis au point par Pierre Dukan (radié de l'Ordre des médecins en janvier 2014).

Principe[modifier | modifier le code]

Le principe du régime Dukan est de favoriser les protéines au détriment des glucides et des lipides. C'est donc un régime hyperprotéiné élargi et hypocalorique par la réduction des lipides. Ce régime s'apparente à une rééducation nutritionnelle des patients qui sont conditionnés vers une discipline alimentaire relativement stricte.

La forte réduction de l'absorption de glucides et de lipides oblige le corps à puiser dans ses réserves de graisse (les adipocytes) pour faire fonctionner les muscles. Le corps va fabriquer des corps énergétiques (acides cétoniques) qui devront être filtrés par les reins. Les réserves de graisse vont fondre et libérer des acides gras dans le sang, ce qui fera davantage travailler le foie et les reins. Ce régime nécessite donc de boire plus que d'habitude.

Par ailleurs, les protéines sont moins caloriques que les lipides (4 kilocalories par gramme pour les glucides et les protéines, contre 9 kcal pour les lipides). Ce régime ne prévoit pas de restrictions quantitatives, mais uniquement des restrictions qualitatives : il n'y pas donc pas de sensation de faim. La perte de poids peut être souvent très rapide sur la première phase (environ 5 kg).

Ce genre de régime hyperprotéiné peut provoquer dans certains cas une hyperuricémie (trop grande concentration d'acide urique dans le sang) et déclencher de graves effets secondaires (par formation de cristaux d'urate, notamment dans les pieds et les mains, zones plus froides) , dû à un apport en excès d'oligopeptides, de peptides et de polypeptides. Ces effets indésirables allant de la "simple" douleur articulaire à la crise d'arthrite aiguë (appelée la goutte).

Il est conseillé de consulter son médecin traitant avant de suivre ce régime, au vu de la gravité des effets secondaires évoqués ci-dessus.

Efficacité vs Effet yo-yo[modifier | modifier le code]

Une enquête de l'entreprise IFOP[1] conduite sur 1 525 personnes ayant fait le régime Dukan, montre que 8 personnes sur 10 ont atteint leur juste poids et qu'à sept mois, 80 % des sondés stabilisent ce juste poids.

Plusieurs médecins de différentes disciplines soutiennent l'action du Dr Dukan dans un comité médico-scientifique. Un médecin espagnol, le Dr Alvaro Campillo Soto, expert sur le thème de l'obésité auprès de la communauté européenne écrit un livre Toute la vérité sur le Régime Dukan publié en Espagne (RBA), en Italie (Sperling&Kupfer), en France (J'ai Lu) et en Angleterre (Hodder&Stoughton) qui soutient, études scientifiques à l'appui, le régime Dukan et les régimes cétogènes[2].

L'efficacité du régime est très discutée :

En 2010, un article de Rue89 cite un nutritionniste de l'hôpital Armand-Trousseau, à Paris : « Le régime du docteur Dukan n'a absolument rien de révolutionnaire : il se rapproche du régime Montignac, pour le côté dissocié, auquel il a ajouté le côté hyperprotéiné. Comme beaucoup d'autres régimes, il marche, à condition de le maintenir à vie[3]… »

En 2011, Libération publie « une enquête conduite auprès de quelque 5 000 personnes ayant suivi un régime Dukan fait apparaître qu’environ 80 % ont repris leur poids initial quatre ans après le régime et que la plupart n’ont pas réussi à le mener jusqu’au bout[4]. »

Février 2012, Que choisir publie : « il fait partie des cinq régimes les moins recommandables, ceux à absolument éviter en 2012 selon l'Association des diététiciens britanniques. Le régime Dukan, déjà épinglé par l'Agence de sécurité sanitaire (QC, no 493), est considéré sans aucun fondement scientifique et déconseillé[5]. »

Mars 2012, le docteur Pierre Dukan fait l’objet de deux plaintes de l’Ordre des médecins, national et départemental de Paris, qui lui reprochent des manquements au Code de déontologie médical[6].

Inconvénients[modifier | modifier le code]

Comme tous régimes, rien n'indique que la perte de poids sera durable. Plusieurs études indiquent qu'après deux ans, aucun régime n'est meilleur qu'un autre pour montrer une perte définitive de poids. Une enquête menée sur 5 000 personnes ayant utilisé le régime Dukan montre que quatre ans après, 80 % des personnes ont repris leur poids[4]. L'effet yoyo est donc une conséquence prévisible des régimes amaigrissants.

Ce régime ne devrait être suivi qu'avec un conseil médical personnalisé.

D'après une étude de l'ANSES (Risques liés aux pratiques d'amaigrissement, 2010) ce régime présenterait des apports en vitamines, en minéraux et en fibres inférieurs aux besoins nutritionnels moyens (BNM)[7]. D'ailleurs, le Dr Dukan recommande de se supplémenter en vitamines et minéraux et de consommer des fibres sous forme de son d'avoine.

Les risques liés aux régimes Dukan sont sujets à discussion mais une vaste étude suédoise a apporté une preuve supplémentaire du risque cardiovasculaire associé aux régimes pauvres en sucres et riches en protéines, tel que Atkins ou Dukan[8].

Plusieurs effets secondaires plus ou moins préoccupants peuvent en effet apparaître dans certains cas :

Durant la phase de cétose, le corps manque de glucides et les muscles se vident de glycogène (fatigue). Le corps fabrique des corps cétoniques, énergétiques et acides. Les reins travaillent plus, les muscles se fatiguent vite. La bouche est parfois sèche et pâteuse. Le sujet peut avoir mauvaise haleine (présence d'acétone)[9]. Il peut avoir facilement des crampes, surtout s'il boit peu habituellement. Comme les muscles se fatiguent plus vite, le sujet peut être irritable (fatigue). Les glucides aidant à trouver le sommeil, leur absence peut induire de légères crises d'insomnie.

Ce régime est donc contre-indiqué aux insuffisants rénaux, aux adolescents en croissance, aux femmes enceintes, aux personnes déjà sujettes à la constipation ou aux troubles digestifs, ainsi qu'aux diabétiques (à cause des risques d'hypoglycémie). Il a été plus largement déconseillé par l'Agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail[10].

Effet « yo-yo » provoqué par ce type de régime[modifier | modifier le code]

Ce régime est l'équivalent d'une période de jeûne pour l'organisme. En effet, lors d'un régime hyperprotéiné et pauvre en graisse, la cétogénèse (dégradation de la graisse en corps cétoniques) qui permet aux organes d'utiliser directement les graisses comme source d'énergie, met en circulation des métabolites « coupe-faim » et la sensation de satiété arrive plus vite. Le nombre de calories globales absorbées diminue. Le cerveau est toutefois incapable d'utiliser les corps cétoniques. Il a impérativement besoin de glucose (sucre) pour fonctionner. Sans glucose la mort survient aussi sûrement que sans oxygène. L'organisme dégrade alors des protéines pour assurer le fonctionnement adéquat de la néoglucogénèse qui permet de produire le glucose nécessaire. Si les apports de protéines sont insuffisants dans l'alimentation, la néoglucogénèse consommera les protéines structurelles (perte de masse maigre, de muscle). Pour lutter contre le catabolisme protéique (qui a normalement lieu lors d'un jeûne prolongé, par exemple lors d'une famine), l'organisme s'adapte et diminue son métabolisme de base : c'est ce qu'on appelle la thermogénèse adaptative. Les dépenses énergétiques de repos de l'individu diminue en conséquence.

Lorsque l'on arrête le régime, l'organisme ayant besoin de moins d'énergie pour fonctionner, une reprise de l'alimentation équivalente à l'état antérieur (en termes de Kcal) entraîne automatiquement une prise de poids rapide. C'est ce qui est communément appelé « l'effet yo-yo ».

Déroulement[modifier | modifier le code]

Phase d'attaque[modifier | modifier le code]

Aliments autorisés[modifier | modifier le code]

Dans cette phase de régime, les aliments autorisés sont les suivants :

Les aliments autorisés doivent être cuits sans matières grasses et peuvent être consommés en quantité illimitée, à l'exception des jaunes d'œufs. Certains adjuvants sont autorisés en quantité raisonnable (cornichons, herbes et épices, vinaigre, moutarde, huile de paraffine, etc.).

Cette alimentation doit être accompagnée d'une absorption d'eau d'au moins 1 litre et demi par jour. Les boissons light sont également autorisées à l'exception de l'Orangina (présence de pulpe de fruit) : elles ne doivent pas procurer plus d'une calorie par verre[11].

Pierre Dukan recommande vivement de consommer 2 cuillères de son d'avoine et 1 cuillère de son de blé par jour en suivant son régime.

Durée[modifier | modifier le code]

Cette phase dure de 1 à 7 jours selon le niveau d'obésité et la motivation du candidat.

En règle générale, cela dure 3 jours si moins de 10 kilogrammes à perdre et 5 jours si supérieur à 10. Le maximum a été de 10 jours avec suivi médical et à la condition de boire abondamment mais il a été ramené ensuite à 7 jours.

