Référant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d’aide sur l’homonymie Pour l’article homophone, voir Référent.

Un référant, plus connu sous l'anglicisme referer[1] ou referrer[2], est, dans le domaine des réseaux informatiques, une information transmise à un serveur HTTP lorsqu'un visiteur suit un lien pour accéder à l'une de ses ressources, lui indiquant l'URL de la page où se situe ce lien qu'il a suivi.

Intérêt[modifier | modifier le code]

Le plus souvent, cette information est enregistrée dans un historique, et l'ensemble est analysé par le webmestre.

En particulier, les référants permettent au webmestre de savoir quels sont les mots-clés que le visiteur a saisi dans un moteur de recherche pour arriver sur ses pages, et ainsi d'optimiser le référencement de son site.

Les référants peuvent également être utilisés pour limiter l'accès de certaines ressources aux seuls référants autorisés.

Dans le cadre d'échanges publicitaires entre deux sites, l'analyse des référants permet à un webmestre de savoir combien de visiteurs sont arrivés sur son site à partir de la publicité faite sur le site partenaire, et éventuellement de rémunérer ce dernier en conséquence.

Les référants permettent également d'établir les trackbacks d'un billet, sur un blog.

Antiréférant[modifier | modifier le code]

Les référants peuvent poser des problèmes d'atteinte à la vie privée, puisque le webmestre peut connaître les pages que ses visiteurs ont consulté avant d'accéder aux siennes. C'est pourquoi il existe des services antiréférant qui permettent d'établir un lien vers un autre site sans divulguer le référant.

Les navigateurs Opera et Comodo Dragon possèdent une option[3] qui permet à l'utilisateur de transmettre ou non le référant lors de la navigation. Il existe également plusieurs extensions pour Mozilla Firefox (notamment RefControl[4] ou refspoof[5]) qui permettent de ne pas transmettre le référant lors de la navigation, ou d'en transmettre un faux.

Certains pare-feu proposent également cette fonction[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « HTTP Request fields: referer », World Wide Web Consortium
  2. La graphie exacte de ce mot est en réalité referrer, avec deux « r ». Mais cette erreur est si courante dans la langue anglaise, qu'elle a été commise au sein même des spécifications officielles du protocole HTTP. La forme erronée est par conséquent devenue standard dans l'industrie de l'informatique, lorsqu'il est question des référants.
  3. (en) Disabling referrer logging sur le site d'Opera.
  4. RefControl sur Firefox Add-ons.
  5. refspoof sur Firefox Add-ons.
  6. Pascal Martin, « Referer et vie privée : Big brother is watching you ? », sur squalenet.net (consulté le 8 septembre 2008).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :