Réforme de l'éducation lors de l'occupation du Japon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La réforme de l'éducation lors de l'occupation du Japon désigne l'entreprise de réforme du système éducatif japonais entreprise par les autorités américaines d'occupation du Japon.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux étudiants japonais sont enrôlés pour participer activement à l'effort de guerre et transforment les écoles en usines. Nombre d'entre elles sont détruites par les bombardements.

Les autorités d'occupation entreprennent de réformer le système éducatif de l'archipel. Les méthodes japonaises sont presque à l'opposée de celles des États-Unis : le contrôle des écoles est très centralisé, la relation maître-élève se limite à la mémorisation de connaissances livresques verbatim sans beaucoup d'interactions et les textes d'étude sont décrits comme ennuyeux. Le rapport entre les années scolaires est fait pour ressembler à celui des États-Unis qui est de 6 ans d'enseignement primaire, 3 ans d'enseignement secondaire, 3 ans d'enseignement secondaire supérieur et 4 ans d'études supérieures. Au cours de la période de l'occupation, cette orientation ainsi que beaucoup d'autres sont modifiées. Une hiérarchie moins centralisée de l'administration scolaire est mise en place et, mesure sans précédent, les parents ont le droit de voter pour les conseils scolaires. Une nouvelle industrie du manuel scolaire est créée.

Cependant, après la fin de l'occupation, une grande partie du système éducatif japonais en revient à l'ancien système.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]