Phase de croisière[modifier | modifier le code]

Aliments autorisés[modifier | modifier le code]

Dans cette phase de régime, les aliments autorisés sont ceux de la phase d'attaque, plus les suivants :

  • les légumes, à l'exception des féculents (riz, pomme de terre, pois, pâtes, etc.), de l'avocat, du maïs et des salsifis ;
  • les steaks de soja et le tofu, qu'il soit pressé, fumé ou soyeux (en boutiques diététiques, au rayon frais ; consistance plus molle, permet d'être mixé ce qui le fait ressembler à du mascarpone, sans les matières grasses).

Toutefois, les carottes et les betteraves doivent être consommées avec modération et pas à chaque repas.

Les aliments autorisés doivent également être cuits sans matières grasses. Il convient toutefois de ne pas négliger les viandes et poissons au profit des légumes. La consommation d'eau doit rester soutenue.

Les salades peuvent être accompagnées de sauces sans matières grasses.

Alternance[modifier | modifier le code]

La phase de croisière fait l'objet d'une alternance entre la phase protéines et légumes "PL" où les légumes sont autorisés et phase protéines pures "PP" où les seuls aliments autorisés sont ceux de la phase d'attaque. Le rythme d'alternance conseillé par Pierre Dukan est : « 5 jours de phase "PL" / 5 jours de phase "PP" » ou bien « 1 jour de phase "PL" / 1 jour de phase "PP" ». Selon Pierre Dukan, sur une période de 30 jours, le résultat de la perte de poids est la même indépendamment de la façon utilisée. À la vue de ces résultats, l'alternance quotidienne est recommandée afin d'éviter tout risque de carence.

Durée[modifier | modifier le code]

Cette phase doit durer jusqu'à l'obtention du poids désiré.

Phase de consolidation[modifier | modifier le code]

Aliments autorisés[modifier | modifier le code]

Les aliments autorisés sont les mêmes que ceux de la phase de croisière, avec en plus :

  • 2 tranches de pain complet par jour ;
  • 1 portion de fromage par jour ;
  • 1 portion de fruit par jour.

Dans la première moitié de la phase de consolidation :

  • 1 portion de féculents par semaine ;
  • 1 repas dit « de gala » par semaine.

Dans la deuxième moitié de la phase de consolidation :

  • 2 portions de féculents par semaine ;
  • 2 repas dits « de gala » par semaine.

Les repas de gala sont des repas normaux où tous les aliments sont autorisés (y compris les aliments jusque là interdits comme le sucre ou l'huile) à la condition expresse de ne prendre qu'une seule assiette de chaque plat et de choisir entre fromage et dessert. Il ne peut y avoir deux repas « de gala » le même jour.

Durée[modifier | modifier le code]

Pierre Dukan préconise une durée du régime de consolidation de 10 jours par kilo perdu lors des deux premières phases, soit, par exemple, 150 jours pour un individu qui aurait perdu 15 kilos.

Phase de stabilisation / Régime permanent[modifier | modifier le code]

Une journée par semaine, le jeudi selon Pierre Dukan, il est nécessaire de faire une journée de type "PP", c'est-à-dire ne consommer que les produits autorisés dans la phase d'attaque du régime.

Les personnes reprennent une alimentation normale à deux exceptions près :

  • nécessité de maintenir un « jeudi protéiné » strict (comme dans la phase d'attaque sauf les œufs et les laitages) ;
  • consommation de 3 cuillères à soupe de son d'avoine par jour.

Selon Pierre Dukan, le son d'avoine diminue l'absorption des calories au niveau de l'intestin grêle. Un extra par mois est toléré.

Polémique[modifier | modifier le code]

En date du mardi 26 Juillet 2011, le docteur Pierre Dukan, inventeur du régime du même nom, a été assigné devant le tribunal de Toulon dans le cadre de l'affaire dite « du Mediator ». Le nutritionniste, qui n'était pas présent à l'audience, aurait refusé de communiquer son dossier médical à une de ses patientes à laquelle il prescrivait le traitement comme coupe-faim et qui a développé une valvulopathie sévère, selon l'avocate de cette dernière[12]. Affaire mise en délibéré jusqu'en septembre 2012.

Le 2 janvier 2012, Pierre Dukan interpelle les candidats à l'élection présidentielle dans un livre intitulé Lettre ouverte au futur Président de la République[13] où il introduit sa proposition d'option au baccalauréat.

