Récepteur de l'acide rétinoïque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le récepteur de l'acide rétinoïque (RAR) est une protéine de la superfamille des récepteurs nucléaires, liant la vitamine A et certains de ses dérivés.

Structure[modifier | modifier le code]

Le récepteur de l'acide rétinoïque possèdent trois paralogues distincts, nommés RARα, RARβ, et RARγ.

Mécanisme d'action[modifier | modifier le code]

Le RAR agit principalement sous forme d'hétérodimères avec RXR et mais également pour certains mécanismes de régulation avec les récepteurs des hormones thyroïdiennes[1], récepteur de la vitamine D, ou les récepteurs PPAR[2].

Fonctions[modifier | modifier le code]

Le récepteur de l'acide rétinoïque est impliqué dans la segmentation céphalo-caudale du tube neural au moment de l’embryogenèse. Il agit également dans les processus de différentiation tissulaire, en particulier ceux des muqueuses, de la peau, et des yeux.

Physiopathologie[modifier | modifier le code]

Une altération des fonctions du RAR entraine des changements biologiques et mécaniques notamment au niveau de la peau et des muqueuses, une atrophie du tissu conjonctif, des problème de kératinisation, d'atteinte cornéenne, hémérolopie (baisse de la sensibilité visuelle), xérophtalmie (opacité cornéenne entrainant des pertes de la vision).

Notes et références[modifier | modifier le code]