Récif Blenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Récif Blenheim
Géographie
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Revendication par Drapeau de Maurice Maurice
Archipel Archipel des Chagos
Localisation Océan Indien
Coordonnées 5° 12′ 00″ S 72° 28′ 00″ E / -5.2, 72.466667 ()5° 12′ 00″ S 72° 28′ 00″ E / -5.2, 72.466667 ()  
Nombre d'îles 3
Île(s) principale(s) Île Est
Géologie Atoll
Administration
Territoire britannique d'outre-mer Territoire britannique de l'océan Indien
Démographie
Population Aucun habitant
Autres informations
Découverte 1570
Fuseau horaire UTC+6

Géolocalisation sur la carte : Territoire britannique de l'océan Indien

(Voir situation sur carte : Territoire britannique de l'océan Indien)
Récif Blenheim
Récif Blenheim

Géolocalisation sur la carte : océan Indien

(Voir situation sur carte : océan Indien)
Récif Blenheim
Récif Blenheim
Archipels du Royaume-Uni - Archipels de Maurice

Le récif Blenheim, en anglais Blenheim Reef, autrefois Baxio Predassa, est un atoll inhabité de l'archipel des Chagos, dans le territoire britannique de l'océan Indien, un territoire britannique d'outre-mer[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de l'archipel des Chagos montrant le récif Blenheim au nord-est.

Le récif Blenheim est situé dans le centre de l'océan Indien, dans le nord de l'archipel des Chagos, à 19 kilomètres au nord-ouest des îles Salomon et à 217 kilomètres au nord de Diego Garcia[1]. Administrativement, le récif Blenheim est inclus dans le territoire britannique de l'océan Indien, un territoire britannique d'outre-mer. Cependant, Maurice réclame la souveraineté de l'archipel des Chagos, y compris le récif Blenheim[2].

Le récif Blenheim est un atoll de forme allongée avec onze kilomètres de longueur du nord au sud et de quatre kilomètres de largeur d'est en ouest[1]. La superficie des terres émergées est négligeable alors que la superficie totale de l'atoll, lagon inclus, est de 30 km2. Le bord oriental de l'atoll est constitué de récifs coralliens à fleur d'eau qui émergent en trois îles composées de sable et de débris coralliens[1]. La plus grande, l'île Est, mesure environ 200 mètres de longueur pour 70 mètres de largeur. Elle est la seule à être couverte de végétation sous la forme d'herbes éparses.

Le lagon de l'atoll mesure 8,5 km2 de superficie pour 18 mètres de profondeur et communique avec la pleine mer par une passe dans le sud-ouest du récif.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le récif Blenheim est découvert en 1570 par des navigateurs portugais qui le baptisent Baxio Predassa, issu d'une déformation de Baixo Predassa. L'atoll est rebaptisé de son nom actuel lorsque le Blenheim, un navire de la Compagnie anglaise des Indes orientales, fait naufrage sur les récifs coralliens. Ce vaisseau fera partie des 57 bateaux qui feront naufrage sur les récifs de l'atoll et qui couterons la vie à 200 personnes au total.

Le guano des différentes îles de l'atoll est exploité entre 1845 et 1860 mais l'activité cesse en raison des difficultés de transport. Vers 1880, la Indian Ocean Fruit Company tente de planter des cocotiers mais les pousses sont emportées au cours d'une tempête.

Malgré sa découverte et les tentatives de mise en valeur, le récif Blenheim n'est revendiqué par aucune nation avant que le Royaume-Uni ne l'incorpore dans le territoire britannique de l'océan Indien le 29 juin 1975 en même temps que les autres atolls de l'archipel des Chagos. Cependant, Maurice réclame la souveraineté de l'archipel des Chagos, y compris le récif Blenheim[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) « Oceandots - Blenheim Reef », sur http://www.oceandots.com/ (consulté le 26 janvier 2010)
  2. a et b (en) « The World Factbook - British Indian Ocean Territory », sur https://www.cia.gov/ (consulté le 26 janvier 2010)