En date du 25 mars 2012, l'Ordre des médecins a déposé deux plaintes contre Pierre Dukan. Plusieurs rappels à l'ordre avaient déjà été signifiés au médecin, et notamment un courrier du début de l'année 2011 selon lequel l'Ordre des médecins rappelait qu'« un médecin doit faire attention aux répercussions de ses propos auprès du public » et ajoutait qu'il était nécessaire de « se garder à cette occasion de toute attitude publicitaire soit personnelle, soit en faveur des organismes où il exerce ou auxquels il prête son concours. »

Le médecin est depuis 2012 pris dans une tourmente, suite à sa récente proposition d'instaurer une option « anti-obésité » au baccalauréat, où les étudiants gagneraient des points en restant dans une fourchette de poids normal entre la première et la terminale[14]… Pierre Dukan n'aurait ainsi pas tenu compte des répercussions sur les jeunes filles déjà en surpoids ou à tendance anorexique. Le Conseil national de l'ordre avait alors tenu à l'encontre du médecin un discours de mise en garde, appuyé par la communauté médicale dans sa grande majorité.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maigrir, l'arme absolue (1978) - Editions Belfond - Dr Pierre Dukan (ISBN 2.7144.1172.X)
  • L'après-maigrir (1985)- Editions Belfond - Dr Pierre Dukan (ISBN 2.7144.1769.8)
  • Maigrir et rester mince (1985) - Editions Belfond - Dr Pierre Dukan (ISBN 2.7144.1769.X)
  • Je ne sais pas maigrir (2003) - Éditions J'ai lu - Dr Pierre Dukan (ISBN 978-2-2903-3295-5)
  • Les recettes Dukan : Mon régime en 350 recettes (2008) - Éditions J'ai lu - Dr Pierre Dukan (ISBN 978-2-2900-0857-7)
  • La méthode Dukan illustrée (2009) - Éditions Flammarion - Dr Pierre Dukan (ISBN 978-2-0812-2373-8)
  • Le guide nutritionnel Dukan (2010) - Éditions du Cherche Midi (ISBN 978-2-7491-1677-8)
  • Les 100 aliments Dukan à volonté (2010) - Éditions J'ai lu - Dr Pierre Dukan (ISBN 978-2-2900-2298-6)
  • La Patisserie Dukan (2011) - Éditions J'ai Lu - Dr Pierre Dukan avec la précieuse collaboration de Rachel Levy.
  • L'Intégrale des recettes illustrées Dukan pour réussir la méthode, Flammarion, mai 2011
  • Lettre ouverte au futur président de la République, Le Cherche midi, janvier 2012
  • La nouvelle méthode Dukan Illustrée (2012) - Éditions Flammarion
  • Le Carnet de Bord de la Méthode Dukan (2013) - Éditions J'ai Lu - Dr Pierre Dukan, avec la précieuse collaboration de Rachel Levy.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Étude IFOP pour la méthode et le régime Dukan : étude de comportements et d'opinions auprès des Stabilisés. », IFOP,‎ 28 mars 2011
  2. Alavaro Campillo (trad. Pierre Buro et Aurélie Rimbau), Toute la vérité sur le régime Dukan : la science derrière la célèbre méthode d'amaigrissement, Paris, J'ai lu,‎ 2012, 157 p. (OCLC 828240754)
  3. « Le très médiatique régime Dukan, une pratique à risque ? », Rue89,‎ 25 novembre 2010
  4. a et b « Régime Dukan: quatre ans après, 80 % des personnes ont repris leur poids », Libération (journal),‎ 30 mai 2011
  5. « Régime Dukan. Courage, fuyez-le », Que choisir, no 500, p. 6, février 2012.
  6. « Plaintes de l’Ordre des médecins contre le Dr Dukan », L'Est Républicain,‎ 26 mars 2012
  7. [PDF] Avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail relatif à la demande d’évaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement
  8. « Les régimes à la loupe : Le régime Dukan » sur www.lanutrition.fr
  9. « Les régimes Atkins et Dukan mauvais pour la santé » sur sante.lefigaro.fr
  10. Pierre Dukan : « Mon régime n’est pas carencé » dans Libération du 25 novembre 2010.
  11. Je ne sais pas maigrir, J'ai lu, 2010, p. 87
  12. « Quand Dukan prescrivait du Mediator comme coupe-faim... », L'Humanité,‎ 15 juin 2012 (consulté le 15 juin 2012)
  13. http://www.elle.fr/Societe/News/Dukan-interpelle-les-candidats-a-la-presidentielle-sur-le-surpoids-1859954
  14. « Le grossier coup de pub du Dr Dukan », L'Humanité,‎ 5 janvier 2012 (consulté le 15 juin 2012)

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]