Référendum constitutionnel des Tuvalu de 2008

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le référendum constitutionnel des Tuvalu du 30 avril 2008 a demandé aux électeurs s'ils voulaient garder le système de monarchie parlementaire ou bien abolir la monarchie et établir une république.

Le taux de participation a été faible, avec environ 2 000 votants sur les 9 000 possibles. 1 260 électeurs ont voté pour le maintien de la monarchie et 679 pour l'instauration d'une république. Par conséquent, l'État des Tuvalu conserve sa forme monarchique et Élisabeth II du Royaume-Uni, chef du Commonwealth, reste reine des Tuvalu[1], comme avant le référendum.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Plus précisément, la reine du Royaume-Uni n'est pas reine aux Tuvalu. C'est la reine des Tuvalu qui y est reine. Il s'agit bien de la même personne, mais les prérogatives de la reine Élisabeth en tant que reine du Royaume-Uni ne s'exercent pas aux Tuvalu. Ses fonctions sont définies et limitées par la Constitution tuvaluane. Les Tuvalu sont un royaume du Commonwealth, au même titre que la Nouvelle-Zélande ou l'Australie par exemple.