Réboxétine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réboxétine
Réboxétine
Identification
No CAS 71620-89-8 (R,R)-(–)
98819-76-2 (S,S)-(+)
Code ATC N06AX18
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute C19H23NO3
Masse molaire[1] 313,3908 ± 0,0179 g/mol
C 72,82 %, H 7,4 %, N 4,47 %, O 15,32 %,
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La réboxétine est un médicament antidépresseur qui n'inhibe que la recapture de la noradrénaline.

Historique[modifier | modifier le code]

Il s'agit, chronologiquement, du premier inhibiteur de la recapture de la noradrénaline, qui ait été commercialisé[2]. Il a été commercialisé dans plusieurs pays d'Europe en 1997 mais son autorisation de mise sur le marché a été refusée aux États-Unis en 2001[3]. Son marché est resté faible, faisant par exemple moins de 1 % des antidépresseurs en Allemagne en 2008[4].

Efficacité[modifier | modifier le code]

Il n'a pas prouvé son efficacité en cas de dépression sévère[4]. Il serait même le moins efficace de tous les antidépresseurs récents[5].

Selon une méta-analyse et revue systématique réalisée par l'IQWiG, incluant les essais non publiées, les essais publiées surestimaient l'efficacité de la réboxétine de plus de 115 % par rapport au placebo et de 23 % par rapport aux ISRS, et sous-estimaient les effets secondaires. Les auteurs ont ainsi conclu que la réboxétine est un anti-dépresseur inefficace et potentiellement dangereux. Leur étude montre également que près des trois quart des données sur les patients ayant participé aux essais de réboxétine n'ont pas été publié par Pfizer, biaisant l'évaluation de son l'efficacité[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. Hajos M, Fleishaker JC, Filipiak-Reisner JK, Brown MT, Wong EH, The selective norepinephrine reuptake inhibitor antidepressant reboxetine: pharmacological and clinical profile, CNS Drug Rev, 2004;10:23-44.
  3. Wieseler B, McGauran N, Kaiser T, Finding studies on reboxetine: a tale of hide and seek, BMJ, 2010; 341:c4942
  4. a, b et c Eyding D, Lelgemann M, Grouven U, Reboxetine for acute treatment of major depression: systematic review and meta-analysis of published and unpublished placebo and selective serotonin reuptake inhibitor controlled trials, BMJ, 2010;341:c4737
  5. Cipriani A, Furukawa TA, Salanti G et Als. Comparative efficacy and acceptability of 12 new-generation antidepressants: a multiple-treatments meta-analysis, Lancet, 2009;373:746-58